L’institut Curie encore une fois condamné pour son mauvais traitement de non-vaccinés

Maitre Tarek Koraitem, dont nous avons déjà vanté les mérites sur ce site, vient d'obtenir une décision extrêmement importante concernant l'institut Curie, de la part des Prudhommes de Paris : l'annulation d'une suspension pour non-vaccination. Nous reproduisons ici l'arrêt en question, qui mérite d'être signalé.

Maître Tarek Koraitem, qui avait fait en son temps annuler l’arrêté subordonnant l’accès aux centres commerciaux des Yvelines à la détention d’un passe sanitaire, vient de signer un autre exploit. Il a obtenu l’annulation par les prud’hommes de Paris d’une suspension prononcée par l’Institut Curie à l’encontre d’une soignante non-vaccinée. 

Nous reproduisons l’arrêt ci-dessus. 

En l’espèce, les Prud’hommes ont considéré que l’Institut Curie n’avait pas loyalement cherché une solution de reclassement avant de prononcer la suspension. Sur ce point, l’Institut Curie a en revanche loyalement appliqué la circulaire de la Fédération Hospitalière de France (FHF) qui appelait les hôpitaux à ne pas explorer ces pistes pourtant prévues par la loi. 

Rappelons que, l’hiver dernier, nous avons, avec l’association Rester libre!, mené une campagne de shaming contre l’Institut qui se montrait extrêmement tâtillon vis-à-vis des cancéreux non-vaccinés. 

Les soignants de l’AP-HP resteront en revanche un peu sur leur faim : ils dépendent des tribunaux administratifs, beaucoup plus dociles au pouvoir que les prud’hommes. Mais… rétrospectivement, ça se tente tout de même. 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL

Rejoignez la sécession !

Vous en avez assez de subir cette mascarade ? Vous voulez entrer sereinement en résistance contre cette dictature ? Déjà plus de 5.000 membres...
120 Shares:
3 commentaires
  1. J’ai été un donateur de l’institut Curie. Quand j’ai appris l’an passé pendant les vacances d’été que le passe sanitaire avait été instauré à l’institut Curie, j’avais décidé d’arrêter. Et franchement je ne regrette rien quand on voit le comportement de cet institut.

  2. J’ai écrit aussitôt à l’Institut Curie l’année dernière , apprenant le traitement infligé à l’une des patientes non vaccinée en soin à Curie, pour leur dire mon mécontentement et leur dire aussi que je ne ferai plus de dons chez eux. Voyant que leur comportement perdure, je ne regrette pas ma décision.

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer