Ce 22 juin Jupiter a prononcé une allocution en apesanteur

D'un quinquennat à l'autre, Jupiter se renouvelle, il vient de prononcer une allocution...en apesanteur totale. Une fois que l'on a fait la part de la mise en scène d'un nouveau style - le président qui dialogue - il n'a été question ni de la dette abyssale, ni de l'inflation, ni de la guerre d'Ukraine. En fait, Emmanuel Macron a cherché à gagner du temps, à repousser l'inéluctable crise politique qui vient, et dans laquelle il espère pouvoir se servir du mondialisme occidental comme d'un levier pour rester au pouvoir

Je voudrais commencer par remercier tous les Français qui se sont abstenus ou ont voté contre la République en marche! Cela semble avoir coupé le sifflet, au moins provisoirement, à notre président réélu mais sans majorité. Moins de dix minutes de discours! Si seulement les mois ou les années qui restent à Jupiter au pouvoir pouvaient être faites de “dis-courts” comme ce soir! Quel soulagement! 

En fait, le soulagement ne dure pas longtemps car l’état d’esprit du président réélu est terrifiant. On est encore et toujours dans le déni de réalité.  

Si nous avons bien entendu la même allocution, il a été question de la volonté de changement du peuple français, de constitution d’une coalition, de dialogue, de responsabilité, de ne plus s’endetter, d’innover, de réforme de l’école…..

Mais avez-vous entendu parler de l’inflation?  De la remontée des taux d’intérêt? Du coût de l’énergie?

L’Ukraine a été mentionnée comme potentiel nouveau membre de l’Union Européenne mais rien sur le cataclysme géopolitique et économique qui est en train de marginaliser la France et ses voisins qui ont préféré s’aligner sur les Etats-Unis plutôt que de préserver les intérêts d’une “Europe européenne”, selon la belle expression du Général de Gaulle. Et puis, au passage, une question: les Français ont-ils leur mot à dire sur l’entrée de l’Ukraine dans l’UE?  

Emmanuel Macron a confirmé qu'une crise politique est inéluctable

Il suffit de parcourir les grands titres de la presse internationale pour constater que Jupiter est tombé de son piédestal. Et son ton doucereux, ce 22 jui, était une tentative maladroite de s’adapter à l’imprévu. 

Mais cela ne présage rien de bon. 

Emmanuel Macron ne peut même plus sauver les apparences. Mis en difficulté sur la scène politique nationale, il lui faudra, d’autant plus, aller chercher les raisons et les moyens de tenir dans le réseau mondialiste occidental. 

Attendons-nous donc à des manipulations et des raidissements. Il sera tellement facile d’amener Les Républicains à coopérer au nom de l’Union Européenne ou de la lutte contre les pandémies. Et de faire basculer une partie de NUPES de son côté au nom de la transition énergétique rendue d’autant plus nécessaire que le méchant Monsieur Poutine etc….

Une crise politique est inéluctable. Et Macron aura pour lui, une fois de plus, les leviers de la gouvernance globale pour pressurer un peu plus le peuple français.

Raison de plus pour construire, partout où nous sommes, les réseaux de la liberté.   

Abonnez-vous à notre newsletter

Les droites de Husson

Soyez les premiers à connaître les 1001 secrets des droites françaises à l'approche des élections présidentielles. La lecture intégrale de cette lettre est comprise dans l'abonnement à 9,90 €/mois !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

30 Shares:
7 commentaires
  1. le plus stratosphérique m’a semblé le fait qu’il ne fait pas le lien entre les députés LREM non réélus et un vote sanction envers lui ! il ose même prétendre qu’il a été clairement réélu, et réélu sur son programme ! alors qu’à peine une poignée de français a voté pour lui au 1er tour et qu’au 2d il n’y a que le chantage au barrage contre le FN qui a pu le faire élire (comme c’était prévu).
    malheureusement il n’aura pas de difficultés à faire voter ses lois avec LR ou le PS….

  2. Cette crise économique n’est pas inéluctable loin de là. Elle n’est le reflet que de la classe politique qui nous gouverne et qui sape nos intérêts nationaux simplement pour s’aligner sur l’ONU. Si nous n’avions pas pris des sanctions imbéciles contre la russie, le cours des matières premières n’en serait pas arrivé là où il est actuellement sanctionnant toute la population française et européenne. Appauvrissant les plus démunis. Nos politiques se dédouanent de leurs responsabilités en nous faisant croire que c’est inéluctable. non ! c’est juste le reflet de leur politique.

  3. Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette brillante personne, je vous invite à écouter les explications d’Ariane Bilheran sur les mécanismes psychopathologiques de la dérive totalitaire.
    (voir notamment son interview récente par The Epoch Time France).

    Délire paranoïaque + déni permanent de la réalité + perversion narcissique = le pRésident de la république (qui à cause des gens comme lui perd sa majuscule) a clairement les symptômes de ce dangereux cocktail.
    Et comme à l’instar de sa clique de copains mondialistes (Trudeau, Draghi et consorts…) il sait qu’ils sont foutus à court terme (ou moyen pour les plus pessimistes), il va devenir de plus en plus menaçant, voire dangereux. Un temps seulement. Ensuite ils auront de la chance s’ils parviennent à éviter la corde.

    Même pas peur, bande de guignols !
    “Nous sommes en guerre” … vous n’avez pas idée à quel point.

  4. Que l’astre Jupiter subisse, provoque la gravitation et veuille ainsi agréger autour de lui est bien naturel. Que l’olympien Dieu Jupiter se rie de la pesanteur est tout aussi naturel. En même temps quoi ! Mais pas consubstantiel, et là est le hic et nunc. Jupiter peut-il être pendu au luminaire si sa bonne étoile tourne ?

  5. Espérons surtout qu’il n’ira pas n’aura la mauvaise idée de lancer la France dans une guerre contre la Russie pour justifier un état d’urgence qui lui donnerait les pleins pouvoirs.

    1. Pour un russe, voir la France fournir des armes, une aide militaire et des voyages ‘amicaux’ à Kiev est considéré comme un acte de belligérance. D’ailleurs Macron-Picrochole 1er nous a déjà dit : ‘nous sommes en guerre’. “Lui dans son monde” est en guerre psychologique contre ‘son passé’ de victime de pédophile bien présent, quotidiennement présent. ‘Le Tout sauf Macron’ l’inquiète et il ne voit pas d’ascenseur dans le palais pour s’y cacher avec ‘son Monde’.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer