Pourquoi Macron ne peut pas réintégrer les soignants non-vaccinés suspendus

Alors que, depuis la suspension des soignants non-vaccinés, l'hôpital public implose, Macron vient de proférer une nouvelle cascade de mensonges sur la question des soignants non-vaccinés, affirmant péremptoirement que 95% des soignants sont vaccinés et qu'une "infime minorité" a un problème de déontologie. C'est une façon bien curieuse de passer sous silence les méthodes comminatoires utilisées par le pouvoir pour convaincre les 40% de réticents, à l'été 2021, de subir une injection dangereuse. Mais je vous explique pourquoi Macron ne réintégrera pas les soignants non-vaccinés.

On se souvient que, lors de son funeste discours de 12 juillet 2021 annonçant la vaccination obligatoire des soignants (et de quelques autres), 40% des personnels des hôpitaux n’étaient pas vaccinés. Le 15 septembre, Véran annonçait la suspension de 5% des soignants qui refusaient le vaccin. 

Bien entendu, l’opposition aux vaccins dans les hôpitaux est beaucoup plus large que les 5% de soignants suspendus. Macron ment lorsqu’il parle d’une infime minorité. Mais nous savons que le mensonge éhonté est sa technique favorite de gouvernement. 

5% de soignants suspendus, cela a suffi à mettre l’hôpital à genoux. Dès l’automne dernier, j’annonçais de grands dysfonctionnements à cause de cette mesure absurde imposée par l’industrie pharmaceutique et Bill Gates aux fantoches qui dirigent ce pays. Et l’implosion a désormais lieu sous nos yeux. 

Face à ces évidences, Macron n’oppose que des dénis qui ne convainquent que lui. 

Macron prépare la quatrième dose pour les soignants

Mais il faut bien comprendre que si Macron se fait l’apôtre si aveugle et si obéissant de la religion du vaccin, c’est d’abord et surtout parce qu’il doit préparer la campagne de vaccination de l’automne. 

Comment reintégrer des non-vaccinés maintenant et les suspendre à nouveau en septembre parce qu’ils refusent la quatrième ou cinquième dose pour certains ?

J’ai déjà évoqué l’effervescence dans les couloirs du pouvoir sur cette question, mais la décision politique est prise : ce sera la vaccination ou rien, parce que la caste qui a permis la réélection de Macron l’exige. 

J’admire ceux qui se battent pour la réintégration des soignants suspendus, combat que je partage pleinement. Mais il faut comprendre (ce qui ne signifie certainement pas l’accepter, ni renoncer à la combattre) le raisonnement de l’ennemi que nous avons face à nous : le sujet de Macron et de la caste n’est ni de soigner, ni de sauver l’hôpital, mais d’imposer la vaccination, car elle est l’un des prix à payer à la mondialisation et à ses parrains pour rester au pouvoir. 

Vous pensiez quoi ?  que Macron serait réélu grâce au soutien massif de la caste et qu’il ne paierait pas sa dette ?

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça
546 Shares:
17 commentaires
  1. Vous nous faites perdre nos métiers , à cause de votre vaccin de merde , nos vies sont menées par vos décisions à la con, je suis sûre et certaine que même vous , vous n’êtes pas vacciné, alors si un jour vous êtes malade j’espère que vous n’aurez aucun soin car vous n’avez aucune âme

    Répondre moderated
  2. Mon pronostic: toute cette affaire va lui exploser à la figure. Et je suis certaine qu’il ne terminera pas son mandat.

    Répondre moderated
  3. “Macron serait réélu grâce au soutien massif de la caste et qu’il ne paierait pas sa dette ?”

    Pourquoi pas ? Une fois les législatives passées, c’est le chef ! Il peut faire ce qu’il veut.

    Il pourrait essayer de s’occuper de TOUS son peuple, comme un Roi.

    Evidement, j’évalue à la probabilité d’un changement de cap à une chance sur 1 000 000 000.

    Mais bon, M. MACRON si vous nous lisez, il est encore temps de faire le bien !

  4. J’ai entendu que beaucoup de soignants (pour être plus précis, de l’ordre 20%) avaient refusé la 3ème dose.
    Quelqu’un sait quelque chose là dessus ?

    Répondre moderated
    1. Pour les soignants je ne sais pas. En revanche pour les militaires, le reportage de Gallia daily avait montré une très forte réticence au vaxxin, qui s’est réglée par quelques mutations dans des emplois de soutien (non soumis à l’obligation vaxxinale) et surtout par un recours massif aux faux certificats. Un certain nombre de professionnels de santé militaires ont accepté de faire des faux pass, et il y a eu aussi recours à des filières civiles. Visiblement le bouche à oreille a très bien fonctionné pour diffuser les filières…
      Sur le plan moral c’est épouvantable, car cela a brisé la confiance entre le chef et ses subordonnés. Les militaires sont par essence des gens droits, qui sont le sens de l’honneur et le respect de la parole donnée. Dans le cas présent l’ordre donné était illégal et le règlement de discipline général est formel : “nul n’est tenu d’obéir à un ordre manifestement illégal”. Ils avaient donc leur conscience pour eux, mais ils ont dû maudire ces chefs qui les obligeaient à faire des faux pour pouvoir continuer à exercer leur métier qui pour beaucoup est une passion.
      https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/02/temoignages-je-suis-un-soldat-et-mon-pays-ne-veut-plus-de-moi-car-je-refuse-le-vaccin/
      Bien évidemment on ne trouve pas ces filières sur Google, Facebook ou Twitter… Mais sur Telegram, qui reste rétif à la censure…

    2. C’est effectivement ce que dit le médecin Guillaume Barucq concernant l’hôpital de Biarritz (https://twitter.com/i/status/1527265462383521793)
      Ceci semble également vérifié pour d’autres CHU (non réception des justificatifs des schémas vaccinaux complets – c’est-à-dire la dose de rappel à compter du 30/01/22 – pour 20% des agents)…

      L’idée pour faire imploser le système serait selon moi d’utiliser la technique du judo : au lieu de combattre la Loi du 5 août afin de faire réintégrer les soignants, il faudrait faire condamner les établissements qui n’effectuent pas le contrôle et les obliger à suspendre les soignants qui n’ont pas schéma vaccinal complet. (l’idée est bien sûr de faire annuler la Loi, pas de suspendre d’autres soignants !).

      Le problème pour les établissements est qu’il s’agit d’un véritable casse-tête pour effectuer le contrôle, dans la mesure où beaucoup de personnels ont été contaminées par Omicron (mais pas en même temps, bien sûr) et que les certificats de rétablissement expirent donc à des dates différentes.

      https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/dgs-urgent_20_obligation_vaccinale.pdf

      https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/vaccin/on-a-autre-chose-a-gerer-verifier-les-doses-de-rappel-des-2-7-millions-de-soignants-un-casse-tete-pour-les-hopitaux-et-les-ehpad_4931323.html

      Répondre moderated
    3. Au niveau des soignants je ne sais pas, en revanche au niveau de la population générale, les données officielles de la DREES pour la période du 7 mars au 3 avril étaient que 9,6 millions de Français n’avaient pas pris leur 3ème dose, s’ajoutant aux 3,1 millions de Français non vax : en tout, un bon 25% des Français de plus de 20 ans.
      https://data.drees.solidarites-sante.gouv.fr/explore/dataset/covid-19-resultats-regionaux-issus-des-appariements-entre-si-vic-si-dep-et-vac-s/information/?refine.region=LRE&dataChart=eyJxdWVyaWVzIjpbeyJjb25maWciOnsiZGF0YXNldCI6ImNvdmlkLTE5LXJlc3VsdGF0cy1yZ

  5. Ils sont dans une course aveugle. Ce d’autant plus que ces faux vaccins ne protegent ni de la maladie, ni de la transmission

    Répondre moderated
  6. La Martinique résiste. Une fois de plus
    https://reseauinternational.net/vote-a-lunanimite-des-elus-de-martinique-pour-la-reintegration-du-personnel-soignant-non-vaccine/
    De nombreux soignants vaccinés contre leur gré, et donc doutant des “bienfaits” de ces injections, font le lien avec les effets secondaires qu’ils constatent pour eux-mêmes ou leurs collègues. Combien refuseront une dose de plus? L’hôpital peur-il se permettre la suspension de 5% ou 10% de soignants supplémentaires?
    Non, bien sûr.

  7. Rappel: L’objectif de la caste est la dépopulation. Le vaccin est le moyen pour y parvenir et un alibi pour l’identité numérique avec le contrôle TOTAL sur votre vie nécessaire pour le totalitarisme que la caste veut mettre en place.

    Regarder mon site page Totalitarisme et recherchez “Dépopulation”

    Répondre moderated
  8. J’ai choisi l’exil pour continuer de vivre dignement. Bon courage aux soignants réticents à cette politique, qui devront s’y soumettre à cause de leur endettement.
    A dans 10 ans pour reconstruire un meilleur système de santé

    Répondre moderated
  9. Quel menteur, non mais quel menteur… comment ne pas avoir envie de lui donner des claques ?
    L’arrogance de cette caste est décidément sans limites. Je note quand même la tête à faire peur, qui respire tout sauf la sérénité, de la ministre de la santé aux côtés de Macron. De fait, quand on passe son temps à mentir, la mauvaise conscience finit par ressortir, et ça se VOIT.

    Répondre moderated
  10. Ce n’est pas que Macron ne peut pas, c’est qu’il a décidé avec ses maîtres qu’il en serait ainsi.
    Le mot d’ordre est mondial, comme le confinement. C’est le même chantage dans beaucoup de pas, USA, Canada, etc.

    De plus, faire de faux pass est une mauvaise idée. D’une part, leur technologie va vite repérer ceux qui n’ont pas les injections dans leur sang (eh oui, ils n’ont rien qui répondent aux signaux numériques).
    D’autre part, cette première soumission (parce que c’est une soumission) a empêché de profiter du mouvement de révolte générale de l’été dernier pour faire exploser leur système.

    Vous n’avez pas voulu vous organiser pour refuser ouvertement, vous avez préféré courber l’échine.. J’espère que vous en tirerez la leçon, car bientôt tous les faux pass seront détectés. Alors, vous avez intérêt à organiser un refus monstre dès maintenant.

  11. Monsieur Éric Verhaeghe, merci pour vos articles . Je vous suggère un travail : vous interesser au taux d’occupation des lits dans les services de soins en 2019 , 2020 et 2021….. au taux d’activité des services en 2019, 2020 et 2021……au financement du budget de ces mêmes services en 2021 2022….et au montant des primes covid distribuées au regard de l’activité réelle …..vous me suivez ?… vous avez toutes les pièces du puzzle ….ou presque ; je vous fais confiance pour comprendre pourquoi les mesures stupides sont passées comme lettre à la poste aupres des soignants …si besoin , joignez moi .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer