Sommet des Amériques: le plan de Biden anti-Covid

Selon le bilan officiel, la pandémie de Covid-19 a fait de nombreux morts en Amérique latine et dans les Caraïbes. La région a été l'une des plus durement touchées par le virus, avec plus de 40 % du total des décès dus au COVID-19 signalés dans le monde, alors qu'elle ne représente que 8 % de la population mondiale. À l’occasion du Sommet des Amériques, le président Biden exhorte les dirigeants à adopter un « Plan d’action sur la santé et la résilience dans les Amériques » qui permettra de prévenir les menaces de maladie. Dans une fiche d’information, l’administration Biden annonce des mesures conçues pour faire progresser la réponse aux pandémies et optimiser la sécurité sanitaire mondiale de la région.

Après le second sommet mondial virtuel sur le Covid-19 co-présidé par les États-Unis, qui s’est tenu le jeudi 12 mai 2022 dernier. Durant cette conférence, nombreux dirigeants mondiaux incluant ceux opérant dans le secteur privé se sont engagés sur le plan financier, à contribuer à hauteur de plus de 3 milliards de dollars pour renforcer la lutte contre la pandémie et à prévenir de futures crises sanitaires. Avec le « Sommet des Amériques » qui se tient du 7 au 11 juin à Los Angeles, si l’objectif de Biden est de se repositionner à l’échelle du continent latino-américain ou ses dernières années on voit de plus en plus l’influence des nouveaux partenaires notamment la Chine, la Russie, l’Inde, la Turquie en Amérique latine. En écartant les gouvernements du Cuba, du Venezuela et du Nicaragua de ce sommet, considérés par Biden comme des États dictatoriaux. C’est un nouveau revers pour Biden, le Mexique, les pays des Caraïbes, le Honduras et le Guatemala ont décidé d’annuler leur venue à cette rencontre. Washington a déjà fait savoir l’absence d’une déclaration finale à la fin du sommet, ni sur le climat ni sur la migration.

À propos du plan d’action

À travers une fiche d’information, l’administration Biden a annoncé la mise en place d’un plan d’action qui permettra de renforcer les systèmes de santé ainsi que d’améliorer « la coordination, la transparence et la responsable régionales ». Les dirigeants doivent faire en sorte qu’elle soit en vigueur d’ici 2030. Pour atteindre cet objectif, une collaboration étroite entre les gouvernements fédéraux ainsi que la contribution de la société civile et du secteur privé sont requises.

Pour créer ce plan d’action, l’administration va dont lancer le « Dialogue des Amériques sur l’économie et la santé ». Elle va travailler avec les ministères de la Santé et de l’Économie pour trouver les moyens de faciliter l’accès aux services de santé publique, de proposer des soins de santé plus équitable, d’améliorer la réponse aux pandémies et d’optimiser la résilience économique de la région.

Les mesures contre la pandémie

Pour faire progresser la réponse aux pandémies, l’administration Biden prévoit de renforcer le personnel de santé. En collaboration avec l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS), le gouvernement américain a lancé le Fuerza de Salud de las Americas ou Corps de Santé des Amériques.

C’est une organisation qui va dispenser une formation basique et spécialisée à 500.000 professionnels de la santé publique, des sciences de la santé et de la médecine en Amérique latine et dans les Caraïbes d’ici 5 ans. Le Corps sanitaire des Amériques va aussi soutenir la formation et l’expansion d’une main-d’œuvre pour accroître la capacité des systèmes de santé dans toute la région.

L’administration Biden entend également soutenir l’objectif de l’Organisation mondiale de la santé de vacciner 70% de la population de chaque pays du monde cette année 2022. Le gouvernement américain a d’ailleurs fourni plus de 65 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 aux pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Les États-Unis vont aussi soutenir le Global VAX.

En ajout à tout cela, l’administration Biden a évoqué la création de sites de vaccination incluant des unités mobiles, afin de faciliter l’accès aux vaccins. Des efforts visant à combattre la désinformation concernant les vaccins seront aussi au programme afin d’optimiser la confiance des autochtones, des migrants, des groupes ruraux et des travailleurs de la santé quant à l’efficacité des vaccins.

L’administration Biden va aussi poursuivre les efforts pour détecter les nouvelles variantes du SARS-CoV-2 vont continuer. On met à nouveau en garde sur l’arrivée d’un nouveau variant du Covid-19 « encore plus contagieux et encore plus mortel ».  Les investissements pour renforcer les systèmes de santé de la région de l’Amérique latine et des Caraïbes très affectée par la pandémie sont également maintenus.

Les mesures pour renforcer la sécurité sanitaire dans les Amériques

L’administration Biden-Harris est bien consciente que la santé de toute la population dépend de la santé d’un seul individu. Voilà pourquoi, elle s’engage à fournir tous les efforts possibles pour renforcer la sécurité sanitaire mondiale dans le continent américain. Pour cela, plusieurs mesures ont été prises.

On cite entre autres l’augmentation du nombre des experts travaillant pour les CDC (Centre américain de contrôle et de prévention des maladies), l’expansion des programmes de sécurité de sécurité sanitaire mondiale de l’USAID ainsi que le renforcement du programme GHSA

 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
26 Shares:
3 commentaires
  1. « la santé de toute la population dépend de la santé d’un seul individu. »
    Quelle perversion totalitaire dans cette seule phrase!
    Les velléités d’ingérence américaines en Amérique Latine ne sont pas terminées, elles sont plus subtiles.
    Il est heureux que certains pays aient appris à s’en méfier…
    Ceci est à mettre en parallèle avec la résistance de certzins pays au nouveau RSI de l’OMS…

  2. Très étrange cette ingérence américaine en Amérique du Sud. Et tout cela pour une pandémie qui n’en n’est plus une? Enfin, si c’était vraiment une pandémie. En fait Biden fait tout pour défendre les intérêts de l’industrie pharmaceutique et de quelques milliardaires. Et puis cela fait partie de la vision mondialiste. JE me demande combien tout cela va coûter au contribuable américain qui se fiche bien de la covid 19.

  3. Tout nouveau revers pour Joe bidet est bon à prendre. Le finir au sol est une obligation morale pour chacun d’entre nous à son niveau. Pas de quartier.

    Que sait on des raisons de la mortalité supérieure du Covid constatée dans les pays d’Anérique centrale et Caraïbes? Que s’est il passé là, différemment du Moyen Orient, de l’Inde, de l’Afrique? L’Europe n’est certainement pas une référence en dehors de la Suède.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer