Quelle alimentation pour lutter contre le Covid ?

Nombreux experts se sont interrogés sur les moyens nutritionnels permettant de prévenir l’infection. Quelle alimentation adopter alors pour lutter contre le Covid ? Une bonne alimentation joue un rôle crucial dans la réponse immunitaire. Elle permet à l’organisme de renforcer ses défenses immunitaires de manière à réagir rapidement en cas d’infection.

Nombreuses études ont établi le lien entre alimentation et immunité. Avec le Covid, des aliments riches en certaines vitamines ont attiré l’attention comme ceux riches en vitamine D, ou en vitamine C. Quelques études ont mis en lumière leur effet préventif sur la survenue des infections notamment respiratoires. Même si ces études n’ont pas été confirmées. Les autorités sanitaires reconnaissent que pour la majorité de la population, les apports en certaines vitamines, comme la vitamine C ou D sont en deçà des recommandations. Pourtant, certains aliments, fruits et légumes, constituent des sources d’apports à privilégier. Une alimentation qui protège de l’infection, mais également une alimentation qui favoriserait la guérison en cas d’infection au Covid.

Renforcer le système immunitaire et prévenir le Covid

Pour stimuler le système immunitaire, certains nutriments sont particulièrement recommandés comme les minéraux comme le fer (viande rouge à faible teneur en matière grasse, légumineuse), le zinc ( viandes maigres, produits laitiers, œufs, noix), le sélénium (noix, produits carnés faibles en gras, volailles, œufs), le magnésium (légumes à feuilles vertes, grains) , les vitamines telles que la vitamine D (exposition au soleil 20 à 30 min par jour, sardine, thon, œufs, lait),  la vitamine E (huile de germe de blé, graine de tournesol, arachides), la vitamine A (tomates, brocoli, poivron rouge, carottes, courges, poissons, œufs, le foie), la vitamine C (kiwi, orange, citron, agrumes), la riboflavine, la vitamine B6, l’acide folique, et la vitamine B12( poissons faibles en gras, produits laitiers, viandes, œufs), les acides gras oméga-3 (noix, graines de lin, poisson) et acides gras oméga-6 (huile de tournesol, huile de maïs, huile de soja, pistache, noix), certains acides aminés et les aliments fonctionnels, mais aussi les composés alimentaires contenant des prébiotiques et des probiotiques, des fibres fermentées et des flavonoïdes

Tous ces nutriments riches en vitamines et en oligo-éléments ont un effet protecteur contre les infections respiratoires.

Les aliments qui affaiblissent le système immunitaire

La consommation d’aliments transformés comme dans les fast-foods est à éviter à cause de leur niveau élevé en acides gras saturés, riches en sel, ils sont indésirables pour la santé. Leur consommation peut affecter le fonctionnement du système immunitaire.

Les aliments ultra-transformés qui contiennent trop de sucre sont également à bannir comme les boissons à sucre ajouté. Les produits industriels comme les barres énergétiques, les nouilles instantanées, les chips, les céréales raffinées … sont également à éviter.

Tous ces aliments sont hypercaloriques pourtant pauvres en nutriments, car leur faible valeur nutritive et leurs niveaux élevés d’acides gras saturés peuvent rapidement altérer la santé et entraîner des maladies chroniques telles que diabète, cancers, maladies cardiovasculaires …

Pour la plupart ces aliments sont étiquetés-emballés et disponibles en grande surface. Composés essentiellement d’additifs, de mauvaise graisse ajoutée, de sucre et de sel, leur consommation régulière peut affaiblir rapidement le système immunitaire.

Par ailleurs, la consommation excessive d’alcool constitue un danger sur la fonction immunitaire. Elle peut favoriser les infections comme la pneumonie. A noter que, l’alcool élimine la libération de vasopressine. C’est une hormone qui optimise la perte de liquide. Le risque de déshydratation est à craindre notamment chez les personnes atteintes du Covid.

Pratiques et comportements à adopter pour renforcer le système immunitaire

– Avoir une alimentation saine comme recommandée ci-dessus

– Réduire le stress et l’anxiété ;

– Bien dormir, avoir un sommeil réparateur de 8 heures en moyenne par nuit. Le manque de sommeil affaiblit considérablement le système immunitaire.

– Pratiquer une activité physique quotidienne au moins 30 min/jour favorise la production d’antioxydant comme Extracellular superoxide dismutase (EcSOD), un  antioxydant extra-cellulaire qui agit efficacement dans les mécanismes de défense de l’organisme dans le cadre de maladies cardiaques, pulmonaires et même hépatiques.

-Boire suffisamment d’eau, environ 1.5 l par jour. L’eau aide à éliminer les toxines du corps et fournit les nutriments essentiels aux cellules.

Le système immunitaire, comme les autres systèmes du corps, nécessite de suffisamment de nutriments pour fonctionner correctement. Pour une réponse immunitaire optimale, tous les nutriments doivent jouer un rôle important. Par conséquent, leur carence ou même leur consommation élevée peuvent avoir un effet nocif sur le système immunitaire, facteur de vulnérabilité à l’infection.

Les dossiers d’Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation

Je veux lire les dossiers

ESSENTIEL

44 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer