Vaccin Covid-19 Valneva : l’Agence Européenne du Médicament fait-elle traîner le dossier?

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a lancé l’examen accéléré du VLA2001, un vaccin contre le Covid-19 de Valneva. Notons que la Commission européenne a déjà conclu un contrat d’achat de 60 millions de doses du produit avec le laboratoire franco-autrichien.

Un examen du vaccin Valneva beaucoup plus long que pour d'autres vaccins?

Dans un communiqué de presse, la Commission européenne dit avoir approuvé le contrat avec le laboratoire franco-autrichien Valneva.

De son côté l’Agence Européenne du Médicament, l’EMA, a annoncé le jeudi 2 décembre la décision du CHMP d’entamer le suivi approfondi du vaccin contre le Covid-19 de Valneva

Dans son communiqué, le régulateur européen basé à Amsterdam a indiqué que les études montrent la capacité du vaccin à « déclencher la production d’anticorps qui ciblent le virus SRAS-CoV-2 », et « à protéger contre la maladie ».

L’EMA étudiera les données selon leur disponibilité et évaluera si les avantages l’emportent sur les risques. Dans son communiqué, elle a aussi indiqué que l’examen, bien qu’il soit accéléré, peut durer quelques mois. A vrai dire, on ne décèle pas la même hâte que celle qui a pu exister pour les vaccins précédents. Alors même qu’il s’agit du premier vaccin classique examiné par l’UE, aux effets secondaires vraisemblablement beaucoup plus limités que pour les vaccins à ARNm. 

Le premier vaccin à « virus inactivé » étudié en Europe

Il s’agit du premier etseul candidat- vaccin à virus inactivé qui fait l’objet d’une évaluation en Europe.Le VLA2001 contient bien du SARS-CoV-2  mais le virus est inactivé. Lorsqu’un individu reçoit donc le VLA2001 de Valneva, son système immunitaire va identifier le virus inactivé qui sera considéré comme un intrus. Cela va déclencher la production des anticorps pour cibler le SRAS-CoV-2. Ainsi, lorsque la personne vaccinée sera en cas de contact avec le coronavirus, son système immunitaire pourra développer une meilleure défense.

La Commission Européenne a conclu avec Valneva un accord pouvant aller jusqu’à 60 millions de doses de vaccin d’ici à 2023. Cependant la question se pose vraiment de savoir si les sociétés européennes, du fait des manipulations de l’opinion à propos des premiers vaccins, ne seront pas a priori hostile à un vaccin, même classique. 

Abonnez-vous à notre newsletter

La quotidienne gratuite

Rester libre !

Pour échapper à la dictature sanitaire, une newsletter énergisante chaque matin dans votre boîte mail

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

228 Shares:
6 commentaires
    1. Justement, cela confirme la suite logique comme quoi il y va des intérêts de privilégier les labos américains qui ont arrosé la quasi-majorité de des pays européens et continuent encore de le faire, étant donné les profits juteux qu’ils se font avec des gains à 3 chiffres, sur le dos de l’Europe, alors que tout le monde connait maintenant les nombreux effets indésirables et mortels qu’ils provoquent…!
      Honte à la France et à l’UE de les avoir favorisés au détriment dui labo franco-autrichien VALNEVA, dont il est le seul vaccin à virus inactivé connu à ce jour, et qui a déjà montré ses preuves, avec toutes les batteries de phases d’essais et de tests, ayant justifié la commande des 60 millions de doses promise par l’UE, qui traine maintenant des pieds, face à la pression accrue et exercée par Pfizer et Moderna !!!

  1. Sans oublier qu’un vaccin à virus inactivé ne doit pas oublier d’être efficace contre le variant qui circule au moment de son administration ! Valneva est fabriqué à partir de la souche d’origine (Wuhan). Que diriez-vous d’un vaccin contre la grippe fabriqué à partir de la souche grippale d’il y a deux ans ?

    1. avec le vaccin pfizer qui lui n’a pris qu’une parti de la protéine spike et donc, est moins efficace sur les variants c’est pire. Il vaut mieux un virus entier inactivité qui lui intègre les mutations. Raoult a déjà indiqué que c’est vers ce type de vaccin qu’on doit s’orienter, comme les chinois l’ont fait

  2. Il faut bien prendre le temps de faire gagner quelques sous supplémentaires (3ème injection puis 4ème, 5ème etc..) aux actionnaires de Pfizer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer