🎖Initiatives dispersĂ©es des assureurs pour redorer leur image

Sur le front du coronavirus, la FFA et les assureurs peinent toujours autant Ă  se mobiliser de façon lisible, audible, comprĂ©hensible et coordonnĂ©e. On note deux initiatives tardives qui dĂ©notent une certaine bonne volontĂ©, mais qui exposent la profession au risque de donner l’image de combats d’arriĂšre-garde et de mauvaise volontĂ©.

Deux initiatives contre le coronavirus et ses effets sont Ă  noter dans le domaine de l’assurance. On les mentionne pour nourrir le catalogue de cette communication dispersĂ©e dans la tourmente qui risque, nous le rĂ©pĂ©tons, de jouer un vilain tour Ă  la profession. 

CrĂ©dit Mutuel et CIC brisent l’unitĂ© du front sur la perte d’exploitation

On a appris hier que le CrĂ©dit Mutuel et le CIC brisaient finalement la solidaritĂ© de la place sur la question du risque d’exploitation. Ces deux assureurs ont dĂ©cidĂ© de verser 200 millions Ă  leurs assurĂ©s. VoilĂ  qui contrevient Ă  la doctrine en vigueur, Ă©noncĂ©e par la FFA et rĂ©pĂ©tĂ©e comme un mantra : indemniser la perte d’exploitation nous conduirait Ă  la faillite. 

Il faut dire que le CrĂ©dit Mutuel est fortement implantĂ© en Alsace, voisine de la BaviĂšre oĂč Allianz a dĂ©cidĂ© d’indemniser… On voit comment l’idĂ©ologie europĂ©enne tant prĂŽnĂ©e en France par l’Ă©lite financiĂšre oblige Ă  s’aligner sur les pratiques allemandes. N’en dĂ©plaise Ă  l’Ă©tat-major de la FFA qui s’est barricadĂ© dans une position politiquement intenable. 

En attendant, des mouvements patronaux comme la CPME en font des gorges chaudes. Dans un communiqué, celle-ci indique :  

“Plusieurs compagnies soucieuses de la nĂ©cessitĂ© d’accompagner et de soutenir leurs clients professionnels dans une pĂ©riode plus que difficile, se sont en effet engagĂ©es dans cette voie. Ainsi, le CrĂ©dit Mutuel et CIC Assurances verseront Ă  leurs clients ayant souscrit une assurance multirisque professionnelle avec perte d’exploitation, « une somme correspondant Ă  une estimation forfaitaire de perte de revenus de chaque secteur Ă©conomique pendant cette pĂ©riode ». La ConfĂ©dĂ©ration des PME salue ces engagements exemplaires et appelle les autres compagnies Ă  mettre en place rapidement des dispositifs similaires.” 

VoilĂ  qui sent l’assaut final sur la ligne arrĂȘtĂ©e depuis le 13 mars.  

L’annonce floue de la FFA de 150 millions pour le tourisme

ParallĂšlement, la FFA annonçait 150 millions € d’investissement dans le tourisme, sous la contrainte du gouvernement. Les conditions de ces investissements sont encore floues. Par ailleurs, elles paraissent un peu hors sol dans la mesure oĂč le secteur du tourisme sera sans doute sinistrĂ© pour deux ans du fait de l’Ă©pidĂ©mie. 

Dans tous les cas, on voit mal quel bĂ©nĂ©fice la profession peut tirer de cette annonce, prĂ©sentĂ©e par des sites pourtant complaisants comme le “Boursier” comme des rĂ©ponses forcĂ©es Ă  des injonctions gouvernementales. Depuis un mois, la communication des assureurs est cataclysmique. 

La newsletter du jour

Tous les jours, le récapitulatif des articles du Courrier des StratÚges

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialitĂ© pour plus d’informations.

0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez Ă©galement aimer

Plan de relance : gouverner par la peur plutĂŽt que par la raison

La prĂ©sentation du plan de relance par Bruno Le Maire Ă©tait prĂ©vue cette semaine. Finalement, Emmanuel Macron et Jean Castex ont dĂ©cidĂ© de la reporter d’une semaine. Le Premier Ministre ne veut pas que la “pĂ©dagogie” sur le coronavirus ne soit Ă©clipsĂ©e par les annonces sur la relance. Le signal clair : la peur de la maladie passe avant le sauvetage Ă©conomique du pays. Le gouvernement reporte donc d’une semaine
Lire la suite

AprÚs des critiques sur la gestion du COVID, les CDC se réorganisent

AprĂšs des critiques sur la gestion du COVID, la directrice des Centres de contrĂŽle et de prĂ©vention des maladies (CDC), Rochelle Walensky, a annoncĂ© lundi 4 avril qu’elle prĂ©voyait de rĂ©organiser l’agence. Ayant pour fonction de fournir des informations en matiĂšre de santĂ© publique, les CDC Ă©taient censĂ©s aider le gouvernement Ă  prendre les bonnes dĂ©cisions dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Mais les rĂ©sultats n’Ă©taient pas
Lire la suite

La grĂšve de la CGT, preuve du besoin de relĂšvement moral en France

La France a besoin d’un relĂšvement moral. L’appel Ă  la grĂšve Ă©manant de la CGT dans le service public le montre. Beaucoup de Français sont indignĂ©s par ce qu’ils considĂšrent comme un coup de poignard dans le dos. Est-ce une façon, pour la CGT, de ramer Ă  contre-courant de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral ? Une fois de plus, les organisations syndicales font-elles passer les intĂ©rĂȘts catĂ©goriels des fonctionnaires avant la mission pour
Lire la suite

Le Parlement adopte le projet de loi sur l’extension du pass sanitaire: votre dĂ©putĂ© et votre sĂ©nateur sont-ils POUR ou CONTRE la libertĂ©?

Le texte qui traduit les annonces du 12 juillet d’Emmanuel Macron a Ă©tĂ© dĂ©finitivement adoptĂ© dans la nuit, aprĂšs que les deux chambres ont trouvĂ© un accord sur le projet de loi sanitaire en commission mixte paritaire. Comment votre dĂ©putĂ© et votre sĂ©nateur ont-ils votĂ© ? Le projet de loi sanitaire a finalement Ă©tĂ© adoptĂ© dans la nuit du dimanche 25 au lundi 26 juillet par les parlementaires sur fond
Lire la suite

Les Origines du COVID-19 – (2): “Guerre biologique”: il y a loin du discours de l’ArmĂ©e chinoise Ă  la rĂ©alitĂ©

Nous avions parlĂ© Ă  nos lecteurs de la dĂ©fection de Dong Jingwei, maĂźtre-espion chinois. Nous avions Ă  cette occasion rappelĂ© l’expĂ©rience accumulĂ©e au cours de la pĂ©riode soviĂ©tique: les motivations des dĂ©fecteurs sont souvent complexes: 1. Il ne faut jamais exclure une manipulation du parti communiste qu’ils disent fuir. 2. Ils ont tendance Ă  faire de leur expĂ©rience directe une clĂ© d’explication pour l’ensemble de la politique du rĂ©gime qu’ils ont
Lire la suite

RĂ©sidents d’EHPAD: un triste anniversaire !

Un an d’enfermement dĂ©jĂ ! Le 11 mars 2020, les rĂ©sidents d’EHPAD Ă©taient les premiers d’entre nous Ă  se voir imposer sĂ©ance tenante un confinement strict. Un an plus tard, pour les rescapĂ©s de l’hĂ©catombe du printemps dernier, la situation n’a guĂšre changé : la vie entre quatre murs se dĂ©roule dĂ©sormais en mode « stop and go », entre longs tunnels de quasi-dĂ©tention et rares parenthĂšses de desserrement de l’étau. Le grand enfermement de