Wall Street : Pertes brutales pour Facebook et Mark Zuckerberg

Meta Platforms, la maison mère de Facebook, a subi la chute de capitalisation la plus forte de l’histoire à Wall Street. Le titre de la société du géant Marc Zuckerberg a perdu près du quart de sa valeur (pas moins de 24%). Cette débâcle boursière a généré la perte d’environ 200 milliards de dollars de valorisation boursière parmi ses actionnaires.

Une accumulation de perte pour le géant des réseaux sociaux

Le réseau social fondé par Mark Zuckerberg vient de subir la plus grosse perte de son histoire.  Il s’agit de la chute phénoménale de la valeur de son titre à Wall Street. Jeudi 3 février, vers 17h15, Meta platforms s’effondrait. Son cours a baissé de 24,47% à 243,97 dollars. La capitalisation de Facebook estimée à 879 milliards de dollars à la clôture la veille a connu une perte d’au moins 200 milliards de dollars en une seule séance.  

Ce n’est pas la seule perte encaissée par le géant des réseaux sociaux. Mercredi, il a annoncé une baisse de profit au quatrième trimestre 2021. En effet, Meta n’a enregistré que 10,3 milliards de dollars de bénéfice net, soit 8% de moins par rapport au résultat 2020. La firme de Zuckerberg a aussi prévu un éventuel ralentissement de croissance au premier trimestre de l’année 2022.

Une perte pour le créateur de Meta

Si au cours de ses 18 ans d’existence, Facebook n’a cessé d’attirer de nouveaux utilisateurs, il vient également de perdre des abonnés. Le réseau social créé par Mark Zuckerberg a finalement trouvé un concurrent de sa taille, dont la plateforme de vidéos courtes Tik Tok du géant chinois Bytedance. Cette dernière a gagné une forte popularité auprès des jeunes internautes.

Dans son rapport Think Forward 2022, l’agence We Are Social révèle que plus de 650 000 nouveaux utilisateurs par jour rejoignent TikTok, avec un nombre total d’abonnés en croissance de 45 %. Bytedance a vu son chiffre d’affaires augmenter de 70 % en une année, atteignant les 58 milliards de dollars.

Le créateur de Facebook a aussi vu une partie de sa fortune partir en fumée. Selon les documents de la SEC, elle s’élevait à 113 milliards de dollars à la clôture boursière de mercredi. Mark Zuckerberg a perdu presque 28 milliards de dollars en seulement quelques heures. 

About Post Author

29 Shares:
9 commentaires
    1. Le journal Les Échos, n’étant pas lu par les vrais pros de l’économie n’a jamais été rentable ! Il lui fallait urgemment l’aide financière de l’EMmerdeur pour survivre : à dîner avec le diable, on lui sert la soupe ! en ne contant à l’envi que des billevesées … pour satisfaire le Prince.

  1. Fb s’est cru devenu l’un des nouveaux Maîtres du Monde, en servant tardivement Antony Fauci et Joe Biden : leur hybris (démence du Pouvoir) les perdra tous !

    À l’une de mes amies, fan de Fb je prévenais en 2008 :
    -“Tout y est organisé pour susciter de l’Être humain les plus vils sursauts de son âme dont une vanité barbare. Au seul profit de son Maître manipulateur” !

    Comme envers Bill Gates, l’écœurement US envers Fb est aujourd’hui crucial, critique … Et cela devrait nous aider pour nous extraire d’une torpeur morbide face à la pseudo crise sanitaire.

    1. Un jeu de dominos qui basculent est désormais engagé : McKinsey World Company, conseillère des Puissances économiques et financières ne manquera pas de s’en ressentir douloureusement. Car à son tour ébranlée et menacée, McKinsey ne pourra pas échapper au sort funeste d’être démantibulée, décortiquée, désossée, dévorée.

      Sachons également que Nike et Apple, conseillés par McKinsey n’avaient pas hésité à faire fabriquer ou assembler leurs produits dans les usines chinoises du Xinjiang où les Ouïghours sont des travailleurs rééduqués et forcés : pas chers payés !

  2. Ces fortunes sont de toutes façons virtuelles, elles supposent une vente de toutes les actions à l’instant T. Ce qui provoquerait immédiatement une chute…
    C’est très symbolique de ce qu’est devenu le capitalisme dans certains secteurs.

  3. Vous pouvez positivement accélérer la chute de ces pourris en vous rendant sur l’application FB de Google Play pour lui attribuer la pire note possible avec un commentaire circonstancié, relatif, par exemple, à la censure exercée en faveur de la propagande covidiste d’état. Voilà une forme de “shaming” efficace !

Répondre à elodi Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer