Pinton : “Les idées de Macron sont minoritaires dans le pays”

Nous avons interrogé Michel Pinton, ancien collaborateur de Valéry Giscard d'Estaing et ancien secrétaire général de l'UDF, sur le débat entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. C'était auss l'occasion de faire le point sur l'évolution des idées "giscardiennes", centristes, libérales et européennes, depuis une cinquantaine d'années. Selon Michel Pinton, elles sont devenues minoritaires, et c'est la transformation de l'Europe elle-même en "prison" qui exlique ce déclin.

Au-delà de l’analyse circonstancielle du débat et des résultats, Michel Pinton dresse un portrait panoramique captivant de l’histoire du centrisme libéral et européen que Giscard a incarné en son temps, et dont le flambeau est repris désormais par Emmanuel Macron. 

Alors que cette idée rassemblait deux Français sur trois il y a une cinquantaine d’années, son assise électorale ne cesse de se rétrécir depuis lors. Ce mouvement centrifuge profite aux souverainistes. 

C’est en effet une désaffection grandissante vis-à-vis de l’Europe telle qu’elle a dérivé qui est au coeur de l’électorat français. 

Michel Pinton pronostique une inévitable crise de l’idée européenne telle qu’elle est formulée aujourd’hui, qui a transformé un palais de cristal en prison. 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
15 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer