Alors qu’Omicron s’atténue, Pfizer et Moderna, grands gagnants de la crise sanitaire, prévoient encore 51 milliards de dollars de ventes de vaccins Covid cette année

Pour l’année 2022, Pfizer et Moderna prévoient 51 milliards de dollars de ventes combinées de vaccin. Pfizer prévoit 32 milliards de dollars de ventes de vaccins contre le Covid-19 et Moderna estime un chiffre de vente d’au moins 19 milliards de dollars. Les analystes s'interrogent sur les perspectives des deux entreprises surtout lorsque le virus passe au stade endémique et saisonnier.

Les plans de Pfizer

Pfizer et Moderna ont enregistré des bénéfices importants grâce à leurs vaccins contre le Covid-19. Cela dit, le Cominarty de Pfizer reste de loin le vaccin le plus utilisé aux Etats-Unis et dans l’Union européenne. Il représente 58% des doses administrées outre-Atlantique selon les CDC (Centers for Disease Control and Prevention). En Europe, 71% des vaccins injectés étaient ceux de Pfizer.

Tout comme Moderna, Pfizer s’attend à ce que la pandémie évolue en une endémie. Ainsi, la demande future en matière de vaccins reste floue. Selon les analystes, la société pharmaceutique américaine pourrait se concentrer sur la production de Paxlovid, le traitement oral qui commence à connaître un énorme succès.

Pour le moment, Pfizer reste prudent quant à ses prévisions concernant les résultats de ce médicament antiviral. En revanche, il prévoit de développer un vaccin qui cible le variant Omicron. Le vaccin Pfizer pour les enfants de moins de 5 ans pourrait aussi constituer une nouvelle source de revenus. Il est en attente d’approbation.

Par ailleurs, dans une interview accordée au Times of Israel le 22 janvier 2022, le PDG de Pfizer, Albert Bourla avait annoncé que les vaccins Covid pourraient devenir une dose annuelle comme le vaccin contre la grippe. En tout cas, c’est ce qu’il souhaite.

Les plans de Moderna

Selon le directeur médical de Moderna, Paul Burton, même si la pandémie de coronavirus passe au stade endémique, les personnes vulnérables auront toujours besoin d’un vaccin. Il y aura toujours des rappels annuels. Le PDG de la société, Stéphane Bancel, a aussi déclaré  que les prévisions de ventes pour cette année n’incluent pas encore les commandes des Etats-Unis.

Outre tout cela, le vaccin Spikevax de Moderna pour les adolescents âgés de 1 à 17 ans est évalué par la FDA actuellement. La société estime que le produit obtiendra une approbation. Les données concernant le vaccin pour les enfants de 5 ans et moins seront aussi disponibles bientôt.

Pour couronner le tout, Moderna a annoncé le développement d’un booster qui va cibler le variant Omicron. La société de biotechnologies américaine a aussi pour objectif de développer des vaccins de rappel annuel pour la grippe, le Covid-19 et le virus respiratoire syncytial.

Moi aussi, j'objecte conscience

Rejoignez le rang des objecteurs de conscience. Agissez concrètement pour la résistance. Montez de la mine, descendez des collines ! Le moment est venu.
128 Shares:
10 commentaires
  1. Derrière Pfizer et Moderna, ce sont la DARPA, les USA et la CIA qui sont à l’œuvre.
    Le covid est le faux nez de la guerre pétrolière et gazière depuis le début.
    Les confinements, les pass et autres stupidités servent entre autres choses à ralentir l’économie…pour tenter de garder le contrôle des prix ! C’est évidemment peine perdue !
    La population européenne est devenue l’OTAGE de cette politique criminelle !

  2. Par la coopération joyeuse de nos dirigeants et l’état d’ébranlement semi complice de nos co-citoyens, les perspectives sont les meilleurs, le champs est libre voir devient indispensable comme booster de l’obéissance.
    Là-dessus les aventures de Poutine en Ukraine n’y feront pas obstacle. Aurait-il conduit son invasion autrement, certainement nous en seroins nous aussi, bientôt libérés.

      1. Tout à fait d’accord.
        Ce qui est terrible est qu’autant de personnes soient encore subjuguées par le vaccin, quel qu’il soit, au point de croire que ça ne peut faire que du bien.
        A quand le slogan: “le vaccin, c’est pas automatique”

  3. OUI MAIS dès qu’un pas est fait le conseil de l’Europe agit par une nouvelle résolution 2424 du 27 janvier 2022…
    9.4.3.d’engager un débat public sur la possibilité de légiférer en vue de rendre OBLIGATOIRE la vaccination des groupes spécifiques ou de l’ensemble de la population ; ces obligations vaccinales ne devraient toutefois pas concerner les personnes qui ne peuvent être vaccinées pour des raisons médicales ou les enfants tant que la parfaite innocuité et l’efficacité de tous les vaccins proposés aux enfants n’auront pas été garanties, en mettant l’accent sur l’intérêt supérieur de l’enfant, conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant ;

  4. “Le vaccin Pfizer pour les enfants de moins de 5 ans pourrait aussi constituer une nouvelle source de revenus.”
    Rien que cette phrase montre bien la réalité: les populations sont simplement des marchés…
    Sans parler de great reset et autres intentions non avouables, comment se fait-il que si peu de gens puissent comprendre la vénalité d’une industrie corruptrice?

  5. Ne doutons pas un seul instant qu’ils ont déjà un plan marketing pour développer un médicament dont l’objectif sera de soigner les multiples effets secondaires des vaccins ARN. Ainsi va l’industrie pharmaceutique, « je vous vends dans ma main droite ce médicament à effets secondaires pour soigner cette pathologie, et ici dans ma main gauche ce médicament pour soigner les effets secondaires du premier médicament ». Fils et petit-fils de pharmaciens adeptes de l’ancienne galénique éthique d’avant le mondialisme, j’ai mis longtemps à comprendre cette logique des ordonnances, induite directement par la corruption des prescripteurs annuellement invités aux banquets des colloques organisés par l’industrie.

    Une premier médicament contre la pathologie.
    Un deuxième pour lutter contre les troubles du médicament.

    Il faut d’urgence réhabiliter la médecine chinoise et sa philosophie (les médecins ne sont plus payés quand vous tombez malade, quand la médecine occidentale gagne un max de fric quand vous êtes malade…), l’homéopathie, la phytothérapie, les kinésithérapie, le terrain, l’activité physique, réduire la mal-bouffe qui a sciemment mis en place un pacte luciférien aux USA avec BIG PHARMA. Modèle qu’on importe à pleins tankers ! Sucres, graisses, alcools, drogues… Au nom du libertarisme de l’American Way of Life, ce pacte faustien est bien pire dans l’esprit que la philosophie de nos Maos soixante-huitards « Il est interdit d’interdire »… C’est un suicide à petites doses… de graisses, de sucres, etc. Après un pic démographique, à nouveau l’espérance de vie décline dans les sociétés occidentales. Il est lisiblement constaté aux USA.

    Détruisez votre santé, vous serez libres !
    La décadence romaine n’a pas procédé autrement pour sprinter vers 476 ap. JC
    Staline « L’occident nous vendra la corde pour les pendre… »

    Et après on abomine Poutine qui veut réhabiliter un modèle occidental antinomique de la société suicidaire de l’Ouest… L’Occident marche sur la tête. Z l’a pourtant expliqué longuement dans Le Suicide Français… « Ah ouais, un décliniste ! Putain, ‘nous fait chier ce mec, on est en pleine soirée PSG-cacahuètes-pizza-1664 ! Ouais nous on veut du pain et des jeux, et même avec des lunettes de réalité virtuelle, gars ! »

    Bon, vas-y, garde tes lunettes de réalité virtuelle, et oublie surtout pas ta dose !

    Ma sœur kinésithérapeute me dit souvent : « Si l’on massait les gens une fois par semaine, et que c’était remboursé, il n’y aurait plus de trou dans le budget de la Sécurité Sociale ».

    Pourquoi dit-elle cela ?
    Parce qu’un massage hebdomadaire soigne en éliminant les toxines du corps (sport, sauna, hammam, thalasso, musculation quotidienne, etc.)
    Si vous institutionnalisez ce processus, comme en Asie, les gens sont en bien meilleure santé, ils consomment moins de médicaments, de psychotropes, d’adjuvants divers et variés et autres complétements alimentaires pourtant occasionnellement utiles, et le système politique devient moins dépendant des industries pharmaceutiques. En bout de chaîne, la corruption systémique est automatiquement réduite à peau de chagrin.

    Attention, je ne milite pas pour le retour d’une société puritaine comme les Amishs, loin de moi cette idée.
    Mais pour un peu de bon sens, M’ssieurs Dames…
    Mais avec la virtualité télévisuelle devenue directeur de conscience, et les smartphones institués comme pré implants cérébraux, la tâche éducative est devenue un travail de Romain, pire le rocher de Sisyphe.

    De son côté, avec ses tonnes d’effets spéciaux commandés à Hollywood, des brouillards, feux d’artifice et propagande diffusés à cataracte 24/24, le Commode de l’Élysée se frotte les mains. On va moderniser le Colisée pour les JO 2024… Des milliards pour les médias, des jeux, des tunnels de pub pour mes poteaux du CAC40 et la télé ; seulement 50 millions pour les hôpitaux…

    Pourquoi soigner ces « abrutis de Gaulois » et ces « analphabêtes de GAD » ?

    Qui a intérêt à développer la santé des gens ?

    Aucun lobby ni à Bruxelles ni à DC n’a intérêt à développer la bonne santé des gens…
    Il y aurait vraiment trop à perdre… Ce serait, pour le personnel politique et leurs soutiens financiers de BIG PHARMA, comme se tirer une balle dans le pied.

    Le bon modèle de gouvernance 3.0 (la décadente Rome a puissamment édifié ses paramètres – cf. Edward Gibbon) est de disposer d’une population malade, peu courageuse, droguée aux plaisirs et à la mal-bouffe, puis de plus en plus malade et droguée (cf. Crise des Opioïdes aux USA). Elle deviendra un peuple esclave qu’on aura préventivement lobotomisée à l’école socialiste pour leur éviter le drame humain de la conscience politique, et postérieurement la possibilité de la révolte.

    Les industries pharmaceutiques l’ont compris depuis bien longtemps, le Dr Knock avait fort bien illustré Le Triomphe de la Médecine.

    Après nous le déluge !
    Quel homme politique suicidaire oserait dès lors nager à contre courant ?
    Individuellement, on peut dire non !
    Mais collectivement ?

    1. Fort bien vu !
      Cependant, je me pose une question sur la médecine chinoise,
      est-elle encore pratiquée dans la Chine d’aujourd’hui, si prompte au vaccin anticovid dernièrement et à la mondialisation, et si peu intéressée du bien-être de sa population…, mis à part dans les campagnes reculées de misère où ils n’ont rien d’autre, pas même le loisir d’être en bonne santé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer