Les Ukrainiens plongent dans l’obscurité et le froid du fait des frappes russes. Mais qui en Occident est prêt à “mourir pour Kiev”?

Nouvelle journée de bombardement intensifs des infrastructures, en particulier énergétiques, de l'Ukraine par la Russie. Ce soir 23 novembre, alors que la guerre entre dans son dixième mois, toutes les centrales nucléaires ukrainiennes sont à l'arrêt. Visiblement l'Ukraine n'a pas les moyens, même avec l'aide occidentale, de parer ces vagues de destruction de ses infrastructures. En réalité, l'Occident soumet l'Ukraine à une injonction paradoxale: il lui est enjoint de faire la guerre mais sans qu'elle puisse se défendre car seule une entrée ouverte de l'OTAN en guerre contre la Russie pourrait équilibrer les forces en présence. Mais personne, à l'Ouest, n'est prêt, au-delà de toutes les belles paroles, ) "mourir pour Kiev".

L’Ukraine a été soumise ce mercredi 23 novembre 2022  à de nouvelles salves de frappes russes sur les infrastructures. On on compté 70 missiles, en tout. 

Tout d’abord quelques tweets de Jacques Frère, dont le fil est remarquable pour suivre la guerre: 

Des frappes massives

L’arrêt des centrales

Le canal Telegram Slavyangrad commente ainsi : “Après la frappe russe massive d’aujourd’hui, les médias ont immédiatement fait état de problèmes dans les installations nucléaires en Ukraine.

La centrale nucléaire d’Ukraine du Sud, située dans l’Oblast de Nikolaev, est passée en mode d’urgence, suivie par les centrales nucléaires de Rivne et de Khmelnitsky, dans l’ouest du pays.

La cause la plus probable de l’accident est la défaillance de sous-stations d’alimentation. Cela a entraîné une forte baisse des consommateurs d’électricité produite par les centrales nucléaires, en raison de laquelle les équipes en poste ont été contraintes d’arrêter les réacteurs et de les mettre au service des besoins propres des centrales.

Aujourd’hui, pour la première fois depuis le début de l’Opération Militaire Spéciale, toutes les centrales nucléaires ukrainiennes ont été ” coupées ” du réseau électrique du pays.

Il n’est pas exclu que les ingénieurs électriciens parviennent à remettre en place les circuits de secours et à redémarrer certaines des centrales nucléaires.” Mais cela prendra du temps. 

En fin de journée, le Ministère ukrainien de l’énergie a confirmé: “Toutes les centrales nucléaires et la plupart des centrales thermiques et hydroélectriques d’Ukraine sont hors tension ce mercredi, la grande majorité des consommateurs sont privés d’électricité“.

Les Ukrainiens privés d’eau et d’électricité  

Ce soir, sont privées d’électricité: 

Dniepropetrovsk, Jitomir, Kharkov, Khmelnitski, Kiev, Kirovograd,  Krementze Podolski,  Krivoï Rog, Lutsk, Nikolaïev, Odessa, Poltava,Soumak,  Tcherkassy, Tchernigov, Zaporojie, 

Sont privées d’eau: Dniepropetrovsk,  Kharkov, Kiev, Nikolaïev, Odessa, Soumak

La Moldavie et la Transnistrie sont, par répercussion, également privées, partiellement, d’électricité. 

Les Occidentaux sont en train de se déconsidérer dans le monde entier

On comprend que la stratégie russe consiste, par des frappes régulières, à paralyser le pays et, à plus ou moins brève échéance, provoquer l’effondrement du pays, l’hiver venant.  A l’exception d’Odessa, les températures sont déjà froides ce 23 novembre en début de soirée: 

Le gouvernement et l’armée ukrainiens sont impuissants face à ces frappes russes. L’Ukraine se trouve donc dans la situation où l’Occident l’encourage à faire la guerre mais ne veut pas d’escalade avec la Russie – l’épisode du missile tombé en Pologne l’a montré. L’Ukraine est donc confrontée à une véritable injonction paradoxale: on lui dit de faire la guerre mais sans lui donner les moyens de se défendre – et la seule façon de la défendre serait que l’OTAN entre en guerre mais cela signifierait potentiellement une escalade nucléaire dont on ne veut pas. 

Dans ce cas, la seule conclusion à en tirer serait – aurait été dès mars – de trouver un accord de paix. Plus le temps passe, plus la société ukrainienne souffre, plus les Etats-Unis et l’UE se déconsidèrent aux yeux du reste du monde. 

Pour lire TOUT le contenu du Courrier

Nos offres

9 par mois
  • Les droites de Husson
  • Urbi & Orbi
  • Le patrimoine des Stratèges
Vous aimeriez plus d'infos brèves confidentielles et plus de décryptages hot toute la journée ?

Le fil Telegram Rester libre ! est pour vous

C'est gratuit, c'est rapide, c'est crypté, c'est confidentiel
Je m'abonne

About Post Author

13 Shares:
22 commentaires
  1. Vous critiquez les armes occidentale pas au niveau de l’armée russe d’après vous.
    La vérité c’est que le missile prés de la frontière polonaise l’Ukraine a utilisé des S300 russes qui ont raté la cible et son tombé en Pologne.
    Ça montre de fait que les systèmes de défense occidentaux ne sont pas partout.
    Malgré tout les ukrainiens interceptent 55 à 60% des missiles russes.
    Missiles russes qui même interceptés tombent au sol et font des dégâts.
    Quand on apprend qu’un hôpital ou une maternité est touché par les russes, ce n’était pas forcément la cible au départ.
    Pareil pour les habitations que vous montrer avec des restes de missile ukrainien qui a détruit le missile russe, les débris retombent au sol.
    De plus je note qu’on donne quelques Cesar et quelques Himars à l’Ukraine et l’armée russe est en déroute.

    Je remarque aussi que la Russie n’utilise pas ses missiles et ses drones contre l’armée ukrainien en soutien de sa propre armée qui en a pourtant bien besoin.
    De fait sa montre que l’état major russe m’espère aucun succès militaire.
    En bombardant les installations civiles le but est de forcer l’Ukraine à accepter une paix défavorable alors que son armée gagne.
    Au passe on peut noter que bombarder des installations civiles sans objectifs militaire est un crime de guerre mais la Russie n’est pas à quelques uns de plus.

    L’OTAN n’est pas attaqué par la Russie il me semble.
    On soutient l’Ukraine car c’est eux qui sont envahis mais on n’a aucun obligation de rentrer en guerre nous mêmes. Je ne comprends pas votre logique.

    De plus vous n’arrêtez pas de dire que la Russie souhaite un guerre longue mais en même temps vous reprochez à l’OTAN de faire durer la guerre.
    Donc il faut savoir c’est tout l’un ou tout l’autre.

    Moi je remarque qu’il y a moins de drones lancés par les russes.
    Ils ont épuisés les 2000 envoyés par l’Iran ?
    Par contre ils tirent encore des missiles alors qu’on disait qu’ils ont un stock bas.
    A voir les modèles utilisés, certains modèles sont peut-être épuisés, et ils ont pu utiliser des missiles navals pour remplacer les sol-sol.
    Mais de toute soit le stock russe avant la guerre était supérieur aux estimations, soit ils se sont fait livrer par le Belarus, l’Iran ou la Corée du Nord qui utilisent des missiles soviétiques similaires, soit ils arrivent à en produire en quantité.

    Comment ne pas parler aussi des fortifications que la Russie construit en Crimée.
    Ils s’attendent clairement que l’Ukraine continue de progresser jusqu’à là.

    Mais on est sur une guerre des nerfs entre la Russie et l’Ukraine.
    La guerre ne va pas se gagner sur une grande bataille décisive.
    C’est celui qui moralement cédera qui perdra la guerre.
    Pour le moment les 2 champs tiennent bon malgré de gros problème des 2 côtés.

    Et il y aura l’après car l’armée est totalement décimée après ça sans positivités de la rebâtir avant longtemps.

    1. Tout a été dit, expliqué, rabâché sur l’origine de ce conflit. Je considère donc votre commentaire comme une tentative de désinformation, et de manipulation.
      Vous devez sûrement être payé pour faire ce que vous faites.
      Les gens de votre acabit sont des vendus au plus offrant, sans honneur, des collabos qui retourneront leurs vestes lorsque le vent tournera.
      Vous faites partie de ce que l’on peut appeler la lie de la société occidentale.
      Vous faites clairement partie du problème que rencontrent les gens encore libres et souverains.
      Je vous souhaite beaucoup de malheur.

      Quant à votre torchon :
      – L’o.t.a.n attaque la Russie de fait.
      – L’Ukraine ne va plus pouvoir se défendre sans electricite pour la communication avec les satellites américains.
      – Il y a actuellement plusieurs générations de slaves qui meurent et souffrent pour enrichir la caste américaine. Ceci semble ne pas trop vous poser de pb. Ce qui vous pose pb, c’est que les russes se défendent contre la caste qui vous paye. Vous êtes une sale petite ordure, ou un débile profond, et très probablement les deux à la fois.

          1. Mon commentaire s’adressait à Otanenemportedavid et non pas au troll David alias Yo, je préfère ignorer ce bot bfm insignifiant.

  2. – lorsque 34,8% de l’électricité produite par une centrale sert à des fins militaires, la Russie ne va pas chercher à détruire 34,8% de cette centrale mais 100%

    – quand un missile fait exploser un centre commercial ou une maternité, et qu’on ne dénombre que deux victimes, il y a comme un loup

    Pour les autres points, inutile d’essayer de vous faire raisonner, vous semblez très limité.

    Répondre moderated
    1. Les militaires n’ont pas de grand besoin électrique pour faire marcher un canon.
      Un autre commentaire invoqué les communications par satellites Starlink, ils peuvent les faire tourner sur batterie ou groupe électrogène.
      Voir même batterie 12V de véhicule, il y a des exemples en Ukraine.

      1. Et pour faire fonctionner un groupe électrogène on a besoin de… combustible.
        Pour transporter des troupes et du matériel on a besoin de… combustible.
        Et quand les dépôts de carburant se font exploser, on manque de… combustible.
        Sans combustible, pas de groupe électrogène, pas d’électricité => retour au XIX-ème siècle avec les transport à calèche et les communication avec des pigeons voyageurs.
        Encore quelques petites semaines de patience…

          1. Les deux mon colonel.
            Sinon je présume que les pénuries de carburant et les files kilométriques devant les stations d’essence à KIEV sont causées par le réchauffement climatique ?

          2. Mais personne ne reproche à la Russie de viser des stocks de carburant qui oui sont stratégique pour l’armée.
            L’Ukraine de sont coté attaque aussi les stocks de carburant russes.
            Mais là aucun missile russe n’a visé un stock de carburant.
            Ils visent l’électricité et l’approvisionnement d’eau.
            En quoi l’électricité et l’eau sont stratégique pour l’armée ?

          3. Mince j’ai perdu Weber je voulais qu’il m’explique d’où sort son de 34,8% de l’electricité pour l’armée qui est totalement faux…

  3. Je crois que tout le monde a compris, à part le troll têtu, que c’est fini pour l’Ukraine et ses nombreux sponsors (USA et ses 40 larbins occidentaux). C’était fini dès le 24 février, mais les Russes ont voulu ménager leurs frères slaves, ce qui a été pris pour de la faiblesse. Maintenant l’OTAN est comme un vers entre les serres d’un aigle … ou les griffes d’un ours si on préfère. Encore quelques semaines et le sol sera gelé là bas. L’armée russe n’aura plus qu’à entrer et, peut-être, dans sa grande mansuétude porter secours aux ukropithèques et autres soldats occidentaux restés sur place, formant une sorte d’armée médiévale en mode survie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer