ūüéĖLa Suisse reste le pays d’Europe le plus libre pour les entreprises

O√Ļ installer son entreprise en Europe pour √©chapper √† l'enfer fiscal et bureaucratique fran√ßais ? La Suisse reste le pays le plus lib√©ral d'Europe pour les entrepreneurs et celui o√Ļ il est le plus facile de d√©velopper son entreprise. Voici pourquoi... M√™me si la Suisse est un pays cher, elle continue √† pr√©senter des avantages qui m√©ritent vraiment r√©flexion.

Comme le montre ce tableau extrait du Human Freedom Index 2020, la Suisse pr√©sent√© un certain nombre d’avantages concurrentiels par rapport √† la France. Les amateurs du genre noteront en particulier que l’impartialit√© de l’Etat y est mieux garantie et que la “r√©gulation” y est moins pr√©sente qu’en France.¬†

Ces √©l√©ments expliquent que la Suisse soit class√©e 4√® puissance mondiale en termes de libert√© √©conomique. Cette performance invite vraiment √† r√©fl√©chir sur une √©ventuelle expatriation de l’autre c√īt√© du lac L√©man.¬†

En Suisse, le service public fonctionne

L’un des avantages majeurs de la vie en Suisse tient au bon fonctionnement g√©n√©ral du pays, et en particulier au bon fonctionnement de son service public. On notera que, selon l’OCDE, la Suisse battait en 2019 le record mondial de confiance des citoyens dans le syst√®me de sant√© national (93% de confiance, en recul de 2 points sur dix ans, √† comparer avec les 72% fran√ßais…). En outre, 86% des Suisses se d√©claraient confiants dans leur syst√®me scolaire, en hausse de 11 points en dix ans. Ils ne sont que 71% √† dire la m√™me chose en France.¬†

Une imposition des entreprises raisonnables

On notera que l’imposition des entreprises en Suisse n’est pas inexistante, mais qu’elle est raisonnable. Le Human Freedom Index note √† 7/10 le taux marginal sup√©rieur d’imposition (la France est not√©e 3/10…), ce qui est un bon score, sans √™tre particuli√®rement favorable.¬†

Le taux officiel de l’imp√īt sur les soci√©t√©s (imp√īts conf√©d√©raux et cantonaux inclus) est de 21,1%. Rappelons qu’il est de 32% en France. Mais la Suisse pr√©sente plusieurs astuces, comme la d√©ductibilit√© de l’imp√īt pay√© au niveau conf√©d√©ral de l’assiette imposable, ce qui r√©duit le taux r√©el. En outre, les soci√©t√©s r√©sidentes sont impos√©es en Suisse sur leurs b√©n√©fices mondiaux.¬†

Une faible imposition sociale

Un autre avantage de la Suisse tient au faible co√Ľt de son syst√®me de protection sociale (pourtant tr√®s efficace, d√©monstration est une nouvelle fois faite que des moyens √©lev√©s ne garantissent pas un bon r√©sultat). Les cotisations vieillesse pesant sur les employeurs sont 5,5% et les cotisations ch√īmage de 2,2%. L’assurance-maladie est privatis√©e et √† la charge des salari√©s.¬†

Cotisations sociales des travailleurs indépendants

Pour les travailleurs ind√©pendants, l’organisation helv√©tique se r√©v√®le beaucoup plus int√©ressante que l’organisation fran√ßaise. Les cotisations maladie sont fix√©es par l’assureur priv√© que l’affili√© choisit. Les cotisations vieillesse et invalidit√© s’√©l√®vent √† 9,5%.¬†

Ces taux très inférieurs au racket que les travailleurs indépendants subissent en France méritent vraiment réflexion. 

Une imposition modérée des dividendes

Enfin, les taux d’imposition des dividendes sont relativement mod√©r√©s. Si l’on fait masse de l’ensemble des √©l√©ments fiscaux, le taux d’imposition s’√©l√®ve √† 38,72%, ce qui est tr√®s sup√©rieur aux 20% de la Lettonie ou de l’Estonie, mais tr√®s inf√©rieur aux 55,14% fran√ßais. L√† encore, la fiscalit√© suisse para√ģt globalement favorable sans sombrer dans le dumping.¬†

L’information fiscale circule bien entre la Suisse et la France

Pour le reste, il ne faut pas fantasmer, l’administration fiscale suisse s’est mise √† discuter tr√®s s√©rieusement avec ses voisines, y compris l’administration fiscale fran√ßaise. Nous avons r√©cemment consacr√© un post √† ce sujet. En dehors des organismes caritatifs, tous les revenus financiers en Suisse sont pass√©s au crible et transmis au fisc fran√ßais en cas de besoin.¬†

L’expatriation en Suisse reste b√©n√©fique si les flux sont √©lev√©s

Tous ces √©l√©ments plaident en faveur d’une installation en Suisse, mais on retiendra une donn√©e essentielle : la Suisse n’est pas donn√©e √† n’importe qui. √Ä titre d’exemple, la cr√©ation d’une SARL suppose un capital de d√©part de 20.000 francs suisses. Il faut en outre int√©grer les frais de fonctionnement de l’entreprise dans un pays o√Ļ les prix sont √©lev√©s.¬†

Pour ceux qui veulent en savoir plus, nous recommandons dans un premier temps la lecture du site conf√©d√©ral sur les PME, qui donne √©norm√©ment d’informations pertinentes sur la cr√©ation d’une soci√©t√© en Suisse. Dans tous les cas, il faut se faire conseiller avant de s’y installer.¬†

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

Abonnez-vous à cette newsletter quotidienne gratuite, énergisante, qui vous dit l'essentiel pour rester libre dans un monde de plus en plus autoritaire.

25 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer