Christian Estrosi annonce le retour du passe vaccinal

Christian Estrosi a prétendu hier détenir des informations confidentielles sur un retour du passe vaccinal dès le 1er août de cette année avant que son entourage ne rectifie partiellement ses propos. Cette idée est-elle impossible comme s'est empressé de l'expliquer la presse subventionnée ? Voici les conditions qu'il faudrait réunir pour que ce passe soit effectivement rétabli, et ce point nous semble tout à fait relever du possible... et même du probable.

Christian Estrosi a provoqué une stupeur chez certains (signe que beaucoup se sont “rendormis” après avoir été réveillés par le passe sanitaire du 12 juillet 2021) en annonçant lors d’un conseil métropolitain à Nice qu’il disposait d’informations selon lesquelles le passe vaccinal serait rétabli le 1er août. Dans un article très révélateur, le Parisien a expliqué qu’Estrosi, selon son entourage, avait confondu le passe vaccinal avec le passe sanitaire, qui se limitera aux déplacements entre la métropole et les DOM-TOM.

Il semble en tout cas acquis que le passe sanitaire, prolongé par un texte transmis à l’Assemblée Nationale par la ministre démissionnaire Bourguignon et dont nous avons parlé, sera rétabli cet été, au moins pour les déplacements sur le territoire.

Ce que permettra le texte soumis à l’Assemblée

Selon Le Parisien et son juriste bidon Slama, habitué à nier les évidences juridiques pour rassurer les bonnes gens, le texte envoyé à l’Assemblée Nationale se limitera à un passe sanitaire pour quitter le territoire de la métropole ou y entrer. 

De notre point de vue, le texte déposé, quoique court, est en réalité beaucoup plus Sioux que cela. Il permet effectivement de demander un passe vaccinal et non sanitaire, et il intègre les déplacements en TGV et en avion sur l’ensemble du sol métropolitain. 

On notera que le Parisien ne conteste pas son rétablissement au 1er août, ce qui constitue déjà un important indicateur sur la tendance répressive de l’été. En revanche, le Parisien affirme que le rapport de forces politiques ne permettra pas à Emmanuel Macron d’aller au-delà de ce passe sanitaire dans les transports. 

Ce qu’il faudrait pour le retour du passe vaccinal

Reste que si Emmanuel Macron voulait (nous l’avons déjà évoqué) rétablir la dictature sanitaire dans son intégralité, et notamment un crédit social pénalisant les non-vaccinés, il devrait franchir deux étapes qui nous semblent à sa portée :

L’hypothèse de la vaccination obligatoire

Nous demeurons toutefois convaincu que Macron a désormais la tentation de passer à la vaccination obligatoire. La campagne de presse qui commence, appelant à une vaccination générale dès septembre, nous semble plus en phase avec cette inclination. 

Au demeurant, le poids de la NUPES, beaucoup plus favorable à la vaccination obligatoire qu’au passe vaccinal, peut constituer une tentation à bon prix pour le Président. 

Encore + de confidentiels et d'impertinence ?

Le fil Telegram de Rester libre ! est fait pour ça

About Post Author

36 Shares:
14 commentaires
  1. On voit déjà un début de rétropédalage par rapport aux dires d’Estrosi :
    https://www.leparisien.fr/societe/sante/covid-19-non-le-gouvernement-nenvisage-pas-pour-linstant-le-retour-du-passe-vaccinal-des-le-1er-aout-27-06-2022-HQZHCJPZ5BHQDJEKXBUBG5VNVQ.php

    Comme Jean-Louis D a fait remarquer sous un autre billet (https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/06/27/covid-pourquoi-ny-a-t-il-pas-detude-sur-la-mortalite-des-vaccines-versus-non-vaccines/),
    l’obligation n’est pas aussi simple que pourrait le croire LFI.

    Les produits ont été vendus avec la promesse du “sûr et efficace”, et on commence à se rendre compte qu’ils ne sont ni l’un ni l’autre. L’obligation sera donc plus difficile maintenant qu’il y a un an. Au Sénat, même Fischer a fini par lâcher “on n’a obligé personne”…

    La mesure échouera, et ceux qui la soutiendront se discréditeront et en paieront le prix.

    Sauf si les industriels proposent un nouveau produit et parviennent à remettre à zéro tous les compteurs (reset ;-))

    Répondre moderated
  2. Si Emmanuel Macron se met en tête d’imposer la vaccination obligatoire dans notre pays, il va obligatoirement se heurter à une opposition de l’ensemble des partis d’opposition, d’une partie des députés de son propre clan, et surtout au Conseil Constitutionnel qui sera obligatoirement saisi !
    Alors, je lui souhaite bon courage ! ( on n’est plus à une connerie près )

    Répondre moderated
    1. Malheureusement QUELS sont les partis politiques qui sont fiables et défendront le peuple ?
      Aucun de ceux-ci ne résistera aux sirènes diaboliques du pouvoir ! Les Français ne sont que des lâches et peureux : voyez déjà leur influence pour la 4° injection ! Espérons néanmoins …

  3. C’est cousu de fil blanc …le psychopathe a demandé a l’autre rital de balancer ça aux mougeons voir leur réaction si elle est toujours aussi amorphes pour appliquer la mesure. Je le répète et je le redis: BLABLATER, PIAILLER,COUINER..NE SUFFIT PLUS! ON NE RAISONNE PAS UN FOU..ON L’ENFERME….A MINIMA .

  4. On voit bien comment la vague actuelle est créée, d’abord médiatiquement (sacré virus qui disparaît durant les campagnes électorales en hiver et réapparaît ensuite en été…), puis par les tests (nombre de cas positifs proportionnel au nombre de tests), puis par l’augmentation des injections induite par la peur (chaque vague de “vaccins” engendre une vague épidémique).
    Alors qu’il suffirait de dire non, non aux masques, non aux tests, non aux injections. Mais pour cela, il faudrait un minimum de sens critique de la population…
    Deux questions importantes tout de même:
    – Peut-on rendre obligatoire unu injection expérimentale?
    – la NUPES sera-t-elle aussi à l’aise qu’au PE (que tout le obde ignore ici) pour voter l’ignominie du passe alors qu’elle a largement fait croire à ses électeurs qu’elle y était opposée?

    1. A mon avis, ils vont scruter le nombre de masques qui vont réapparaître dans les transports en commun pour mesurer le degré de soumission aveugle encore présente dans la population…

  5. L’obligation vaccinale a été un cuisant echec et en Autriche et en Allemagne. Le gouvernement autrichien a annoncé l’annulation de la loi en question et le gouvernement allemand n’a pas trouvé une majorité parlementaire pour son projet de loi … Je souhaite bonne chance à M. Macron !

    Répondre moderated
  6. Je suis un peu étonné de ce que je lis dans cet article. Je pense qu’il aurait été bien de fournir un lien qui nous mène vers ce projet de loi. En tout cas j’ai eu un exemplaire et dans l’article 2 de ce projet, il est dit que pour aller en Corse et dans les DOM un passe sanitaire (et pas forcément vaccinal) sera demandé. Idem si on voyage vers l’hexagone. Il est d’ailleurs précisé qu’un test virologique, un justificatif vaccinal ou un certificat de rétablissement seront demandés. Idem pour les personnels travaillant dans les transports concernés. Ceci dit, si cette loi stupide pouvait ne pas être votée, se serait une bonne chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer