Macao confine ses casinos et Pékin en profite pour écorner l’autonomie du territoire

Depuis la mi-juin, le nombre de cas d’infections au Covid-19 a augmenté à Macao. Pour éviter la propagation du virus, les autorités du territoire autonome au sein de la RPC, ont pris, sous la pression de Pékin, différentes mesures incluant notamment la fermeture de tous les casinos du pays. Macao, unique endroit en Chine où les casinos sont autorisés, se plie donc à la politique sanitaire de Pékin, alors que l'autorité directe de la République Populaire de Chine ne s'y exerce normalement que dans les domaines de la politique étrangère et de la défense. Mais, comme Hong Kong, le territoire autonome voit ses prérogatives rognées. La ville va entamer son premier confinement depuis le début de la pandémie.

 Shanghai est sortie d’un confinement très éprouvant de deux mois. Prétextant la vague Omicron, le président Xi Jinping souhaite imprimer sa marque autoritaire aussi  à Macao, malgré le statut particulier du territoire, “région administrative spéciale” réintégrée à la République populaire de Chine en 1999. Là aussi, les autorités chinoises ont opté pour la politique « zéro Covid ». Elle se traduit par l’adoption de restrictions sanitaires sévères. Suite à plusieurs campagnes de dépistage massif obligatoire durant trois semaines, 1500 cas d’infections ont été recensés dans cette ville de 650 000 habitants. Le gouvernement autonome, obéissant aux injonctions de Pékin, a annoncé une semaine de confinement. Un confinement qui se fait sans ménagement sur l’ensemble de la population et menace même l’économie du pays.

30 casinos fermés

Face à la hausse des cas d’infection au Covid-19, les autorités de Macao ont décidé de fermer tous les casinos et quelques commerces non essentiels pendant une semaine. Cette mesure concernerait plus de 30 établissements. Ce premier confinement met fin à un accord entre les autorités locales et les casinos, qui prévoyait que seuls les établissements où ont été identifiés des cas d’infections au Covid-19 seraient fermés temporairement.

Les habitants de plus de 30 zones sont aussi confinés chez eux. Ils  n’auront le droit de sortir que pour acheter des produits de première nécessité et pour se faire dépister. Des tests de masse obligatoires se dérouleront quatre fois par semaine. La police mettra en place un contrôle rigoureux. Les personnes qui désobéiront aux mesures en vigueur seront sanctionnées sévèrement. Tout contrevenant s’expose à deux ans de prison, selon le gouvernement.

Notons que suite aux tests massifs, le nombre de cas d’infections au Covid-19 à Macao a connu une hausse considérable – même si les chiffres sont, en valeur absolue, dérisoires. Depuis la mi-juin, 1500 nouvelles contaminations ont été enregistrées et environ 19.000 patients sont en quarantaine obligatoire. La façon dont l’exécutif gère la pandémie est largement critiquée.

Baisse des revenus du jeu

Comme à Pekin, Macao doit donc appliquer la politique de zéro Covid. Le gouvernement a toutefois hésité à prendre des mesures drastiques en vue de protéger les emplois. Il faut dire que l’industrie des jeux de hasard emploie un grand nombre de personnes. Elle représente aussi plus de 80% des revenus de l’Etat.

Les nouvelles mesures drastiques adoptées par le gouvernement devraient avoir un impact sur les revenus du jeu. Les actions des établissements de jeux ont déjà chuté.  Les six groupes du secteur du jeu, Sands China, Galaxy Entertainment, SJM Holdings, Melco International, MGM China et Wynn Macau ont vu leurs actions chuter de 6% à 9% dans les premiers échanges de la Bourse de Hong Kong lundi matin.

Le retour à la normalité de l’économie chinoise n’est pas encore pour bientôt, tant que Xi Jinping maintient sa politique drastique du zéro Covid-19. Selon la prévision établie sur les projections du Fonds monétaire international, la contribution annuelle moyenne de la Chine à la croissance économique mondiale pourrait diminuer de 29% d’ici en 2027.

About Post Author

4 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer