Véran toujours opposé à la réintégration des soignants non-vaccinés

Suite à l’application de la loi sur l’obligation vaccinale, de nombreux soignants ont décidé de quitter leur travail. Véran reste toujours opposé à la réintégration des soignants non-vaccinés. Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a évoqué la saisine de la Haute Autorité de santé (HAS) pour la levée de cette obligation lors d’une conférence de presse.

La loi du 5 août 2021 a enjoint l’ensemble des soignants à se faire vacciner. Depuis le 15 septembre 2021, date d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les soignants, nombreux soignants non-vaccinés sont interdits, non seulement d’exercer, mais aussi de gagner leur vie. Une obligation vaccinale qui joue un rôle déterminant dans le niveau actuel de pénurie en personnel soignant. Pourtant, cette vaccination n’empêche ni les hospitalisations ni les cas graves. Aujourd’hui, même si le pass vaccinal est suspendu, néanmoins les soignants pour exercer, doivent justifier d’une preuve de schéma vaccinal complet.

Une possibilité de levée de l’obligation vaccinale des soignants

Alors le masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun ce lundi 16 mai, Olivier Véran a indiqué vouloir saisir la Haute Autorité de santé (HAS) sur la levée de l’obligation vaccinale et la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19.

Notons que cette loi est encore en vigueur en France, a-t-il rappelé. Cependant, M. Véran a annoncé, que le nombre de salariés des hôpitaux et des Ehpad qui ont décidé de ne pas se faire vacciner et abandonner leurs postes, sera connu avec précision d’ici à la fin du mois de mai. A noter qu’environ 15.000 soignants auraient été suspendus faute de preuve de vaccination depuis l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale en automne dernier.

Saisine de la HAS pour la réintégration des soignants non vaccinés

Sur BFM TV jeudi 12 mai,  le ministre Olivier Véran a annoncé que le nombre de contaminations est de 40.000 cas par jour. Pour lui, le niveau de circulation du coronavirus en France est encore élevé.

Véran estime que “le virus circule trop pour que nous levions l’obligation vaccinale des soignants”. Selon lui, le risque que les soignants non vaccinés transmettent le virus aux personnes déjà fragiles dans les hôpitaux ou les séniors vulnérables dans les Ehpad existe.

Quant au maintien de l’obligation vaccinale des soignants et la réintégration des soignants non-vaccinés, Veran indique qu’il allait saisir la Haute autorité de Santé (HAS), selon lui, elle est la seule à pouvoir trancher entre l’abandon ou le maintien de cette mesure sanitaire, en tenant compte de « la situation sanitaire et de l’éthique ».

Actuellement, avec ces soignants suspendus, nombreuses structures sont en manque de personnel malgré l’appel à des agences d’intérims qui sont débordées et le plan blanc activé dans certains hôpitaux.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...
46 Shares:
5 commentaires
  1. Ce nombre de 15000 soignants suspendus, répété depuis octobre, repose sur une base aussi solide que les 95% d’efficacité du vaccin.
    Excepté dans les hôpitaux et les Ehpad gérés par l’état, Veran n’a aucun moyen d’appréciation lui permettant de chiffrer les conséquences de sa mesure criminelle, et nous non plus:
    Congés sans solde, arrêt maladie, déplacement sur un autre poste sans contact avec les patients, prise de retraite anticipée, départ pour l’étranger, etc.
    Les deux seules certitudes sont :
    – Que l’accès à la médecine, déjà problématique, ne peut que se dégrader.
    – Qu’il n’est qu’un politique pour imaginer leurs victimes suivre leurs dictats. Nombre de suspendus depuis 8 mois ont depuis belle lurette pris leurs dispositions.

    1. Oui, il est fort probable qu’une majorité de soignants ne reviendra plus en poste désormais.
      Quant à ceux en formation et qui ne sont pas prêts d’arriver, je crois qu’il en manquera à l’appel également pour combler ce vide.
      Au final, ils auront eu ce qu’ils voulaient, entre autres choses, détruire la Santé Publique.

      Prenez tous soin de vous, car maintenant, plus que jamais, aller à l’hopital est devenu une affaire très dangereuse….

  2. Ministre “des solidarités et de la santé”, vraiment?…
    Il a tout de même réussi un coup de maître: évincer tous les soignants non disposés â soumettre leur jugement à des politiciens incompétents et/ou corrompus.
    En 2009, l’échec de la vaccination générale a été dû aux médecins qui n’ont jamais pris au sérieux cette “pandémie” dont l’OMS venait juste de changer la définition.
    Cette fois-ci, les médecins ont été contournés (interdiction de soins, vaccinodromes) puis les récalcitrants exclus.
    Avec les nouveau règlement sanitaire international de l’OMS, ce sont les Etats qui seront contournés…

  3. Tout le système est pourri ( politiques, médicaux, recherches etc ) COMMENT accepter que ce personnel “suspendu” a pu accepter de piquer au RIVOTRIL 30.000 vieux sans se poser de questions ? Or à présent ces “suspendus” refusent le vaccin ? Ne FAIT PAS AUX AUTRES CE QUE TU NE VEUT PAS QU’ON TE FASSE ! Je trouve son comportement HONTEUX !
    ** diabétique sous insuline, cardiaque JE ne puis me rendre à l’hôpital car je refuse leur poison ! Alors aucune solution ! FRANCE = (LIBERTE + EGALITE + FRATERNITE) ?? Vous y avez cru, vous ??
    NOUS avons les preuves que leur vaxxin est un poison mais QUI le dénonce ? Schwab peut-être !
    Nous vivons un mon de fou !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer