Annonces de Jean Castex, des allègements en écran de fumée

Le Premier ministre a "dressé des perspectives" pour lever les restrictions sanitaires, jeudi 20 janvier, lors d'une conférence de presse. Un allègement en deux étapes, le 2 et 16 février, si la situation sanitaire continue de s'améliorer. Le pass vaccinal entrera en vigueur lundi 24 janvier et pourra être « suspendu » et non pas arrêté, a indiqué Castex. Le 1er ministre a, aussi, annoncé envisager un allégement du (50e) protocole sanitaire dans les écoles pour le retour des vacances de février.

Un allègement en deux étapes

Le Premier ministre et le ministre de la Santé ont tenu, le 20 janvier, une conférence de presse pour dévoiler un «calendrier précis de levée progressive des dernières» restrictions.

A compter du mercredi 2 février :

  • Tous les équipements sportifs et culturels qui accueillent du public pourront retrouver une activité normale. A cette date, le gouvernement prévoit de supprimer définitivement les jauges appliquées dans les lieux publics.
  • Dans les entreprises, le recours au télétravail “ne sera plus obligatoire, mais recommandé”.
  • Le port du masque ne sera plus exigé en extérieur, mais il restera obligatoire au travail et dans les lieux fermés. 

A partir du 16 février :

  • La consommation de repas et de boissons pourra reprendre dans les stades, les cinémas et les transports. A cette échéance, les clients pourront recommencer à consommer debout dans les restaurants et les bars.
  • Les discothèques et les établissements de nuit, fermés depuis le 10 décembre 2021, seront autorisés à ouvrir leurs portes.

“On considère qu’aux alentours de la mi-février, nous serons sans doute descendus beaucoup plus bas en termes de contaminations”, a développé Olivier Véran.

Interrogé sur le choix des dates du 2 et 16 février, Olivier Véran répond : « Le 2, cela fera une semaine que le passe vaccinal aura été mis en place » et les autorités auront « du recul » sur l’efficacité de la mesure. Pourquoi le 16 février ? « On considère qu’aux alentours de la mi-février on devrait avoir dépassé le pic d’Omicron » et en observant « la situation au Royaume-Uni ou en Ile de France », on devrait constater une diminution du nombre de cas dans le pays.

Le pass vaccinal peut être suspendu… et réactivé

Derrière l’écran de fumée de ces « pseudos » allègements, la vraie annonce reste l’entrée en vigueur du pass vaccinal dès le 24 janvier pour toutes les personnes de 16 ans et plus.

Annonce actée sans même le rendu du Conseil Constitutionnel, qui doit avoir lieu cet après-midi.

Donc ce gouvernement justifie l’allègement de restrictions par la mise en place d’une restriction encore plus forte : le pass vaccinal.

Encore une fois, un Castex « satellisé » et « hors sol » nous indique des chiffres non sourcés pour justifier son pass.

« Une personne vaccinée à 4,5 fois moins de risques d’attraper le virus et 25 fois moins de risques d’être hospitalisée en soins critiques »… avec 400000 contaminations par jour on a du mal à y croire.

Apothéose de la médiocrité, sa phrase expliquant que « ce variant Omicron est certes beaucoup plus dangereux, mais clairement moins sévère que ses prédécesseurs”.

Vous l’aurez compris, ces justifications sont totalement lunaires.

Dernière trouvaille pour inciter les Français à se faire vacciner, M.Castex a annoncé que le pass vaccinal pourrait être activé dès le début du processus de vaccination. Pour cela, il faudra avoir reçu sa première dose avant le 15 février et un dépistage négatif datant de moins de 24 heures restera nécessaire pour accéder aux différents lieux soumis au pass vaccinal. Enfin, la personne devra s’engager à réaliser sa 2e dose dans un délai d’un mois… surement en remplissant une auto-attestation sur l’honneur (sic).

Allez-y c’est le mois des soldes !

Castex a par ailleurs annoncé que le pass vaccinal pourrait être suspendu “si la pression épidémique et surtout hospitalière venait à se réduire fortement et durablement ».

Cependant, le ministre de la Santé a affirmé qu’il excluait de fixer des critères précis pour la levée du pass vaccinal.

Le Petit Dictateur nous avait prévenus, il allait nous « emmerder ».

Et selon des informations confidentielles qui circulent, le Conseil de Défense a décidé de ne pas toucher au passe vaccinal avant l’été…

Un allègement du protocole scolaire envisagé au retour des vacances de février

Le Premier ministre «envisage» un allègement du protocole sanitaire pour les établissements scolaires au retour des vacances de février, a-t-il déclaré lors de la conférence de presse.
«Nous pourrons envisager, au retour des vacances scolaires de février, un allégement du protocole sanitaire au sein des écoles, en matière de port du masque ou de tests à réaliser ».

La date de retour des vacances de la dernière zone est le 7 mars. Le protocole actuel va rester en vigueur jusqu’au début des vacances de février, a précisé Jean Castex en réponse à la question d’un journaliste
«Il y a trois zones [pour les vacances], nous profiterons de ce temps pour voir comment les choses évoluent et nous ressaisirons les autorités sanitaires à la rentrée pour voir dans quelle mesure […] nous pourrons adapter le dispositif», a-t-il affirmé.

Cela ne fera que le 51e protocole en 2 ans !

Une nouvelle fois, ce gouvernement se contrefiche du ressenti des enfants, pourtant premières victimes des peurs « irrationnelles » des adultes, ils seront les derniers « libérés » de ce mesures obsolètes.

Ce qui arrive aux mouvements totalitaires une fois que leurs récits officiels s’effondrent, c’est que lorsqu’ils tombent, ils essaient d’emmener le monde entier avec eux. On s’y approche dangereusement.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.

About Post Author

65 Shares:
9 commentaires
    1. Oui. Rappelez-vous la jauge de 1000 personnes qui n’était pas inscrite dans la loi de juin 2021…
      En effet si aucun critère précis de fin n’est indiqué, c’est que c’est sans fin.

  1. Ces allègements sont de la communication pour tenter de faire passer la pilule. Le gouvernement sait très bien qu’il y a moins de vaccinés qye ce qu’il annonce, que beaucoup de double injectés ne feront pas la troisième dose, que les effets secondaires finissent par se savoir.
    Il est nécessaire cependant que les Français se rendent compte que les différentes dispositions “sanitaires” s’inscrivent dans un projet numérique de contrôle total.
    https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/france-connect-en-marche-vers-le-credit-social-la-chinoise
    Et devinez par quoi commence la FAQ de France Connect? Comment obtenir votre certificat de vaccination…

    1. Pour les double injectés qui ne feront pas la troisième dose, je crois que l’océan de contaminations Omicron les (le gouvernement et ces personnes) arrangent bien :
      => Cela fait autant de prolongations “gratuites” de ces “pass” pour ces gens qui n’acceptent plus les injections, donc autant de gens qui ne sont pas furieux de perdre leur précieux “pass”.
      Sinon, les “non pass”, jamais injectés ou double injectés hors délai, deviendraient de plus en plus nombreux, ce qui serait un problème pour le gouvernement.
      Je connais plusieurs personnes qui essayent d’attraper Omicron par tous les moyens, uniquement pour éviter d’avoir à faire la troisième injection.
      Et tous pensent/espèrent que le cirque va s’arrêter avant la quatrième dose.
      Là, je pense qu’ils ont tort et que ce gouvernement ne s’arrêtera jamais de piquouser, sauf révolution par les urnes ou autrement, ne serait-ce parce que Pfizer livre des dizaines de millions de doses chaque mois, les contrats étant fermes et sans possibilité de résiliation !
      Ils prendront prétexte d’un nouveau variant “Omicron bis” pour justifier une dose supplémentaire avec une “nouvelle” version du “vaccin”.

  2. Est-ce que les bons petits FRANCAIS, les lâches, les poltrons, les collabos ont bien dit “merci” au bouffon castex envoyé par son maître macron le fossoyeur ???
    Ils sont gentils les salopards de mener en douceur le bon peuple muselé à l’abattoir !!!
    c’est macron l’ordure qu’il faut piquer et repiquer; ce type est un grand malade; il faut le sortir de l’Elysée pour le mettre à sécher sur les grilles du Palais avec ses complices

  3. Notez que ce 29 février, il sera de nouveau possible de prendre son café debout, quoique la PLS (Populace Lassée et Soumise) reste la position préférée du gouvernement, et le 32 mars, certains enfants pourront retirer leur masque, à condition que le prénom de leur mère soit Élyse, qu’elles aient moins de 33 ans, soient nées un soir de pleine lune entre 17:43 et 23:17 (heure d’été), et aient un grain de beauté sur la fesse gauche faisant au minimum 3 mm de diamètre.
     
    Ahhh, la planification quinquennale énarquo-bureaucratique sovietico-française, y’a que ça de vrai ! (oupas, car ça ne dure que jusqu’au moment où le bon peuple sonne sèchement la fin de la récré ;-p)

  4. Pour notre plus grand plaisir ils ne s’en rendent pas compte du rôle tragi-comique et absurde qu’ils jouent en permanence, on ne peut que s’attendre à ce que quelqu’un de talentueux en fasse une oeuvre, pièce ou série télévisée à s’éclater de rire. Pas besoin d’inventer quoi que se soit, juste de la mise en forme. Malheureusement Didier Bourdon devenu gras comme une oie gavée, a laissé asphyxier son esprit critique dans le bourrelet abdominal et en complément, devenu un obligé de Pfizer. À cause de son oiselet. Qui aurait pu s’y attendre ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer