Point sur les cas de myocardite liés au vaccin ARNm contre le Covid-19

Les autorités sanitaires ont donné leur feu vert à la vaccination. Depuis lors on voit se multiplier des cas de myocardite détectés chez les jeunes hommes qui ont reçu une dose du vaccin ARNm. Selon une étude menée à partir de la base de données de santé en Israël, l’inflammation du myocarde est un effet secondaire rare et facilement surmontable.  En France, pourtant, ces cas de myocardite ou de péricardite chez les personnes de 30 ans et moins, ont contraint la Haute Autorité de Santé à suspendre l’administration du vaccin Moderna aux moins de trente ans. 

Le nombre des cas de myocardite vaccinale recensés

Dans une étude récente publiée dans The New England Journal of Medecine,  après le déploiement massif des vaccins à ARN messager contre le Covid-19, des cas de myocardite chez les jeunes hommes ont été signalés. Le 27 mai 2021, les Centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) ont déclaré qu’il pourrait exister un lien entre la vaccination et l’inflammation du muscle cardiaque.

Quelques jours plus tard, le ministère de la Santé israélien a révélé que 148 cas de myocardite ont été détectés en Israël pendant la période de décembre 2020 à mai 2021. Par mesure de prudence, certains pays ont décidé d’arrêter provisoirement l’administration du vaccin Moderna chez les jeunes hommes de moins de 30 ans. D’après un article du site CNBC, les cas d’inflammation cardiaque chez les 16-24 ans sont «plus élevés que prévu» après la deuxième injonction de Pfizer ou de Moderna.

Un groupe de chercheurs israélien mené par Guy Witberg a décidé de se pencher sur le sujet. Ils ont analysé la base de données de l’Institut de la santé en Israël. Cette étude a révélé que parmi les 2,5 millions adolescents de 16 ans ayant reçu le vaccin de Pfizer, 56 individus ont été atteints de myocardite. L’incidence est plus élevée chez les jeunes hommes de 16 à 29 ans. On a recensé 10,69 cas sur 100.000 individus vaccinés.

Un autre groupe d’investigateurs a mené une étude en utilisant toujours la base de données du ministère de la Santé israélien. Elle a révélé que 136 cas de myocardites ont été signalés entre décembre 2020 et mai 2021.  

Des symptômes minimisés

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les professionnels en cardiologie, il est difficile de connaître la cause de la myocardite. L’établissement d’une biopsie endomyocardiaque est nécessaire. Or, c’est un bilan intrusif. Les moyens à la disposition des investigateurs étaient donc limités et ils n’auraient pas été en mesure d’établir un diagnostic précis.

Cela dit, les deux études ont révélé qu’il peut y avoir un lien entre la vaccination et la myocardite qui a touché les jeunes hommes. Les examens cliniques réalisés ne permettent pas de confirmer que le vaccin soit la seule cause du trouble. Les chercheurs ont également constaté que la plupart des patients présentaient des symptômes légers qui finissaient d’ailleurs par disparaître.

Pourtant, face au constat croissant d’inflammations cardiaques décelées surtout au niveau de ceux âgés de moins de 30 ans, les pays nordiques, les Etats-Unis, la France ont décidé de suspendre l’administration du vaccin Moderna .

Ces cas d’inflammation cardiaque ont également été recensés chez les jeunes de 16-24 ans en Israël  ayant reçu une injection de Pfizer. Malheureusement, ces effets secondaires n’ont eu aucune incidence sur la suite de la campagne de vaccination. Les autorités sanitaires s’apprêtent désormais à vacciner une nouvelle cible, les enfants de 5 à 11 ans.

Loading
29 Shares:
3 commentaires
  1. Devant les articles (notamment dans la presse régionale) de plus en plus fréquents sur des problèmes cardiaques divers et variés, dont des sportifs de haut niveau, il sort, comme par hasard, quelques études “scientifiques” portant sur ces problèmes.
    Deux exemples :
    => Une étude affirmant que faire du sport n’est pas toujours bon pour le cœur (cf. les multiples problèmes cardiaques des sportifs depuis quelques mois).
    => Une autre (publiée récemment en GB) donnant comme explication que les jeunes ont beaucoup plus de problèmes cardiaques depuis mi-2021 à cause d’un “stress post confinement”.
    Ces affirmations auraient été considérées comme saugrenues, voire complètement farfelues, il y a moins d’un an, mais elles passent comme une lettre à la Poste !!

  2. L’inflammation du myocarde un effet secondaire rare et facilement surmontable ! C’est vrai que quand on est mort des suites de l’injection (et même si c’est rare, c’est quand même désagréable), on surmonte tout ! Faudra dire cela aux familles des victimes.

  3. Ils ont suspendu Moderna ? Après avoir fait de la mauvaise pub a Astrazeneca ? Trop drôle : il s’agit de laisser la place libre à Pfizer afin d’écouler les 4,5 milliards de doses achetées par l’Europe à cette entreprise (au palmarès criminel le plus impressionnant). Tous ces produits sont autant toxiques les uns que les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer