La FDA approuve l’utilisation d’urgence du vaccin de Novavax

La FDA (Food and Drug Administration) a lancé l’autorisation d’utilisation d’urgence (EUA) du vaccin Novavax. Elle vient d’élargir les options vaccinales qui permettent aux Américains de lutter contre les conséquences graves d’une infection au Covid-19. Notons que l’administration de Novavax concerne uniquement les personnes âgées de 18 ans et plus aux Etats-Unis.

Si le vaccin Nuvaxovid est autorisé dans l’Union européenne chez les adultes (âgés de 18 ans et plus) depuis le 20 décembre 2021, et chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans depuis le 23 juin 2022.Aux États-Unis, seules trois injections anti-Covid étaient pour le moment autorisées: ceux à ARN messager de Pfizer et de Moderna, et celui de Johnson & Johnson. Mais la FDA (Food and Drug Administration) a décidé de limiter l’accès à ce dernier à cause de ses effets secondaires. Face à l’essor des sous-variants BA.4 et BA.5 , les médias subventionnés commencent peu à peu à nourrir une nouvelle peur : la résurgence du virus à l’automne. Le recours à la vaccination massive est de nouveau lancé.

A propos de la décision de la FDA

Dans un communiqué du mercredi 13 juillet, la FDA a émis l’autorisation en urgence le sérum de l’entreprise américaine Novavax,  chez les adultes âgés de 18 ans et plus. Il vient s’ajouter sur la liste des outils qui permettent de lutter contre le SRAS-CoV-2. Dans un communiqué, le commissaire de la FDA, Robert M. Califf  s’est réjoui de cette autorisation en urgence qui va «offrir aux adultes américains n’ayant pas encore reçu de vaccin contre le Covid-19 une autre option ».

Avec cette autorisation, l’agence américaine souhaite surtout convaincre les réticents aux injections ARNmessager.

Pour rappel, Novavax est à base de protéines recombinantes et il a été élaboré à partir de la souche initiale du SRAS-CoV-2. Le vaccin est composé d’une version de la protéine Spike du coronavirus et d’un adjuvant Matrix-M à base de saponine, extrait de l’écorce de l’arbre Soapbark originaire de Chili. Ce dernier a pour fonction de renforcer la réponse immunitaire de la personne vaccinée. 

Les autorités américaines voudraient nous convaincre que la vaccination reste le meilleur moyen de prévention disponible contre la forme grave du Covid-19. Pourtant la vaccination ne protège pas du virus et reste même  inefficace face aux nouveaux variants. On peut être infecté et infecter les autres même en étant vacciné.

L’évaluation des données du Novavax par la FDA

Selon la procédure normale, les données concernant l’efficacité et la sécurité du Novavax ont  été analysées et évaluées par le comité de conseillers indépendants externes ainsi que les experts médicaux et scientifiques de l’agence. Mais la FDA insiste sur ce respect des procédures suite au scepticisme croissant d’un e partie de la population américaine qui considère que les étapes ont été brûlées pour les vaccins Pfizer et Moderna.

Le directeur du Center for Biologics Evaluation and Research de la FDA, Peter Marks a déclaré que ce vaccin avec adjuvant constitue une alternative aux personnes qui n’aiment pas les vaccins à ARNm. Il a ajouté que les Américains peuvent avoir confiance quant à la fiabilité du Novavax. Parce que ce n’est pas le cas pour les autres vaccins anti-COVID? 

 Selon la FDA, ce sérum offrirait une protection efficace contre le Covid-19 à 90,4 % pour prévenir les formes légères, modérées ou graves de la maladie. Parmi les participants à l’expérimentation, il y avait un sous-groupe réunissant des personnes âgées de 65 ans et plus. Les résultats de l’essai clinique sur ce groupe d’individu auraient indiqué que ce vaccin est efficace à 78,6% pour cette catégorie. Notons que les études ont été réalisées au moment où Delta et Omicron étaient les variants dominants.  

Les données de sécurité disponibles évaluées par la FDA ont en revanche indiqué que les effets secondaires signalés après l’administration du vaccin seraient modérés. On cite entre autres  douleur,  rougeur et gonflement au niveau du point d’injection. Il y aurait aussi de la fatigue, des maux de tête, des douleurs musculaires, des douleurs articulaires, des nausées, des vomissements et de la fièvre.

La FDA va encore mener des études poussées concernant les risques de myocardite et de péricardite. Par ailleurs, avec les CDC,  elle a mis en place un système de surveillance afin de déterminer les problèmes de sécurité liés à l’administration du vaccin Novavax.

Nous l’avons évoqué dans nos colonnes, ce vaccin – pas plus que les autres – n’a fait l’objet d’une réelle étude de pharmacovigilance dans la durée et les essais cliniques ne permettent pas de savoir si les adjuvants utilisés (dont le Matrix-M) n’ont pas de conséquences sur la santé à moyen et long terme. Par ailleurs, si avec ce vaccin, la protéine spike n’est pas synthétisée par les cellules, elle est directement inoculée avec le sérum et nous savons qu’elle est toxique.

About Post Author

44 Shares:
2 commentaires
  1. Ces injections ne sont pas des vaccins! Elles ne protègent de rien et encore moins de l’incompétence de ces cretins qui nous gouvernent! Il y a eu plus d’un milion de morts du à ces injections!

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer