Les décisions multilatérales de cette semaine que Macron vous cache

Plusieurs sommets internationaux se sont succédé cette semaine, qui ont débouché sur une série de décisions multilatérales dont les Français n'ont guère été informés. Non seulement, la presse subventionnée s'y est peu intéressé, mais l'Elysée a très peu communiqué sur le sujet. La Maison Blanche, au contraire, a bien pris soin de publier l'ensemble du communiqué final du sommet. Pour cette raison, il n'est pas inutile de faire la synthèse des décisions prises en votre nom mais dans votre dos cette semaine.

Emmanuel Macron n’aime pas trop partager l’information dirait-on. Il a enchaîné les sommets multilatéraux cette semaine, mais ne s’est pas montré extrêmement loquace sur les positions qu’il y a défendues, ni sur les décisions finalement prises. 

Pour vous, nous relatons le contenu réel des décisions qui ont été prises. 

Au G7, l’impôt mondial et le reste

Selon le site de l’Elysée, le G7 s’est borné à prendre trois décisions

Durant ce G7, les objectifs suivants ont été fixés : 

➜ Vacciner au moins 60 % de la population mondiale d’ici l’année prochaine pour atteindre l’immunité collective ;

➜ Partager 1 milliard de doses de vaccins, dont la moitié avant la fin de l’année. La France double également ses engagements, cela représente 60 millions de doses ;

➜ Redoubler d’effort pour le climat avec un engagement de 100 milliards d’euros par an.

La consultation du site de la Maison-Blanche permet d’en savoir un peu plus.

En réalité, le G7 a pris plusieurs types de décisions sur plusieurs chapitres :

  1. Santé :
    1. le G7 a effectivement parlé « d’immunité collective » (extensive immunisation) atteinte avec 60% de la population mondiale vaccinée (Recognising that ending the pandemic in 2022 will require vaccinating at least 60 per cent of the global population, we will intensify our action to save lives…)
    2. le G7 a effectivement préconisé de distribuer des doses aux pays pauvres
    3. dans le domaine sanitaire, le G7 propose différentes mesures « d’intention », notamment pour coopérer plus efficacement.
  2. Relance économique et emploi :
    1. Objectif d’un impôt mondial sur les sociétés de 15% minimum
    2. Recherche d’une coopération pour assurer une relance économique globale
  3. Libre échange :
    1. Réaffirmation de la confiance dans un libre-échange régulé par des instances multilatérales
    2. Recherche de progrès dans le libre-échange autour de l’OMC
    3. Modernisation de l’OMC
  4. Frontières du futur :
    1. « Les futures frontières de l’économie et de la société mondiales – du cyberespace à l’espace extra-atmosphérique – détermineront la prospérité et le bien-être futurs des peuples du monde entier dans les décennies à venir ». Cette phrase, passée sous silence en France, exprime une forme d’optimisme américain qu’il faudra longuement méditer. 
    2. Agenda pour un Internet de confiance
    3. « Nous appelons le secteur privé à se joindre à nous dans nos efforts et à réaffirmer notre soutien aux approches multipartites inclusives menées par l’industrie en matière d’établissement de normes, conformément à nos valeurs et principes qui sous-tendent ces normes. » Ce sabir fait allusion à la théorie des « Stake-holders » qui domine le Great Reset de Klaus Schwab. 
    4. Coopérations renforcées dans le domaine des data, et plus globalement du numérique. 
  5. Climat et environnement
    1. Importance de la lutte contre le réchauffement climatique et réaffirmation de l’accord de Paris
    2. Investissement dans la transition énergétique 
    3. « Premièrement, nous nous engageons à défendre des objectifs mondiaux ambitieux et efficaces en matière de biodiversité, y compris la conservation ou la protection d’au moins 30 % des terres mondiales et d’au moins 30 % des océans mondiaux d’ici 2030. Nous contribuerons en conservant ou en protégeant au moins 30 % De nos propres terres, y compris les eaux terrestres et intérieures, et les zones côtières et marines d’ici à 2030 selon les circonstances et les approches nationales. »
  6. Egalité des sexes
    1. « L’égalité des sexes est au cœur d’une société ouverte, inclusive et juste. »
    2. « Nous réaffirmons notre plein engagement à promouvoir et protéger la santé et les droits sexuels et reproductifs (SDSR) de tous les individus, et reconnaissons le rôle essentiel et transformateur qu’ils jouent dans l’égalité des genres et l’autonomisation des femmes et des filles, et dans le soutien à la diversité, y compris orientations et identités de genre. »
  7. Responsabilité mondiale et action internationale
    1. « Nous travaillerons ensemble pour promouvoir nos valeurs partagées en tant que sociétés ouvertes dans le système international, comme en témoigne la Déclaration sur les sociétés ouvertes signée avec les dirigeants des pays de la région Indo-Pacifique et d’Afrique, qui nous ont rejoints à Carbis Bay, à savoir, Australie, Inde, Afrique du Sud et République de Corée. »
    2. « Nous réitérons notre intérêt pour des relations stables et prévisibles avec la Russie, et continuerons de nous engager là où il existe des domaines d’intérêt mutuel. »
    3. S’ensuit une énumération des positions occidentales communes sur l’ensemble des parties du monde. 

Comme on le voit, l’agenda du G7 était un peu plus large que le compte-rendu de l’Elysée n’a bien voulu le faire croire. 

Un sommet de l’OTAN essentiel

Dans la foulée, Biden et Macron ont enquillé sur un sommet de l’OTAN sur lequel l’Elysée se montre un peu plus disert. On peut même y lire le communiqué final. Mais ceux qui préfèrent l’original en anglais le trouveront sur le site de l’OTAN

Nous en donnons les points essentiels :

  1.  » L’OTAN est l’alliance la plus solide et la plus réussie de l’histoire. Elle garantit la sécurité du territoire de nos pays et celle de leurs citoyens, au nombre d’un milliard, ainsi que notre liberté et les valeurs que nous partageons, parmi lesquelles la liberté individuelle, les droits de la personne, la démocratie et l’état de droit. »
  2. « Les actions agressives de la Russie constituent une menace pour la sécurité euro-atlantique ; le terrorisme sous toutes ses formes et dans toutes ses manifestations demeure une menace persistante pour nous tous. Des acteurs étatiques et non étatiques mettent à mal l’ordre international fondé sur des règles et cherchent à fragiliser la démocratie dans le monde. L’instabilité observée au-delà de nos frontières favorise aussi la migration irrégulière et la traite des êtres humains. L’influence croissante et les politiques internationales de la Chine peuvent présenter des défis, auxquels nous devons répondre ensemble, en tant qu’Alliance. Nous interagirons avec la Chine en vue de défendre les intérêts de l’Alliance en matière de sécurité. Nous sommes de plus en plus souvent confrontés à des menaces cyber et hybrides, et à d’autres menaces asymétriques, parmi lesquelles des campagnes de désinformation, ainsi qu’à l’utilisation malveillante de technologies émergentes et de technologies de rupture toujours plus perfectionnées. Les avancées rapides dans le domaine spatial ont une incidence sur notre sécurité. La prolifération des armes de destruction massive et l’érosion de l’architecture de maîtrise des armements portent également atteinte à notre sécurité collective. Le changement climatique est un multiplicateur de menaces qui a des incidences sur la sécurité de l’Alliance. »
  3. « nous approuvons aujourd’hui, dans le cadre d’OTAN 2030, un agenda transatlantique pour l’avenir. Tout au long de son histoire, l’OTAN s’est en permanence adaptée à un environnement de sécurité en évolution. L’agenda OTAN 2030 complète et prolonge l’adaptation politique et militaire en cours, renforce notre aptitude à mener à bien les trois tâches fondamentales et contribue à ce que notre Alliance soit encore plus forte et prête pour l’avenir. « 
  4. « Nous décidons en outre de mettre en place un fonds OTAN pour l’innovation au travers duquel les pays de l’Alliance qui le souhaitent pourront financer des start-up travaillant sur des technologies émergentes et des technologies de rupture à double usage dans des domaines clés pour la sécurité des Alliés »
  5. « Nous restons ouverts à un dialogue périodique, ciblé et substantiel avec une Russie qui soit disposée à mener des échanges au sein du COR sur la base de la réciprocité, en vue d’éviter les malentendus, les erreurs d’appréciation ou les escalades involontaires, et à accroître la transparence et la prévisibilité. » 
  6. « Nous nous engageons à poursuivre le renforcement et la modernisation de la structure de forces de l’OTAN de manière à répondre aux besoins actuels et futurs en matière de dissuasion et de défense. Nous veillerons à la mise en place d’une architecture de forces multimilieu flexible, agile et résiliente, dotée des forces adéquates, au bon endroit et au bon moment. Nous renforcerons nos moyens modernes de commandement et de contrôle, en les adaptant aux besoins de notre posture à 360 degrés, de la gestion dynamique des forces, du système de réponse amélioré et des plans. »
  7. « La Chine accroît rapidement son arsenal nucléaire, se dotant d’un plus grand nombre d’ogives et de vecteurs sophistiqués pour établir une triade nucléaire. Elle fait preuve d’opacité dans la mise en œuvre de la modernisation de son appareil militaire et dans celle de sa stratégie de fusion militaro-civile publiquement déclarée. Elle coopère par ailleurs avec la Russie dans le domaine militaire, notamment en participant à des exercices russes dans la zone euro-atlantique. Nous restons préoccupés par le fait que la Chine manque souvent de transparence et a fréquemment recours à la désinformation. Nous appelons la Chine à respecter ses engagements internationaux et à agir de manière responsable au sein du système international, notamment dans les milieux spatial, cyber et maritime, en conformité avec son rôle de grande puissance. »
  8.  » L’OTAN reconnaît l’importance d’une défense européenne plus forte et plus performante. Le développement de capacités de défense cohérentes, complémentaires et interopérables, évitant les doubles emplois inutiles, est essentiel pour nos efforts conjoints visant à rendre la zone euro-atlantique plus sûre. »

Un sommet UE-USA qui relance le TAFTA

Dans la foulée du sommet de l’OTAN, Joe Biden a tenu un sommet avec l’UE dont nous avons publié le communiqué final ce matin

Nous renvoyons ici, pour une synthèse plus complète, à la lecture des actes publiés par le Conseil de l’Europe. On retiendra les éléments essentiels suivants :

Parmi les principaux résultats du sommet figurent trois nouvelles initiatives commerciales majeures. Les dirigeants sont convenus de ce qui suit:

  • créer un cadre coopératif pour les aéronefs civils de grande taille
  • engager des discussions pour régler les différends concernant les mesures relatives à l’acier et à l’aluminium d’ici la fin de l’année
  • mettre en place un Conseil du commerce et des technologies UE-États-Unis

Des décisions beaucoup plus engageantes qu’on ne le dit

Au final, on s’aperçoit que les décisions prises dans les instances multilatérales en dehors de toute délibération démocratique sont beaucoup plus engageantes qu’on ne pourrait le croire, quoiqu’elles ne soient pas encadrées par des traités. 

On s’aperçoit en particulier que, pour tout ce qui concerne les questions sociétales, la vision de la « société ouverte » emporte de nombreuses conséquences sur nos choix en matière de genre, « d’inclusion », et autres thématiques à la mode. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 Commentaire

  1. Oui, et l’OTAN en mer de Chine, l’or des pays riches pour aider l’Afrique à se sortir les doigts du c.l, fin du traité FNI par les US que tout le monde finit par trouver sexy (youpi les bombinettes de théâtre d’opération, gloups c’est en Ukraine que cela va servir) et un super deal pour la cyber guerre. Bref, tout va bien…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.