Comment les sanctions accélèrent Reset et débâcle occidentale, par Nicolas Bonnal

J’ai demandé récemment si on vivait le Grand Reset ou simplement le grand épisode apocalyptique occidental : fin des énergies fossiles, fin de l’ère industrielle et bon écroulement de la cité Potemkine euro-américaine bâtie sur une montagne de dettes. La guerre de Poutine accélère cette formidable déglingue que certains ont prophétisée. Et comme il m’arrive d’être optimiste, je dirais qu’il semble difficile d’établir une dictature totalitaire et numérique dans le cadre d’un effondrement énergétique et systémique. On le peut après une guerre civile mais je ne vois pas nos brillantes élites la gagner cette guerre.

Le litre d’essence est à 2,13 euros, le m3 de gaz à 2500 dollars. On n’est qu’au début. Dirigé par des Trudeau, des Macron et des Biden, l’occident est mal parti. Militairement il est nul (voyez mon texte sur Buchanan) et cela se savait en haut lieu. Cela se sait en tout lieu maintenant. Même Zelenski le dit ! Il n’avait pas vu la défaite face à l’Iran, la défaite au Yémen, en Syrie et leur retraite de ‘roussie’ en Afghanistan ? Bureaucratie odieuse destinée à plumer le contribuable l’OTAN n’est pas là pour se battre : tout au plus peut-il par son incompétence et sa chutzpah déclencher la Fin du Monde.

Restent la chasse aux chefs d’orchestre et la guerre hybride – qui n’est pas très brillante intellectuellement  (souvenez-vous des frites rebaptisées  Freedom fries pendant la très utile et morale guerre contre l’Irak). Patrick Armstrong repris par Bruno Bertez écrit à ce sujet :

« Pour l’Occident, tel qu’il a été, c’est fini. La confusion, les conneries, la vantardise, l’hystérie, les interdictions : l’Occident n’a plus rien dans sa besace. Verser de la vodka russe dans les toilettes, virer un chanteur et réalisateur, changer le nom d’une boisson ou d’une salade, interdire les chats ou les arbres, sanctionner un ploutocrate russe et voler son yacht, porter un t-shirt bleu et jaune. Pathétique. »

Il reste les sanctions, les goulues et jouissives sanctions, les érotomanes sanctions ; qui vont nous faire encore plus mal qu’à la Russie. Pourquoi ? « Les occidentaux ne se tirent plus de balles dans le pied mais dans la tête » disait Charles Gave à Bercoff.  On rappellera que nous vivons dans une idiocratie et ce dans tous les pays occidentaux. Pepe Escobar écrit lui sur notre présent effondrement industriel :

« …L’Allemagne et d’autres pays n’ont pas commencé à ressentir la douleur de la privation de gaz, de minéraux et de nourriture. CELA va être le vrai jeu…jusqu’à 60 % des industries manufacturières allemandes et 70 % des industries italiennes pourraient être contraintes de fermer définitivement, avec des conséquences sociales catastrophiques. La machine européenne ultra-kafkaïenne non élue à Bruxelles a choisi de commettre un triple hara-kiri en se présentant comme des vassaux abjects de l’Empire, en détruisant toutes les impulsions de souveraineté française et allemande restantes et en imposant l’aliénation de la Russie et de la Chine. »

L’occident anglo-saxon en est réduit comme à ses débuts (cf. Keynes) à la piraterie (on vole l’or, l’argent, les yachts, tout ce qui traîne).

Mais Patrick Armstrong ajoute :

« Le judo consiste à tromper et à utiliser la force de l’adversaire contre lui. Poutine, le judoka, a poussé l’Occident au suicide. Il a dévoilé ce qui n’était pas compris : Mettez votre argent dans nos banques, nous pouvons le confisquer ; placez vos actifs sur notre territoire, nous pouvons les voler ; utiliser notre argent et nous pouvons l’annuler ; mettez votre yacht dans notre port, nous pouvons le pirater ; Mettez votre or dans notre coffre, nous pouvons le saisir. »

Les conséquences sont claires avec la méfiance de tous les pays émergents (c’est le retour de Bandoeng ou du communisme nationaliste de décolonisation) et fin rapide du SWIFT :

« C’est une leçon qui retentira dans le monde entier. Une illustration nue que « l’ordre international fondé sur des règles » est simplement une fiction: nous élaborons les règles et vous ordonnons de leur obéir. Dans 2 ou 3 semaines, tout le monde dans le monde qui est sur la liste des cibles potentielles de l’Occident aura déplacé ses actifs hors de portée de l’Occident. Xi se permettra un petit sourire. »

Et Armstrong conclut :

« Quant aux sanctions occidentales contre la Russie, je pense qu’il y a une réponse très simple à cela : la semaine dernière, 1 000 mètres cubes de gaz coûtaient 1 000 $ ; aujourd’hui , c’est plus du double. La semaine prochaine, ce ne sera certainement pas moins cher.

Idem pour l’aluminium, la potasse, le titane, le blé. Les compagnies aériennes russes louent leurs avions Maintenant quoi? Moteurs-fusées russes. Ce que les Occidentaux ne comprennent pas, c’est que le rouble est la monnaie que les Russes utilisent à l’intérieur du pays, mais que le prix du pétrole et du gaz est la monnaie russe à l’extérieur du pays. Je suis stupéfait de la stupidité : ils se coupent la gorge et détruisent leurs propres économies. »

Autrement dit pour nos énarques Trissotin : les sanctions ne renforcent pas les russes ; elles les enrichissent. Et Poutine finance ainsi ses opérations. Les menaces démentes de Biden contre l’Inde et le reste du monde ne risquent pas d’accroître la confiance dans ce système américain qui peut à tout moment voler sa clientèle.

Comme on sait les Russes (cf. Laurence) ont des problèmes avec leurs banques, avec Apple, avec Facebook, avec Google, les GAFAM étant la dernière émanation impériale destinée à nous tourmenter plus que les russes ou les chinois. Mais rien qui ne puisse être réglé promptement (voir l’article de Karine à ce sujet), et celui d’Escobar sur la doctrine Glaziev (couper les ponts avec l’occident, et passer à l’étalon-or).

Il reste à ces élites mondialistes à se venger sur leur troupeau, ce qui semble facile vu le degré de soumission ou de conditionnement de ces populations accoutumées à être conditionnées et maltraitées. On pourrait avoir la confiscation de l’argent, la fin du gaz et de toute électricité, la fin des usines (déjà arrêtées en Allemagne), bref le Grand Reset de Schwab ou le plan Morgenthau, le célèbre banquier de Roosevelt qui voulait réduire de moitié la population allemande.

Nicolas Bonnal

 

 

 

Sources :

https://thesaker.is/how-russia-will-counterpunch-the-u-s-eu-declaration-of-war/

https://brunobertez.com/2022/03/04/russia-observer-tactiques-strategie-et-operations-article-severe/

https://brunobertez.com/2022/03/03/larme-de-lor-le-veritable-objectif-de-poutine-briser-le-dos-de-davos-et-de-ses-agents-aux-etats-unis-et-au-royaume-uni/

https://russiepolitics.blogspot.com/2022/03/premiere-victoire-de-larmee-russe.html

https://reseauinternational.net/buchanan-et-le-grand-effondrement-moral-et-militaire-americain-et-occidental/

https://reseauinternational.net/du-grand-reset-a-la-grande-claque-economique-occidentale/

https://reseauinternational.net/guerre-du-gaz-leurope-prend-les-europeens-en-otage/

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

About Post Author

219 Shares:
5 commentaires
  1. Effectivement, l’histoire s’accélère et l’occident sent confusément que ce n’est plus comme avant. Déjà en observant nos chefs, Joe bidet et Cruella von der la hyène, se contorsionner. La Russie aussi marche sur des œufs même si tout va bien (surtout si tout va bien). La campagne de covidisme aimerait bien repartir, les élections du 8 novembre, l’arrivée de l’hiver, le gaz, l’Ursus Magnus sur les marchés financiers, les BRICS… La bande du Davos va se raidir et le consommateur socialo aussi va se crisper. Pas facile de prévoir une issue rapide mais le cap du changement de saison est définitivement franchi.

    1. Effectivement je sens cette guerre comme un prétexte à l’application du Great Reset par le biais de l’effet boomerang des sanctions.
      La dite économie de guerre sera la privation de nos libertés tant chérie par l’oligarchie mondiale et son gourou de Davos Klaus Schwab.
      La triste gestion du Covid était un sondage sur l’acceptabilité des populations à la soumission.
      Maintenant nous entrons dans le vif du sujet toute réflexion ayant été anihilée durant ces deux années où le maître mot était la peur.
      Avec la peur on fait ce que l’on veut de la population.
      Maintenant le roman continue via un brassage médiatique bien rodé, certes entretenu par une augmentation notoire des subventions à la presse qui est passée de 500M à 2 milliards ces deux dernières années. On ne coupe pas la main de celui qui vous nourrit…

      Répondre moderated
  2. Article intéressant qui pointe indirectement la plus ou moins bonne qualité des personnes qui gouvernent. Vladimir Poutine semble doté d’une conscience ‘libre’ liée à une intelligence bien formée, ce qui lui permet de bien défendre le bien commun de son pays et de valoriser sa patrie terrestre. En ‘Occident’, le président hongrois semble encore capable de réfléchir. Il suffit de voir le déferlement de stupidités après la sage décision de la Cour Suprême américaine pour constater l’immaturité anthropologique des dirigeants ‘occidentaux’. Il ne peut pas y avoir de ‘droit des femmes’ à tuer leur enfant avec l’aide de l’Etat, ce serait suicidaire si cela existait ! L’Occident perd la partie car il a renié ses fondements de saine anthropologie. Eric V. va devoir travailler sur : L’IVG devenant constitutionalisée en France, comment faire sécession avec son unique patrie devenue ‘inique’ ? Le pape est bien silencieux aujourd’hui sur la décision de la Cour Suprême. A-t-il reçu un vaccin ?

  3. Et il faut ajouter le surendettement de la plupart des pays occidentaux = une grenade que nous avons tous dans le cul et qui est aujourd’hui dégoupillée. Pour que les gens comprennent il suffit de dire que, pour la France, avec la remonté des taux encore à seulement 2,4 %, cela consomme déjà la totalité de l’impôt sur le revenu des français. Or cette dette est détenu à prés de la moitié par des non résidents français (fond de pension américain, fonds spéculatifs, etc.). Ajouter donc cet exemple concret et touchant directement à leur portefeuille pour faire comprendre aux français macroniens comment grâce au “dépenser sans compter” leur argent a déjà commencer à “ruisseller” par ce trou là aussi …. mais ailleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer