Macron prépare la guerre totale contre la Russie… et personne ne bronche !

Lundi, Emmanuel Macron a affirmé à la presse que nous serions entrés dans une économie de guerre, imposant des mesures d'exception, notamment de réquisition militaire. Cette annonce, qui prépare très clairement une guerre avec la Russie, ne semble avoir ni surpris ni choqué personne. Sommes-nous à ce point hypnotisés que même le pire et le plus absurde ne nous réveille plus ? Et pourtant, faire la guerre à la Russie est bien aux antipodes des intérêts du pays !

Donc Emmanuel Macron a choisi un micro-trottoir au salon de l’armement de Satory, lundi dernier, pour expliquer que nous étions entrés dans une économie de guerre. Dans la foulée, il demande une réévaluation de la loi de programmation militaire, et l’adoption de dispositions qui permettraient des réquisitions de guerre. 

Habilement, cette attaque contre le droit de propriété n’a pas été citée par l’AFP, sans doute soucieuse de maintenir les Français dans leur apathie ordinaire. Il faut aller fouiner dans les titres de Bernard Arnault pour en lire mention… Voilà qui, en soi, est déjà un indice sur le fait que la presse subventionnée ne se sent guère obligée de tout dire, de tout dévoiler, ni de tout réfléchir sur la stratégie présidentielle qui commence et devrait occuper les mois à venir. 

La guerre ? l’adolescent sociopathe qui occupe l’Elysée n’a que ce mot à la bouche

Durant ses présidences, Macron aura donc pris un plaisir manifeste à jouer au héros troyen. 

Sous le quinquennat précédent, il nous avait déjà annoncé être en guerre contre un virus. On a compris rapidement à quoi servait cette invocation grotesque : ses décisions autoritaires étaient finalement prises sans compte-rendu, sans débat démocratique, dans un “conseil de défense sanitaire” dont les délibérations sont désormais classées secrètes. 

Au cas où on y découvrirait que Pfizer a su faire des propositions auxquelles il n’est pas possible de dire non, le problème est ainsi réglé pour un bon bout de temps. 

Cette fois, il ne s’agit plus de guerre contre un virus, mais de guerre avec de vraies armes, de vrais soldats, et de vrais ennemis. C’est beaucoup plus tragique. 

Mais contre qui sommes-nous en guerre ?

Sur l’ennemi que nous nous apprêtons à combattre, Macron n’a guère été loquace. Mais il suffit de lire ses propos pour comprendre qui il vise :

Et, pour qui douterait de l’urgence de ces efforts, il suffit de regarder une fois encore vers l’Ukraine, dont les soldats réclament un armement de qualité et qui sont en droit d’avoir une réponse là aussi de notre part.

Ah voilà ! nous préparons la guerre contre le grand méchant Poutine, face à qui il faut opposer “un armement de qualité”. Donc, sans le dire clairement, nous sommes en train de glisser, par solidarité avec cette fripouille de Zelensky et ses bataillons nazis, vers la confrontation directe avec les Russes. 

On aurait pu imaginer un débat démocratique sur le sujet, d’autant plus démocratique que Poutine dispose d’armes hypersoniques qui peuvent renvoyer la France au Moyen-Âge en quelques heures, et même en quelques minutes.

Mais de ce débat démocratique, dont on sait qu’il s’agit d’un gros mot dans l’esprit de Macron, le Président ne veut évidemment pas, parce qu’il sait qu’aucun Français n’est prêt à mourir pour Kiev. Des bourgeois de l’arrière endoctrinés qui appellent à la guerre, ça se trouve, des bourgeois endoctrinés qui sont prêts à la faire eux-mêmes, ça se cherche. 

Comme en 14. Sauf que, cette fois, les destructions seront bien plus massives, et les bourgeois endoctrinés n’ont pas encore compris qu’il n’y aura, dans la confrontation hypersonique qui se prépare, plus d’arrière ni d’avant. Lorsque Poutine appuiera sur le bouton pour les enquiller, ils n’auront même pas le temps de sauter dans leur SUV à propulsion hybride pour aller à la campagne : ils seront rayés de la carte bien avant d’avoir ouvert leur portière. 

Une guerre pour les Américains, pas pour la France

Je sais qu’une intense propagande déployée sans vergogne par le cartel de la presse subventionnée à transformer la légitime défense russe contre la menace nucléaire américaine en Ukraine en une agression qualifiée de façon très révélatrice de crime contre l’Histoire. Il n’en reste pas moins que les démêlés entre la Russie et l’Ukraine, qui s’expliquent essentiellement par l’ingérence toxique de l’OTAN et du Deep State américain dans cette partie du monde, ne concernent en rien les intérêts français.

Depuis plusieurs siècles, la Russie est notre alliée, et ses relations avec l’Ukraine font partie de son pré carré. Historiquement, nous pratiquons une alliance de contournement avec l’empire russe pour contrer l’hégémonie britannique et prussienne. 

En dehors d’une infiltration de notre diplomatie par de zélés atlantistes, rien ne justifie l’abandon de cette doctrine historique. 

Il faudra sans doute longtemps pour que le bourgeois ordinaire gorgé d’une haine anti-Poutine attisé par une presse débilitante et aux ordres ne comprenne qu’il est le dindon d’une farce qui ne profite qu’à Washington. Il n’en reste pas moins que Macron, sans débat, nous emmène dans une aventure suicidaire qui finira son oeuvre d’implosion de la France et de service obséquieux aux USA. 

Préparez-vous au pire !

Si vous vous souvenez des propos du Président en janvier 2022, qui affirmait avoir envie d’emmerder les non-vaccinés, vous avez compris toute la folie qui occupe l’Elysée, et tout l’endoctrinement fascisé dont ses ouailles sont les victimes. Cette hystérie fascisante est prête à passer de la prétendue guerre contre un virus, à la guerre contre un prétendu ennemi bien plus puissant que nous. 

Il n’est pas sûr que Macron soit encore capable de mesurer la responsabilité tragique qu’il prend en se rangeant aveuglément aux côtés des Etats-Unis pour porter la guerre sur le sol européen. Face à cet aveuglement, attendez-vous au pire, et particulièrement à des destructions massives et une période particulièrement éprouvante dont nous ne réchapperons pas tous. 

Dans les prochaines semaines, l’implosion économique de l’Occident devrait être forte, je vous en parle régulièrement depuis plus d’un an.

Mais il va désormais falloir redoubler d’agilité. 

Ceux qui peuvent partir loin ont intérêt à le faire. Nous vous donnons depuis plusieurs semaines des conseils d’expatriation. Ceux qui vont rester en France ont intérêt à adapter leur stratégie patrimoniale pour sauver ce qui pourra encore l’être. 

Je vous signale, dès ce vendredi, la parution des premiers conseils de Florent Machabert en matière d’épargne pour vous adapter le plus vite possible aux drames qui s’accumulent : hyperinflation, déroute boursière, crise monétaire orchestrée et “économie de guerre”, dans toute son horreur. 

Je vous le redis : le Deep State américain a décidé, en 2019, de brusquer le cours de l’histoire, et vous serez les premiers à souffrir de cette folie. 

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
529 Shares:
25 commentaires
  1. Ce type est complétement cinglé . Il ferait bien de se souvenir de la petite phrase de Poutine concernant les cibles éventuelles en cas d’escalade , parce que lui, contrairement au bouffon de l’Elysée, il ne passe pas son temps à se raconter des histoires . Les gilets jaunes n’étaient pas outillés pour “aller le chercher” la Russie n’est pas dans le même cas…

    1. Un jour ou l’autre, “il faudra le mettre hors d’état de nuire”. C’est ce qu’avait affirmé Arnaud Montebourg en direct sur je ne sais quelle chaîne de télévision. Un grand moment de lucidité, mais aussi de solitude… La vérité et le courage naviguent trop souvent seuls. Sa réélection ne vaut pas un kopeck ni au national, ni à l’international. Alors il va guerroyer, non parce qu’il y aurait péril en la demeure, mais uniquement pour rehausser son narcissisme en très piteux état. Il n’a qu’un problème personnel, psychiatrique. Ce mec est fou à enfermer, chez les fous, quoi !

      Répondre moderated
  2. Il n’y a strictement rien à attendre de la presse et cela fait bien longtemps que je n’attends plus rien d’elle. La presse, quelque soit son format, est au service car dépendante.
    Si guerre il y aura avec la Russie, c’est une folie que le peuple français payera très cher et qui une ignominie au regard de la complexité de la question ukrainienne. Pour rappel, c’est une histoire inter ethnique entre plusieurs peuples d’origine distincte ayant des interconnections profondes et très anciennes. L’Ukraine de Lviv était germanophone car faisant parti de l’Empire austro-hongrois jusqu’en 1918, durant 140 ans. Qu’allons nous foutre dans une histoire qui n’est pas la nôtre et qui ne nous concerne en rien ? Tout cela aura un prix et il est pas certain que se soient les dirigeants qui le payent, du moins pour l’instant car la Roue du karma, elle est infaillible.

    Répondre moderated
  3. En 1944, le 27 mai, le quartier où je vis fut bombardé par les ricains qui visaient (très mal d’ailleurs) une voie de chemin de fer. Résultat des courses : 525 morts en quelques minutes et tout un quartier détruit. Ce n’est très certainement pas les dirigeants, les bourgeois et les industriels qui moururent sous ces bombes. Des gens simples, du petit peuple, moururent. Des enfants aussi (l’école fut bombardée). Ici à Avignon, rien n’est oublié et ne sera pas oublié les conséquences de la folie furieuse des bellicistes qui bombent le torse loin du front.

  4. Comme avec le virus, chacun voit midi à sa porte (les gouvernements s’en sont servis pour leurs objectifs du moment, ici un ‘Grand Reset’, là une élection volée). La guerre ‘avec la Russie’ permettra au système étatique français (‘Macron’) d’étendre et renforcer son pouvoir dictatorial chez lui, sur son peuple, et non de combattre les Russes, c’est cela la ‘véritable visée.

    (Dictateur : du latin dictatura, magistrature exceptionnelle de la République romaine attribuant tous les pouvoirs à un seul homme durant des temps troublés, guerre…etc.)

    Répondre moderated
  5. Une autre touchette en touche de chatioune présiglande francaise qui ne se sent plus pisser tellement ça lui monte à la tête de prendre le pas sur un autre sénile atlantiste…

    Il ne faut pas faire attention ni donner plus d’importance à ce qui n’est que de la diarrhée verbale… (c’est une manie prise au baccalauréat pour les nuls et conservée depuis : le DISCOURS INUTILE) Voir “Discours Pour Les Nuls 101”

  6. Est-ce que quelqu’un connait une personne de son entourage pour lui glisser sur un bout de papier que l’émission de téléréalité est finie, et la partie de Monopoly peut donc s’arrêter ? Il pourrait alors aller manger son 4 heures et boire son chocolat chaud !

  7. Les intérêts du fou de l’Elysée rejoignent les intérêts américains: nous précipiter dans la guerre est la seule solution pour échapper à la colère du peuple suite au crimes Covid

  8. L’idée que les Russes pourraient nous renvoyer au Moyen Âge ne serait pas pour me déplaire. On en aurait fini avec cette bourgeoisie mondialiste et contrairement aux clichés habituels, l’obscurantisme est plutôt du côté de notre modernité que de celui de notre Moyen Âge que l’on appelait aussi la Chrétienté.
    Pour la déclaration du mignon de la rue du faubourg Saint Honoré, je crains que son ego de comédien raté souffre de voir un comique de télévision parader sur tous les écrans du monde otanien déguisé en militaire. Du coup, il veut sa guerre à lui et pouvoir ressortir tous les beaux costumes que les guerriers des Forces spéciales lui ont offert.
    Tout cela est pathétique et serait risible si derrière ces simagrées ne s’annonçaient pas la volonté de réduire encore plus les libertés individuelles et augmenter la surveillance de la population. D’une véritable guerre armée contre la Russie, je crois que les choses s’arrêteront avant : d’une part, parce que l’armée ukrainienne s’effondrera avant, malgré tout le matériel que l’OTAN peut lui fournir, car à moins de déployer elle-même des troupes, l’OTAN ne remplace les soldats ukrainiens mis hors de combat. Donc, la voie diplomatique s’imposera. D’autre part, l’armée française est matériellement à poil et pour l’équiper en conséquence, ça ne va pas se faire en deux coups de cuillère à pot. De plus, l’armée française n’est absolument pas prête au combat haute intensité. Donc, on peut espérer que le CEMA ramène sur terre l’excité de l’Elysée.
    Maintenant, avec des incompétents comme la clique qui gouverne en Europe, le pire n’est jamais très loin.

    1. “cette bourgeoisie mondialiste”
      “PARASITES” leurs sied mieux 🙂

      Petit rappel de la définition (extrait) du parasite :
      Le parasite — tire profit d’un organisme hôte pour se nourrir, s’abriter ou se reproduire2. Cette relation aura un effet négatif pour l’hôte. Les organismes qui ne sont pas parasites sont qualifiés de « libres ».

  9. Les choses s’accélèrent également en face. A partir du 16 juin, la Russie réduit d’un tiers ses livraisons de gaz à l’Europe (de 100 à 67 millions de mètres cubes), vraisemblablement en rétorsion au soutien militaire à l’Ukraine.
    L’escalade est relancée…

  10. si on part du principe que l’objectif des mondialistes est d’en tuer le plus grand nombre, eh bien, on y est !!!

    Répondre moderated
  11. Très bon article !
    Pour les russes :
    Coordonnées 48° 51′ 00″ nord, 2° 15′ 48″ est
    Coordonnées 48° 52′ 12,52″ N, 2° 18′ 59,35″ E
    Coordonnées 46° 48′ 00″ nord, 9° 50′ 00″ est
    Par contre, en échange de ces bons tuyaux ultra-top secrets, s’ils pouvaient éviter ma maison…

  12. Quand macron cause, tout le monde se tait bref à la lecture de l’article, fuyez Paris, ce sera la première cible du boum boum et évitez la région parisienne bien sûr, …………….une place en Auvergne, .à relire, “ravages” de Barjavel………..pour une fois que les bobos et les bourges seront en première ligne, nous, ça fait longtemps qu’on est prêt : plus on est bas, moins on tombe de haut……………..sécession, 20 ans qu’on la mène…………..vive le choux!
    je fais de l’humour mais sûr que ça va chier sévère de plus, aucune valeur refuge sauf celle de votre prévoyance alimentaire, jardin………aucun or ni épargne ne sera à l’abri encore moins une expat’ sauf si vous avez du pognon et de vous exiler en Russie
    Après, et bien on verra…………………………

    Répondre moderated
  13. Ce pauvre garçon n’arrive plus à contenir ses pulsions destructrices, ça fait peine à voir.
    Plutôt que de la guerre totale, nous sommes entrés dans l’ère du grotesque global.

    Mais enfin rassurez-vous, c’est du verbe, du bluff, encore et toujours, rien à attendre d’autre de quelqu’un qui ne sait faire que ça.

    Quant au Deep State américain, il serait prudent de se rappeler qu’il a méchamment du plomb dans l’aile et qu’il est , sur son propre sol, en sursis si ce n’est déjà mort, sans le savoir.
    L’enquête Durham n’en est qu’un exemple.

    Le commander in chief Brandon ne commande rien du tout, même si les pitreries pseudo-woke de Mark Milley donnent des sueurs froides aux plus crédules.

    Pour mémoire, et par exemple, nous avons
    En Europe : le général Tod Wolters.
    En quittant un peu l’Europe dans la Zone Asie-Pacifique : Charles Flynn, le frère de Mike Flynn.

    On fait mieux niveau contrôle total du deep state.

    Et souvenez-vous des propos de Chris Miller à Mike Pence au sujet de “l’opération militaire la plus complexe de l’histoire”, alors même que nous étions en temps de paix.

    Il semble de plus en plus pertinent de s’intéresser au concept de dévolution qui, de la théorie, semble se rapprocher de plus en plus de la réalité. https://www.devolution.link/

  14. « Il faudra sans doute longtemps pour que le bourgeois ordinaire, gorgé d’une haine anti-Poutine attisé par une presse débilitante et aux ordres, comprenne qu’il est le dindon d’une farce qui ne profite qu’à Washington »

    … et si on s’en remet aux radios-trottoir, on a du souci à se faire.

    Notre Armée est sous alimentée budgétairement parlant, elle est par ailleurs en sous effectif non seulement en hommes mais aussi en armement. Et on veut se mesurer à la Russie ????

    Notre président se prend vraiment pour ce qu’il est loin d’être, il a déjà démontré que même face à un virus, il n’était qu’un pitoyable chef de guerre. Il devrait donc s’arrêter là dans sa folie des grandeurs.

  15. Les français ont voté en toute connaissance de cause, ou se sont abstenus, donc voté subliminalement pour lui. Ils ont l’occasion de se rattraper en votant RN, seul parti patriote et responsable. Et j’ajouterais, pas trop en « « odeur de sainteté » au courrier des stratèges , en particulier de la part d’ Éric Verhaeghe, que je lis toujours avec intérêt. Et j’ajouterais que MLP est la seule depuis peu après le début du conflit à demander fermement des négociations, et non pas un alignement sur les USA et une frilosité extrême en étant président pour 6 mois de l’UE et seule puissance nucléaire de celle ci et cætera et cætera comme pressions à exercer pour se faire respecter . Mais on ne fait pas d’un Tartarin et d’un tartuffe hâbleur un homme déterminé d’autant plus triste chef d’état.

    Répondre moderated
  16. Attention à ne pas surinterpréter les annonces de maqueron: le gars raconte beaucoup de bêtises pour le dire poliment. Aussi bien les Ukrainiens que les Russes ont appris à plaisanter de ces déclarations, exactement comme les Européens de l’ouest avant eux.

    Faut il alors s’attendre a des manifestations géantes du type guerre du Vietnam? Ça n’en prend pas le chemin. Je vois plutôt le conformisme russophobe s’étaler sans retenue et la police du régime getter les déviants sur tous les supports de presse subventionnés. De ce point de vue l’opinion exprimée par le Courrier des Stratèges est passablement courageuse et rafraîchissante. Bravi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer