Malgré la baisse des cas Covid, l’Allemagne annonce de nouvelles restrictions pour l’automne

Visiblement le gouvernement allemand ne souhaite pas, cet hiver, affronter la seule crise de pénurtie énergétique qu'il a lui-même créée; il remet le couvert concernant le COVID. Pour lutter contre une éventuelle recrudescence des cas de contamination de Covid-19 au cours de la saison hivernale, le Bundestag a adopté un ensemble de lois sur les restrictions sanitaires le 8 septembre dernier. Elle entreront en vigueur le 1er octobre 2022 et prendront fin le 7 avril 2023.

Le mythe d’une nouvelle vague est de nouveau lancé en Europe. Même si la situation est plutôt calme, selon la Commission européenne (CE), ses États membres doivent se préparer à une éventuelle reprise de la pandémie en automne. Début septembre , l’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé les deux vaccins actualisés des géants Pfizer et Moderna, qui ciblent à la fois la souche originelle du SARS-CoV-2, mais également la souche BA.1 d’ Omicron. Le 2 septembre, la Commission européenne a annoncé une série de mesures et de stratégies  que les États membres devront adopter à l’approche de l’automne et de l’hiver. Sans attendre, le ministre allemand de la Santé,  Karl Lauterbach, avait déclaré que ces nouveaux vaccins étaient déjà disponibles en Allemagne.

Un nouveau règlement et de nouvelles restrictions

Alors qu’on assiste à une baisse significative des contaminations Covid-19 depuis quelques semaines,  le gouvernement allemand a élaboré de nouvelles mesures de lutte contre le Covid-19 qui devraient être en vigueur en automne et en hiver. Le 8 septembre 2022, ce nouveau règlement sur la santé et la sécurité au travail a été approuvé par le Parlement.

Il comprendrait de “vrais changements” comparés aux plans adoptés lors des “précédentes vagues”. En effet, ce nouveau règlement inclut surtout des mesures familières. Mais il  témoigne de l’obsession morbide du ministre de la Santé, Karl Lauterbach, connu pour être l’un des médecins et hommes politiques les plus “enfermistes” du continent. Pour information, il devrait être en vigueur durant la période du 1er octobre 2022 au 7 avril 2023.

Vers un tour de vis sanitaire et une vaccination massive

Le règlement adopté par le parlement est basé sur des concepts d’hygiène protectrice. Parmi les principales dispositions, le nouveau règlement impose le port des masques dans les trains, les transports publics, les établissements sanitaires. Les Länder allemands peuvent également rendre obligatoire le port du masque dans les restaurants et les espaces intérieurs. Dans les avions, cette obligation sera levée.

Lauterbach, ministre de la Santé, a toutefois précisé que si les cas de Covid-19 augmentent cet automne, le gouvernement pourrait prendre un arrêté imposant à nouveau le port du masque dans les avions.

Par ailleurs, le règlement recommande aux entreprises de réduire au maximum les contacts entre les salariés. Même s’il n’impose pas le télétravail, les employeurs sont encouragés à déterminer les mesures de protection appropriées pour minimiser les risques de contamination.

Selon ce nouveau règlement, les employeurs sont tenus d’envisager la mise en place de dépistage gratuit pour les employés qui ne peuvent pas travailler à domicile.

En outre dans les entreprises, il est recommandé aux employés de respecter les gestes barrières( la distanciation sociale de 1,5 mètre) , de faire attention à l’hygiène des mains et de porter des masques faciaux.

Enfin, le règlement inclut aussi des « exigences familières en matière de vaccinations ». Les employeurs doivent informer et encourager les employés « vulnérables » à se faire vacciner. Les rendez-vous pour les vaccinations doivent avoir lieu durant les heures de travail.

Pour information, comme le précise le document de référence de la Commission européenne, “il ne sera pas possible de choisir le type exact de son vaccin”, autre que les injections expérimentales ARNm Moderna et Pfizer/BioNTech.

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges

Sécession patrimoniale, libertarisme, vaccins...

Téléchargez nos dossiers indispensables

9,90 par dossier
  • Les conseils patrimoniaux de Machabert
  • Le libertarisme selon Bonnal
  • Les vaccins selon Aventin

About Post Author

49 Shares:
16 commentaires
  1. Il a bien raison : avec un peuple aussi soumis…
    Ecroulement du système ou dictature renforcée : chute des monnaies (euro, livre Sterling à un dollar ; rage de Leyen-BHL après élections italiennes, cyber polygone possible (Held). Tyrannie énergétique avec froid intense.

    https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/09/26/ecroulement-general-du-systeme-enfin-possible-victoire-de-la-droite-en-italie-sur-fond-de-menaces-de-leyen-et-de-bhl-effondrement-total-de-la-livre-sterling-et-dautres-monnaies-crise-en-ame/

  2. Manque un détail de poids : L’EMA a approuvé les nouveaux “vaccins“ sans avoir réalisé la plus petite étude clinique. C’est une première et cela en dit long.
    Pour ceux qui n’ont toujours pas encore compris le comment du pourquoi CrowdBunker a publié une video qui présente une synthèse presque complète du problème.
    Même si elle ne fait qu’effleurer chaque donnée, elle met parfaitement en évidence l’assemblage des pièces du puzzle : “The big Reset“.

      1. Le ministère de santé en Allemagne qui donne le nombre de cas comme dans tous les pays.
        Par exemple le 23 septembre (juste avant le week-end) 47000 cas positif contre 37000 une semaine avant, il y a clairement un progressions.

        1. Nombre de cas ne veut pas dire nombre de malades. C’est avec ce genre de raisonnement que les autorités sanitaires et gouvernementales tentent de maintenir la peur. Ce virus est un parmi tant d’autres et n’est pas plus dangereux que la grippe, voire beaucoup moins. Ce qui est loin d’être le cas des soi-disant “vac cins”… Lire l’excellent livre de Laurent Toubiana : Covid 19 : une autre vision de l’épidémie. Les vérités d’un épidémiologiste.

    1. Arrêter de parler du COVID pour un virus qui n’a jamais été isolé, vous entendez ? Jamais isolé…et vous pensez alors que les fabricants ont produit quel soin si il ne savent même pas isolé le soit-disant virus. Les gens sont complètement brainwashé par le système des zombies à deux pattes qui croient que des substances chimiques / nanoparticules / graphène dans leur corps vont les sauver d’un virus non-isolé en regard de leur système immunitaire qui existe depuis des millions d’années. Pauvre humanité qui fait la queue avec leur torchon à microbe pour se faire piquer comme du bétail.

      1. Oui, et il s’ensuit qu’ est fausse la théorie qui veut que toute personne en bonne santé est peut-être un malade qui s’ignore, moyennant un test PCR inadéquat et de toutes façons non normalisé.
        Pour rappel, c’est ce mensonge qui a induit le nombre de faux cas, les masques, l’enfermement des bien-portants et autres vexations.
        En lisant l’ouvrage de R. Kennedy Jr, on apprend qu’avec le SIDA, on a eu la même manipulation, orchestrée par le Dr Fauci. Des milliers d’Américains (surtout) se sont vus déclarer séropositifs”, ont reçu pour cette raison de l’AZT (qui a bénéficié d’une autorisation d’urgence après des essais douteux) et en sont morts…

      2. Bien sûr que les cellules souches du virus ont été isolées.
        Vas dire au Professeur Raoult qu’il n’a isolé tu verras ce qu’il te répondra…
        Quand aux nanoparticules il faut savoir ce qui est techniquement possible.
        Et pourquoi faire ?
        Si tu penses qu’on peut créer un smarphone complet qui va donner ta position aux autorités par la 5G (j’ai eu vu ce genre de raisonnement…) même dans l’univers de Star Wars ils n’ont pas une telle technologie.
        Les nanoparticules créés sont pour le moment des objets passifs qui n’ont aucune intérêt si ce n’est la recherche.
        Pareil pour le graphene.
        Beaucoup disent du n’importe quoi et plus c’est gros et plus ça passe….

        Répondre moderated
  3. Et pendant ce temps, au Danemark, la vaccination anti-Covid n’est plus recommandée aux moins de 50 ans… Le gouvernement britannique conseille de ne pas vacciner les femmes enceintes ni allaitantes… Biden dit que l’épidémie est finie aux Etats-Unis (mais il est en campagne électorale…) et l’UE lance une enquête à l’échelle européenne sur une augmentation de 700 % à 1 600 % des décès excessifs chez les enfants depuis l’approbation par l’EMA du vaccin COVID.
    https://expose-news.com/2022/09/18/eu-forced-investigate-17x-increase-excess-deaths-children/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer