Déjà 57.000 signatures pour la pétition en faveur du moratoire sur la vaccination obligatoire des soignants

Un moratoire sur la vaccination obligatoire des soignants serait de salubrité publique. Jamais en effet notre pays, depuis la Libération, n'avait connu un tel recul social ! suspendre le salaire d'autorité de centaines de milliers de soignants que nous applaudissions hier à nos balcons... Sans compter la désorganisation durable de l'hôpital public qui en sortira. Vous aussi, rejoignez les 57.000 personnes qui ont déjà signé ce texte que nous avons lancé il y a une semaine.

Un moratoire sur la suspension des soignants non-vaccinés devient indispensable. Il y a à cela plusieurs raisons essentielles. 

Un moratoire pour le droit au doute

Nous l’avons détaillé dans ces colonnes : le droit au doute est au fondement de la démocratie et de la liberté de penser. Et s’agissant de la vaccination obligatoire, ce droit au doute n’est qu’une application du principe de précaution. Le nombre d’effets secondaires du vaccin est en effet extrêmement important, beaucoup plus important que pour les vaccins classiques. Le vaccin est toujours sous autorisation conditionnelle de mise sur le marché. Face à autant d’incertitudes, les hésitations des soignants sont légitimes, et seul un consentement libre et éclairé doit conduire à se faire vacciner. 

Un moratoire contre le recul social

La méthode utilisée pour “convaincre” les soignants de se faire vacciner passe par des suspensions de salaires absolument scandaleuses. Jamais depuis la Libération la loi n’avait servi à autoriser l’interruption brutale de salaires sans indemnité pour des personnes qui exercent leur liberté de conscience et de penser. Ce recul social conduit des familles, parfois monoparentales, à la misère. 

Un moratoire pour l’état de droit

Nous l’avons largement exposé également, la suspension de salaire est une sanction infligée sans aucun respect des règles fondamentales en vigueur dans les démocraties libérales. La suspension intervient en effet sans aucun droit de la défense… Le ministère de la Santé fait même vivre la fiction farfelue selon laquelle cette mesure ne serait pas une sanction. Si nous acceptons ce dispositif aujourd’hui, nous préparons d’autres violations des droits démocratiques demain. 

Un moratoire contre la fragilisation de l’hôpital

N’imaginons pas que la suspension des non-vaccinés ne pénalise que les non-vaccinés. Non seulement les soignants vaccinés sont eux-mêmes impactés par la mesure, puisqu’ils font face à une surcharge de travail. Mais les patients vaccinés eux-mêmes vont à terme souffrir des fermetures de services et des désorganisations causées par des départs brutaux de personnel. 

Pour toutes ces raisons, signez la pétition qui a déjà recueilli plus de 40.000 signatures. Notre objectif est de recueillir 500.000 signatures pour forcer l’Assemblée Nationale à en débattre.  

Abonnez-vous à notre newsletter Rester libre !

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

80 Shares:
7 commentaires
  1. Bonjour,
    Vous voulez concurrencez Philippot avec ses centaines de pétitions ?
    Pas une seule de ses pétitions n’a stoppé la machine infernale de destruction du peuple français et de la France mise ne oeuvre par le PSYCHOPATHE élu par des lobotomisés et décérébrés en 2017 !!!
    Rien ne l’arrêtera si ce n’est une armée d’opposants déterminés à gagner cette GUERRE qu’il nous déclaré en 2020 !
    Oui nous sommes en GUERRE !
    Et ce n’est pas des balades et des danses et des chants hebdomadaires et encore moins des pétitions qui font gagner les guerres !
    Regardez Philippot ! Il en est à sa 44ème balade du samedi sans compter son occupation quotidienne permanente des réseaux sociaux et merdias télévisés ! QUEL EST SON BILAN / blocage des mesures gouvernementales (à part l’augmentation du nombre de ses abonnés sur les réseaux sociaux et du nombre de ses adhérents à son parti) ?
    ATTERRISSEZ !!!

    1. Maintenant, le temps est enfin venu de passer en force.
      Ce pouvoir qui ne gouverne que dans le registre de l’ignoble doit dégager.

      Et ce sera manu militari.

      Toutes les autres actions ont échoué, elles échoueront toutes, il falsifieront les élections d’avril 2022 comme en 2017 et comme dans les Républiques bananières. La justice est corsetée et ne respecte plus les lois comme entre 1940 et 1945. Elle tournera casaque à 180° dès que l’imposteur aura été mis aux arrêts et « mis hors d’état de nuire » comme je le dis ici avec véhémence depuis longtemps, comme le réclame ce dimanche à juste raison Arnaud Montebourg, un des seuls hommes politiques courageux avec Philippot, Zemmour et la famille Le Pen. Tous des souverainistes. Les autres, des larves, des appointés du système, des couilles molles !

      https://www.macommune.info/economie-arnaud-montebourg-fustige-le-bilan-demmanuel-macron/

      Je dis ce que j’ai à dire et j’irai jusqu’au bout.

      « La mort est leur métier » séquence annoncée par Robert Merle dans son opus célèbre.
      Il pensait écrire pour édifier la connaissance du passé… Le pauvre !
      Ils veulent tous nous tuer ou nous emprisonner.
      Nous devons nous libérer.

      No choice !

      https://fr.wikipedia.org/wiki/La_mort_est_mon_m%C3%A9tier

  2. Encore un jour gagné (pour moi) nsur cette saloperie Covid!

    03/10/2021 – Je suis triste de constater que les électeurs acceptent aussi facilement de se laisser piéger. A chaque élection, c’est la même comédie. Et à chaque fois le piège se referme sur les mêmes gogos ! Je pense que quand tout le monde (je parle des petits que nous sommes, plus de 20 millions de Gilet Jaune potentiels, actifs ou non) crèvera de faim et de famine, nous bougerons, mais dans la violence subie! – https://wp.me/p4Im0Q-5hA (si vous êtes d’accord, merci de faire connaître)
    —–

  3. Cette pétition est-elle partagée avec d’autres groupes anti-Pass (Reinfo Covid, Reaction19, etc…) ?
    Cela sera plus simple pour atteindre les 500 000 et nous pourrons aussi nous compter

  4. Bonjour Monsieur Verhaeghe.

    Ce n’est pas que je ne veuille pas signer votre pétition. Je me demande juste pourquoi vous ne la localisez pas sur le site de l’Assemblée nationale, où le citoyen peut signer de façon officielle, et qui oblige les parlementaires à en débattre dans l’hémicycle à partir de 500.000 signatures (ce débat fût-il inutile – au moins y sont-ils forcés).

    A ma connaissance, aucune pétition (tout du moins médiatisée) n’a obtenu un nombre de signatures suffisant. 500.000 signatures ne me semblent pas le bout du monde (pour un tel sujet – nous sommes plus de 10 millions à ne pas encore être faccinés, non ? Plus les injectés forcés qui soutiennent et refusent la troisième dose.).

    Est-ce une réticence relative au fait d’utiliser les outils mis (chichement) à disposition du citoyen par le système ?

    Si non, vous incarnez probablement (par votre travail) un nœud qui peut sans doute joindre pas mal de réseaux pour diffuser l’existence d’une telle pétition “officielle”. Peut-être le mot d’ordre “Sus à l’Assemblée nationale” sera-t-il un aiguillon ? Un test à mettre en valeur – notre PCR à nous ?

    Bien sûr, l’obstacle le premier est la publicisation du nom des citoyens : le site de l’Assemblée dit bien effacer les données de signature pour garantir l’anonymat total du citoyen – mais qui peut être dupe ? Je ne sais pas si tel est votre souci – d’un autre côté, hacker les données de Change ne doit pas être bien difficile. Et dans ma petite ville, le nombre effarant d’agents de police divers et variés en tenue de ville pour les quelques milliers (maintenant centaines) de manifestants ne me fait aucunement douter que chacun d’entre nous est fiché. D’un autre côté, le fait de s’affirmer officiellement – en tant que citoyen contribuable -, de se déclarer, a une tout autre force (selon moi, mais ça se discute) que de signer une énième pétition sur Change ou une autre plateforme pétitionnaire proliférante. Je veux dire : on se déclare “en guerre” contre Macron, là, non ? C’est dit avec notre signature, officiellement. Ca nous engage, nous et notre famille, c’est notre foyer fiscal. Outil à double tranchant : on se dénonce / on affirme avec force notre détermination.

    Si vous avez besoin d’aide pour du graphisme, je peux peut-être aider.

    Bien à vous, merci pour votre travail.

    1. Je crois que si nous entrions par la Grille du Poulet, symbole de la France et des Français dont la jouissance nous a été spoliée par ce cinglé, à 50.000 au lieu de pétitionner inutilement comme des malheureux, le problème serait réglé séance tenante, il y a suffisamment de la place sur la pelouse. « Dieu est parmi nous » se fiche comme de sa première chemise de la démocratie, il ne reconnaît que la force. En face, il postera des mitrailleuses et les baïonnettes, nous ce sera le nombre et la masse calme et déterminée, avançant lentement sans reculer et bloquant le quartier du 55 pour les empêcher de respirer et de vivre et on enfoncera les lignes – après tout, c’est ce qu’ils font avec nous depuis 4 voire 9, voire 40 ans les socialistes et leur dernier avatar terrifiant – les caméras du monde entier tourneront en direct l’action des forces policières et militaires du lieu en position de tirer sur la foule, et je doute que même ceux-ci n’oseront pas tirer et se mettront comme un seul homme du côté du Peuple, vu l’exécration que génère sur son blase l’outrageant personnage dans ce milieu particulier de la sécurité et du territoire. Personne, ne peut plus le blairer, et sans le gendre de la dame appointé chez Kantar Sofres depuis 2016, les sondages seraient bien plus catastrophiques. Oui, oui, le mari de la fille trafique les sondages pour l’imposteur… Du jamais vu, et c’est tout vu ! Je ne doute absolument pas un seul instant du résultat et je veux bien être en première ligne. J’y suis déjà depuis 40 années contre ce crétinisme socialiste qui nous tue à petit feu. Pour la Grille du Poulet, un simple Carterpillar suffira. Peut bien m’envoyer la milice le crétin. Dans mon bled, peuvent pas le saquer les flics et votent tous Marine et Eric ! Et tout le monde le regarde, il est la honte de notre pays et de l’Europe, du Monde, vaut pas mieux que les tyrans des Républiques islamiques autour de la Mer Noire et de la Caspienne, et de la Mer de Chine.

      Il est embastillé dans les certitudes névrotiques adolescentes, adoubées par sa môman, classique. A couché avec sa môman le gamin et depuis, il est plus normal. Et, comme tout pervers narcissique, ne cédera jamais alors qu’il est déjà dans le registre du Crime contre l’Humanité depuis longtemps. C’est un fou, le psychiatre italien avait prévenu. Il ira jusqu’au bout de sa folie. On n’arrête pas un fou avec des paroles, mais avec une camisole et des menottes.

      Je dis ce que j’ai à dire et c’est pas lui qui me fera taire, c’est le contraire qui se passera. Allez, les taupes et les kapos de la Rue Lauriston, faites passer le message, on vous connait sur les forums…

      Constitution du 24 juin 1793
      Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
      https://www.conseil-constitutionnel.fr/les-constitutions-dans-l-histoire/constitution-du-24-juin-1793

      Le peuple français, convaincu que l’oubli et le mépris des droits naturels de l’homme, sont les seules causes des malheurs du monde, a résolu d’exposer dans une déclaration solennelle, ces droits sacrés et inaliénables, afin que tous les citoyens pouvant comparer sans cesse les actes du gouvernement avec le but de toute institution sociale, ne se laissent jamais opprimer, avilir par la tyrannie ; afin que le peuple ait toujours devant les yeux les bases de sa liberté et de son bonheur ; le magistrat la règle de ses devoirs ; le législateur l’objet de sa mission. En conséquence, il proclame, en présence de l’Etre suprême, la déclaration suivante des droits de l’homme et du citoyen.

      Article 27. – Que tout individu qui usurperait la souveraineté soit à l’instant mis à mort par les hommes libres.

      Article 28. – Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

      Article 30. – Les fonctions publiques sont essentiellement temporaires ; elles ne peuvent être considérées comme des distinctions ni comme des récompenses, mais comme des devoirs.

      Article 31. – Les délits des mandataires du peuple et de ses agents ne doivent jamais être impunis. Nul n’a le droit de se prétendre plus inviolable que les autres citoyens.

      Article 32. – Le droit de présenter des pétitions aux dépositaires de l’autorité publique ne peut, en aucun cas, être interdit, suspendu ni limité.

      Article 33. – La résistance à l’oppression est la conséquence des autres Droits de l’homme.

      Article 34. – Il y a oppression contre le corps social lorsqu’un seul de ses membres est opprimé.Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

      Article 35. – Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer