Contribution santé : le Canada taxe les non-vaccinés, un pas de plus vers une discrimination disproportionnée

Au Québec, le Premier ministre François Legault vient d’annoncer la mise en place d’une nouvelle taxe nommée « contribution santé ». Elle concerne uniquement les adultes non-vaccinés contre le Covid-19. On s’achemine de plus en plus vers une discrimination disproportionnée pour les non-vaccinés.

A propos de la taxe « contribution santé »

Pour persuader les Québécois de se vacciner, ce mardi, le Premier ministre François Legault a déclaré que le gouvernement travaille sur la mise en place d’une nouvelle taxe appelée « contribution santé ».  Elle concernera tous les adultes non-vaccinés. Selon M. Legault, ces derniers constituent « un fardeau financier pour tous les Québécois ».

Notons que 10% des Québécois ont refusé de se faire vacciner jusqu’à présent. Lors d’une conférence de presse, le chef du gouvernement a déclaré qu’ils n’ont pas le droit de « nuire » aux 90% des habitants de la province francophone vaccinés.

 La mise en vigueur de la nouvelle taxe est attendue dans les prochaines semaines et M. Legault espère qu’elle représentera un « montant significatif ».  Elle devrait inciter les non-vaccinés à entamer leur “parcours vaccinal”.

Pourquoi adopter une telle mesure ? Selon le Premier ministre québécois, 50% des patients du Covid-19 admis en soins intensifs sont constitués par cette minorité non-vaccinée.

Une situation choquante

Le Premier Ministre Legault a déclaré que c’est une situation « choquante ». Il a réitéré que « ce n’est pas à l’ensemble des Québécois de payer pour ça ». Discours étonnant, même Véran reconnaît que les séjours à l’hôpital sont plus courts avec Omicron en France. Surtout, on est en pleine rupture des lois démocratiques et des conventions internationales, selon lesquelles une thérapie expérimentale ne peut jamais être obligatoire.

Actuellement, le Québec fait face à une nouvelle vague d’infections (pas d’hospitalisations ni de décès) liée à la forte progression du variant Omicron. De nouvelles restrictions incluant entre autres le couvre-feu à partir de 22heures et l’interdiction des rassemblements privés ont été mises en vigueur depuis le 30 décembre 2021.

Selon le dernier bilan, la province francophone du Canada recense 2.742 patients du Covid hospitalisés et environ 255 d’entre eux sont en soins intensifs.

En effet, on s’étonne qu’ Omicron soit  au cœur des angoisses alors que tous les pays occidentaux ont des taux de vaccination supérieurs à 50% de la population.

Le doute s’installe sur l’efficacité réelle du vaccin sur ce nouveau variant. Omicron, qui est plus contagieux que ses prédécesseurs mais moins virulent d’autant plus que le variant Omicron montre une certaine résistance aux vaccins contre le Covid-19.

Les autorités sanitaires en connivence avec laboratoires pharmaceutiques continuent de surfer sur la vague de la peur. Le vaccin est devenu le sésame d’une vie “normale”.

La propagande de cette vaccination de masse est partout, cette vaccination nous protègerait non seulement des formes graves du covid(mais elle n’empêche pourtant pas de contaminer les autres). Elle nous préserve également d’un nouveau confinement. La vaccination est la condition d’un retour à la vie normale alors que nous n’avons aucun recul sur les risques de cette vaccination de masse.

Pourtant, toutes autres alternatives au covid, efficaces soient elles, ne bénéficient d’aucune aide de l’Etat.

About Post Author

31 Shares:
7 commentaires
  1. Il y a pire: “Au Québec, les droits de garde d’un père non vacciné ont été temporairement levés dans une décision du 23 décembre, révélée par le journal québécois Le Devoir et que l’AFP a consultée. Le texte explique en effet qu’il n’est pas dans le «meilleur intérêt [de l’enfant] d’avoir des contacts avec son père si celui-ci n’est pas vacciné et est opposé aux mesures sanitaires dans le contexte épidémiologique actuel».

  2. Il ne s’agit pas de vaccins, mais de thérapie génique, qui était un traitement contre le cancer. C’est donc une thérapie prophylactique de thérapie génique expérimentale (et aussi à but transhumaniste, au vu des nanorouteurs et autre technologique trouvés lors d’analyses indépendantes). Aussi fou que de faire une chimio préventive. Le Québec accélère le rythme du mouvement totalitaire : il faudra à terme liquider les personnes qui refusent cette horreur. Les faire disparaître de la surface de la terre. Ils représentent (avec les personnes ayant reçu les placebo) les dernières personnes avec une immunité naturelle fonctionnelle. Les autres auront tous des problèmes de santé, et une espérance de vie réduite.
    Ils devraient arrêter de payer leurs impôts, car s’ils n’ont plus le droit de rien, pourquoi continuer de payer pour des services interdits ? Mais même cela est très difficile.
    Je rappelle que le programme est planétaire, donc c’est ce qui est prévu pour tous les pays.
    En Allemagne, il a fallu plusieurs années d’horreurs indicibles pour arrêter les fous génocidaires et eugénistes. Et maintenant avec l’opération covid ?

  3. et il n’y a aucun avocat pour aller dire que dans ce cas-là il faut aussi faire payer une “contribution santé” aux fumeurs, aux alcooliques, aux obèses sans raison médicale à leur surpoids, aux drogués attrappant une hépatite C, et pourquoi aussi facturer les avortements par défaut de contraception efficace. ce discours sur le coût des non-vaccinés n’est pas seulement inepte du fait de la non dangerosité du covid ou de la nocivité des vaccins, il est éthiquement et juridiquement indéfendable dans des Etats de droit. que les juristes et les députés se réveillent !

    1. Complètement d’accord avec vous. J’y ajoute que les non vaccinés ont l’obligation de payer les milliards dépensés pour les tests, l’achat des “vaccins” et la mise en place de la vaccination de masse, alors que ces dépenses énormes n’ont servi qu’aux vaccinés. Là, par contre Mr Legault trouve ça tout à fait normal… C’est de l’injustice manifeste et j’espère que la vraie justice sera rendue un jour pour mettre tous ceux qui contribuent à cette folie devant les responsabilités de leurs actes.

  4. Très bien, comme ça, ça ouvrira les nœils de tous ceux qui ne voulaient pas voir, et ça convaincra tout le monde que les politocards sont non-seulement le problème, mais que ce sont également eux qui ont déclenché toute cette daube – une excellente affaire pour la vraie démocratie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer