La ministre Bourguignon confirme l’accès restreint des non-vaccinés à l’hôpital

Non, les non-vaccinés n'auront plus accès aux hôpitaux pour se faire soigner, sauf en cas d'urgence. C'est le précision que la ministre a apportée à la tonitruante députée alsacienne Martine Wonner, qui citait le cas d'une cancéreuse exclue de l'hôpital à partir du 1er août. La Ministre Bourguignon, ne semble pas avoir tout compris à la note passée par ses services, a confirmé que, pour des soins programmés, les malades devraient accepter d'être vaccinés pour avoir accès à l'hôpital, à moins de présenter une contre-indication au vaccin, auquel cas un test PCR suffira.

Non, les non-vaccinés n’auront plus accès aux hôpitaux ! la ministre l’a confirmé hier, sans le comprendre d’ailleurs, et sans que les députés eux-mêmes ne le comprennent, ce qui illustrent une fois de plus la nullité intellectuelle de la représentation nationale. 

Les non-vaccinés et l’hôpital public

Nous avions évoqué ce point en début de semaine : le Conseil d’État a imprudemment validé l’interdiction faite aux non-vaccinés de suivre des soins programmés, comme on dit, à l’hôpital public. Il a même laissé au gouvernement le soin de préciser par décret quels établissements de santé seraient concernés par la mesure. 

De fait, et ce point est délibérément (et probablement sincèrement, à en juger par l’attitude méprisante et indignée des députés hier face à Martine Wonner qui pointait ce sujet à juste titre) occulté par la caste, le projet de loi en débat à l’Assemblée Nationale prévoit, dans son article 1, l’obligation de présenter un passe sanitaire, sauf cas d’urgence, pour être soigné à la hôpital. Nous avons largement commenté l’hécatombe sanitaire qui se prépare du fait de cette mesure inhumaine

Martine Wonner met le feu à l’Assemblée

Lorsque la remuante députée alsacienne Martine Wonner a cité le cas d’une patiente cancéreuse que l’hôpital a annoncé ne plus recevoir sauf à se faire vacciner à compter du 1er août, une horde de députés a hurlé à la désinformation, et une lamentable députée de la France Insoumise, qui n’a manifestement pas compris le texte qu’elle discute, y est allée d’un lamento scandalisé sur ces propos. 

Et pourtant, Martine Wonner a bel et bien raison, y compris pour l’hospitalisation des enfants. Non seulement les parents non-vaccinés ne pourront plus voir leurs enfants hospitalisés, mais les mêmes parents ne pourront plus se faire soigner, sauf urgence médicale. 

Ce document diffusé par la fondation Lenval le prouve :

Malgré ces évidences, conformes au texte en discussion, de nombreux députés sont indignés lorsqu’on leur expose clairement la responsabilité inhumaine qu’ils prennent aujourd’hui. 

Brigitte Bourguignon confirme sans comprendre

Indignée, la ministre Bourguignon a dénoncé la désinformation propagée par Martine Wonner. Mais elle a répondu que les non-vaccinés qui doivent suivre des soins programmés à l’hôpital pourraient se présenter avec un test PCR négatif récent… si leur état médical les empêchait d’être vaccinés ! 

Autrement dit, la ministre Bourguignon a confirmé, sans le comprendre, ce qui illustre le piteux niveau intellectuel de l’exécutif et de la représentation nationale, qu’il faudrait forcément se vacciner pour avoir accès aux soins à l’hôpital. Et les hôpitaux l’ont très bien compris, puisqu’ils l’annoncent déjà. 

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

24 Commentaires

  1. On a à faire à une véritable mafia de la piquouze Big pharma , assistée par une armée d’idiots utiles zélés qui s’imagine … en plus … sauver la planète !!!

  2. Bonjour,
    Refuser l’accès des hôpitaux aux non-vaccinés contre le Covid-19 me semble aller à l’encontre du serment rédigé par le Conseil de l’Ordre des médecins qui stipule que :
    « Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. »
    Qu’en pensez-vous ?

  3. La ligne rouge est en train d’être franchie !!!
    Attention ! Tout peut arriver au coin de la rue… .
    Le sentiment d’impunité, n’est qu’un sentiment… .

  4. C’est pour cela que les hôpitaux vont investir dans un gardiennage musclé sur les budgets des lits fermés. En sachant qu’un vigile n’a aucune autorité à vous demander une CNI (qui doit accompagner la présence d’un QR code). Probable qu’un bon décret va autoriser, comme sous Vichy, un « milicien » (vigile en l’occurrence) à avoir des pouvoirs d’OPJ. On sent bien la profondeur du schisme…

  5. On a toujours l’impression – l’espoir – que le summum de la connerie ayant été atteint, on ne pourra voir pire ; et bien non ! La connerie n’a pas de limite, son inventivité non plus.

      • Et avec des décisions de ce genre, ça ne m’étonnerait même pas, s’il y a encore suffisemment d’urluberlus pour que les macronistes soient réélus en septembre…
        Quelle débandade gouvernementale…

  6. Seul avantage, comme ça ne sera pas soumis à la fumeuse décharge (en faveur de big pharma et du gouvernement), ça sera directement attaquable par les ayant-droits – autant dire que les légumes de pause-caca savonnent la planche juridique du suivant…

    Au fait, vous pouvez faire sauter la 2nde barre parasite de conneries à gauche ? Ça oblitère une partie des commentaires 🙁

  7. Je vais demander à la CPAM de bien vouloir me rembourser le trop perçu de mes cotisations permettant de financer l’hôpital public ainsi qu’aux impôts pour la partie budgétaire concernant ces mêmes hôpitaux. Normal non

  8. Ce jeudi, un amendement adopté avec trois voix de majorité seulement a décidé que les établissements hospitaliers sont des lieux ouverts aux malades et visiteurs.
    (Contre l’avis du gouvernement)

  9. Vu de Belgique ,

    En France :

    2020 le médecin traitant ne peut plus traiter ; serment d’Hippocrate bafoué !
    Pas de médicaments qui deviennent interdits , sauf le Redem … mortel
    mais promo de « piquouzes » made USA chères mais gratuites!

    2021 l’accès aux soins hospitaliers deviennent interdits aux non vaccinés pourtant contribuables … ; heureusement que la Ministre avait son papier pour lire ses propos qu’elle ne comprenait pas !

    2022 … distribution d’étoiles … ?? Déjà qu’il est question d’ouvrir des gymnases !!!

    « Douce France , le pays de …
    Ne m’appelez plus jamais France …, la France …  »

    Bon courage les amis. TOUT n’est pas perdu !!!

  10. Je penses qu’il va falloir combattre ce gouvernement déchu un deuxième 1789 se prépare à la façon 2021 on ne peut plus continuer nous ne sommes pas des cobayes mes des êtres humains et on doit être respecté par contre Monsieur le Président nous insultes et nous prend pour des esclaves

  11. – Pendant que les contraintes et pertes de libertés en tous genres se multiplient pour les Français, ceux qui arrivent de l’étranger( touristes et autres ) ne sont pas controlés aux aéroport, ports, frontières terrestres nationales. Quant aux pseudos frontières Européennes c’est pire ! Il suffit de s’y rendre pour le constater.
    – Je n’arrive pas obtenir le « fameux » document que l’on fait signer aux candidats à la vaccination. Il semble bien que la formule  » vaccination volontaire » y figure, mais je n’en ai pas la preuve. Ainsi, si tel était le cas, l »Etat serait absout de toutes responsabilités judiciaires et financières. Est-ce que quelqu’un a eu ce formulaire entre les mains et puisse confirmer ou infirmer la chose ?

  12. Décidément, y en a marre de toute cette caste de politicards sans cervelle, prêts à tout pour faire chier les français qui ont compris que le tout-vaccin ne sert qu’à éliminer 80 % de la population mondiale, et que toutes les privations de libertés, sans aucune exception, sont utiles et nécessaires pour parvenir à leurs fins en ce sens…
    Mais de là à interdire l’accès au non-vaccinés aux hôpitaux, sauf en cas d’urgence absolue, il n’y avait qu’un pas pour franchir la ligne rouge, et c’est une très grave erreur de leur part !!! Enfin, il faut absolument empêcher cela, sinon ce sera le commencement de la fin…

  13. toute l’ambiguïté de l’article … ou de la réglementation … réside dans le fait qu’un test PCR serait suffisant si et seulement si le patient présente une contre-indication au vaccin.
    Si c’est le cas, c’est la porte ouverte à de nombreux procès et dans un délai qui ira jusqu’à 10 ans la prison assurée pour tous les votants de cette loi ainsi que pour les membres de l’exécutif qui l’auront soumise aux parlementaires puis l’auront fait appliquer.

  14. Au stade où nous en sommes une question: tous ces « pestiférés » auront-ils le droit d’accéder aux bureaux de vote en avril prochain ?

  15. Bonjour,
    Le président, le gouvernement, les députés viennent de prouver que l’état est le plus grand escroc : je paie des cotisations sociales pour être remboursé en cas de maladie or maintenant je ne pourrai aller à l’hôpital. Chercher l’erreur.

  16. Donc, pas d’obligation de vaccin pour l’Assemblée Nationale parce qu' »on ne peut pas interdire à un élu de siéger », mais interdiction de soins pour un non-vacciné. Je ne souhaite de mal à personne, mais j’espère qu’un de ces élus non-vacciné qui a voté cette loi devra être opéré d’urgence. On verra combien de temps cette obligation de vaccination durera

  17. jean-michel les vaccinés ont tous été obligés de signer un « consentement éclairé » car ces « vaccins » n’ont pas d’autorisation de mise sur le marché,ce sont des essais!
    le but:à leur demande,décharger les labos de toute responsabilité en cas de problème.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.