ALERTE : le gouvernement prépare un flicage numérique pour la vaccination obligatoire

Nous avons évoqué la semaine dernière les travaux de la Haute Autorité de Santé sur la vaccination des enfants par les pharmaciens et les infirmiers. Très en verve, la Haute Autorité de Santé est à la manoeuvre pour assembler peu à peu les pièces du puzzle de la vaccination obligatoire qui se prépare : elle travaille parallèlement à la mise en place d'un "système d'aide à la décision" en matière vaccinale, qui n'est rien d'autre qu'un flicage numérique des personnes pour s'assurer qu'elles sont ou non vaccinées. L'expression pudique de "système d'aide à la décision" signifie simplement que l'assurance maladie pourra identifier les personnes qui ne sont pas vaccinées et, au besoin, les sanctionner.

La vaccination obligatoire, y compris celle des enfants, avance à pas de loup, mais elle avance continument, et selon toute vraisemblance inexorablement dans l’esprit de ses promoteurs. Et, dans cette affaire, ce sont les idolatres de la vaccination qui sont aux manettes, avec la Haute Autorité de Santé en poste de commandement avancé, chargé de piloter les opérations “militaires” dans cette guerre imaginaire contre les virus. 

Vers un système d’aide à la décision vaccinale

A la demande de la Direction Générale de la Santé, la HAS prépare donc le déploiement d’une nouvelle arme dans l’arsenal de la guerre vaccinale : un “système d’aide à la décision”, qui sera capable d’utiliser les données stockées dans le futur carnet de santé électronique et de faire la chasse aux récalcitrants. 

Voici dans quels termes ce dispositif est décrit :

La mise en place d’un carnet de vaccination électronique (CVE) national est une des « mesures vaccination » du Plan Priorité Prévention 2018-2022.

Pour la DGS, les objectifs du CVE national sont :

1. « De partager les données relatives à la vaccination : le carnet de vaccination partagé doit être tenu à jour au fur et à mesure des rendez-vous vaccinaux depuis la naissance. Ce carnet de vaccination est alimenté par une base de données vaccinales dit référentiel vaccin.

2. De permettre l’accès aux recommandations vaccinales à jour et personnalisées pour l’usager (via des Apps santé par exemple), et contextualisées afin de constituer une aide à la décision des professionnels de santé (via leur logiciel métier et dans le cours de la consultation).

3. De fournir des informations relatives à la couverture vaccinale à partir des données extraites des dossiers patients (tenus à jour par les professionnels de santé), permettant la production d’indicateurs de santé publique à visée de pilotage. »

Le lecteur retiendra l’usage de tous ces mots qui en disent long sur le monde d’après : “carnet de vaccination électronique”, “partager les données relatives à la vaccination”, “depuis la naissance”, “base de données vaccinales”, “recommandations vaccinales à jour et personnalisées”, “indicateurs de santé publique à visée de pilotage”. 

L’idéologie du vaccin est en guerre, et ses adeptes ont décidé de mettre nos libertés en coupe réglée par une utilisation intensive d’Internet et des outils de flicage numérique. 

Au demeurant, la Haute Autorité de Santé décrit de façon limpide les objectifs de cette course à l’armement digital :

Pour le ministère de la santé, « la mise en place d’un carnet de vaccination électronique pourrait constituer un des leviers d’amélioration de la couverture vaccinale de la population française dans la mesure où il permettrait un meilleur suivi de la vaccination aussi bien au niveau individuel qu’au niveau national. »

Fliquer numériquement pour imposer les vaccins : un projet à la chinoise comme les amis du totalitarisme les aiment. 

Big Pharma a pris le contrôle de nos vies

Ce genre de note de cadrage, dont les résultats sont attendus, dans le cas qui nous occupe, pour la fin de l’année 2022, en dit long sur le pouvoir d’influence acquis par l’industrie du vaccin structurée par Bill Gates depuis 10 ans. 

Dans la pratique, la décision publique est désormais phagocytée par l’industrie de santé, qui impose ses calendriers longs destinés à dégager la rentabilité nécessaire pour produire des vaccins et rémunérer des actionnaires avaricieux. 

Nous avons évoqué hier le poids déjà acquis par Mc Kinsey, allié solide de Pfizer et de Gates, dans l’entourage d’Elisabeth Borne. 

Progressivement, on comprend que cette clique a trouvé suffisamment d’idiots utiles dans les rouages de l’Etat pour porter avec zèle la croyance millénariste selon laquelle nous vacciner tous sauvera l’humanité. 

Résister au projet de flicage numérique par Big Pharma

Face à cette montée en puissance de la religion (et de l’intolérance) vaccinale, les résistants ont intérêt à se pencher attentivement sur la question de l’objection de conscience vaccinale, que l’association Rester Libre promeut, et sur laquelle des actions concrètes seront prochainement réactivées. 

En outre, il est important de refuser autant que vous le pouvez d’entrer dans le dispositif de “mon espace santé”, cheval de Troie de ce flicage numérique. 

Nous vous tiendrons bien entendu informés des actions de résistance à mener contre ces projets totalitaires. 

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
1K Shares:
14 commentaires
  1. D’ailleurs, la liste, déja existante, des personnes ayant demandé de ne pas entrer dans le dispositif “mon espace santé”, constitue en elle-même une bonne base de départ pour qui voudrait commencer à flicquer les réfractaires de la première heure.

    Il me semble qu’un des principes de base de notre droit serait de lister ceux qui se déclarent volontaires pour “mon espace santé”, plutôt que d’obliger ceux qui ne le sont pas à se faire connaitre.
    Mais depuis le coup de la redevance télé, on n’en est plus à çà près.

    Répondre moderated
  2. Ils peuvent pas faire ça!..les morts crevés des injections s’empilent les uns sur les autres. Dans leur sommeil, leur canapé , leur douche. Sur leur vélo, en nageant, en courant, en marchant, en promenant leurs enfants en poussette, sur le lieu de travail, dans la rue, leur voiture. A côte de leurs enfants, du conjoint, tout seul chez eux ou dans le jardin. C’est sans fin, les gens tombent

    Répondre moderated
    1. Oui, c’est pour cette raison qu’ils veulent aller vite…
      Mais la pression étant retombée, davantage de gens prennent du recul sur l’épisode Covid et se rendent compte que, bien que le virus n’ait pas disparu, on vit très bien en ce moment sans restrictions ni obligations. Sauf ceux qui essuient des effets secondaires en effet.

  3. “En outre, il est important de refuser autant que vous le pouvez d’entrer dans le dispositif de “mon espace santé”, cheval de Troie de ce flicage numérique. ”

    J’ai été longtemps absent de mon domicile et le délai de 6 semaines pour l’opposition est passé du coup. Que faire maintenant ?

  4. Après avoir dépasteurisé notre esprit si encore nécessaire, aidons notre entourage, nos collègues, nos voisins de table dans notre club du troisième âge communal à se dépasteuriser l’esprit dangereusement infecté dès l’école primaire à propos du Grand Bienfaiteur de l’humanité, prophète sinon dieu de l’église du Sacro-Saint Vaccin Salvateur Indispensable.

    Alors que des dizaines de médecins, chercheurs, anthropologues et autres historiens, sur la planète entière, depuis bien plus de 10 décennie, malgré la pression mougeonnesque ambiante, ont essayé, démonstrations solides à l’appui, de déniaiser et de prouver que ce ne sont pas les vaccins qui ont fait reculer les épidémies , mais qu’ils par contre parfois fait des dégâts plus ou moins durables, “heureusement” majoritairement non mortels.

    Pour aider à la déspasteurisation achetons le livre (sorti en ce mois d’avril) de Marc Menant « L’inquiétante historique des vaccins « (262 pages/18,90 euros) qui consacre plusieurs pages à la vérité historique sur le triste sire jurassien tricheur trompeur manipulateur, puis à quelques uns de ses disciples comme Calmette et Guérin qu’a dénoncé le professeur Marcel Ferru, membre de l’Académie de médecine, dans son livre « La faillite du BCG »

    Donnons la priorité à notre immunité naturelle favorisée par des moyens naturels et en particulier une alimentation intelligente la moins cuite possible.

  5. j’ai pensé à une chose….
    concernant tout ce que le NOUVEL ORDRE MONDIAL ET TOUS LES HOMMES DE DAVOS (macron attali gates trudeau soros schawb etc…) veulent nous imposer par informatique, et autres balivernes d’autres genres, que peut être on pourrait tout simplement COUPER TOUTES LES CONNECTIONS INTERNET / G5/ G4 etc…. et aussi peut être le TELEPHONE ???
    ce serait bien s’il y avait une GIGANTESQUE EMISSION DE RADIATION SOLAIRE QUI VIENNE BOUZILLER TOUS LES SATELLITES DE COM (internet, téléphone, électricité)

    certes ! me direz vous, mais la planète, sans électricité reviendrait à l’âge de pierre, mais au moins l’humanité retrouverait SA LIBERTE et devrait vivre autrement et bien plus solidairement qu’elle ne le fait aujourd’hui…

    enfin, ça c’est moi qui pense, ça n’engage que moi !
    peut être que DIEU LE PERE pourrait nous venir en aide avec cette irruption solaire ? ou bien agir d’une toute autre manière pour nous aider à reprendre TOUTE NOS LIBERTES

    1. Il y a eu 2 CME majeures il y a une semaine, mais bien évidemment, personne n’en a parlé (une grappe de 8 satellites à Elon Musk a apparemment morflé grave avec la première).

Répondre à HenriB Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer