L’OMS et ses partenaires préparent un passe vaccinal et identitaire mondial

L’Organisation mondiale de la santé doit prochainement convoquer les États membres et les dirigeants des entreprises de technologie délivrant des certificats de vaccination Covid-19 pour faciliter la création d’un passe vaccinal mondial. Les promoteurs de cette initiative ont justifié cette nécessité pour faciliter des voyages ou pour vanter un effort de réouverture et de relance de l’économie. Cette politique, très claire, a consisté dans un premier temps à supprimer les libertés par la justification d’un contexte sanitaire défavorable, puis la restitution des libertés sous conditions : celles d’un contrôle social total sur les individus. La peur et le mensonge permettent de mettre en place ce qui ne pourrait l’être autrement.

La logique est implacable : Depuis l’apparition du Covid en 2020 – dont on est maintenant quasi certain qu’il a été fabriqué en laboratoire et qu’il ne s’agit en aucun cas d’une zoonose – les passe ou passeports de vaccination sont devenus obligatoires pour les voyages internationaux dans de nombreux pays.

Vers la normalisation du passe vaccinal

Mais, la reconnaissance et la validité des passe vaccinaux varient d’une région à l’autre, voire d’un pays à l’autre en raison de normes différentes en matière de preuve de vaccination. Par ailleurs les modalités de vérification des passes varient également d’un pays à l’autre, L’OMS et ses partenaires proposent donc de travailler sur des modalités communes pour les pays membres de l’OMS, c’est-à-dire le monde entier. Les quelques pays qui ne sont pas membres des Nations-unies devront de toute façon se plier à ce système si leurs ressortissants veulent voyager.

L’argument des Etats-Unis est officiellement de construire un « système équitable ». Par-là, il faut comprendre un système harmonisé et international. Ce dispositif normatif sera le premier instrument de contrôle des libertés individuelles sur le plan mondial.

Pour les promoteurs du projet comme Brain Anderson, cofondateur du Vaccination Credential Institute (VCI), les éléments de langage sont simples, il faut créer un « cadre de confiance » qui passe par des normes internationales.

VCI ™ est une coalition volontaire d’organisations publiques et privées engagées à donner aux individus l’accès à des informations cliniques vérifiables, y compris une copie fiable et vérifiable de leurs dossiers de vaccination sous forme numérique ou papier en utilisant des normes ouvertes et interopérables.

L’objectif de VCI™ est d’harmoniser les normes et de soutenir le développement de guides de mise en œuvre nécessaires pour émettre, partager et valider les carnets de vaccination liés à une identité individuelle.

Les individus peuvent ensuite utiliser ces informations d’identification vérifiables à des fins médicales et pour démontrer leur statut vaccinal afin de retourner au travail, à l’école et en voyage en toute sécurité.

Le passe vaccinal numérique, cheval de Troie pour l’instauration d’une gouvernance mondiale

VCI est à l’origine des cartes de santé SMART, qui sont devenues la norme de facto pour les informations d’identification numériques sur les vaccins aux États-Unis. Par ailleurs, des dizaines d’États ont déjà développé ou adopté la technologie. Le groupe VCI participera à l’initiative organisée par l’OMS. Microsoft et Apple sont parties prenantes de VCI ainsi que de nombreuses sociétés spécialisées dans les biotechnologies. Il n’est pas difficile de comprendre où mènerons ces discussions, l’entente est déjà établie entre ces partenaires d’ailleurs souvent liés à l’industrie pharmaceutique. Il y a le marché des vaccins, il y aura celui des micropuces ou biopuces sous-cutanées, tout aussi juteux ; ce dispositif permettra de ne pas égarer son passe vaccinal et surtout de lutter contre la fraude. Du moins, ce seront les arguments utiles à la justification d’un tel projet, encore fallait-il créer les conditions favorables à sa mise en œuvre, ce que le Covid a permis de réaliser avec succès.

En janvier 2022, les États-Unis ont partagé avec l’OMS une série d’amendements visant à faire évoluer le Règlement sanitaire international (RSI) évoqué dans un précédent article. Ces amendements imposent une action rapide de la part des pays et de l’OMS en cas d’urgence sanitaire… il faut entendre une nouvelle épidémie dont on se posait la question de savoir si elle n’est pas déjà programmée pour imposer un système de contrôle total sur la population mondiale. Enfin, ces amendements donnent à l’OMS de plus grands pouvoirs, ces prérogatives ont déjà été travaillées en 2021 dans une convention historique dit traité sur les pandémies.

Les évènements vont très vite, l’opinion publique est peu informée de manière à éviter toute opposition des populations. Les gouvernements occidentaux participent activement à ce processus. Ceux qui pensent en avoir fini avec les épidémies et le passe vaccinal se trompent lourdement.

Les dossiers d’Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation

Je veux lire les dossiers

ESSENTIEL

About Post Author

908 Shares:
23 commentaires
    1. Le problème est qu’on est même pas sûr de qui est derrière ça. Qui a le pouvoir d’imposer ça à l’OMS et que ça soit repris comme une lettre à la Poste par tous les gouvernements occidentaux ? Schwab ? Gates ? J’ai l’impression que c’est juste la face visible de l’iceberg. Y a t il d’autres noms derrière eux ?

      Après le qui, il faut se poser la question du pourquoi ? Ça va leur servir à quoi ? Les gens qui ont imaginé ça n’ont littéralement rien d’humain.

      Je suis athée. Je vais finir par croire au Diable, donc à Dieu …

      1. Il s’agit d’un système mafieux mondialisé visant à escroquer tout le monde et ai maximum sans le moindre échappatoire . A la manoeuvre vous avez les trusts mondiaux comme Black Rock, Vanguard et autres dont la seule mission est de chercher toute “combine” pour pousser toute énorme entreprise faire beaucoup d’argent . Ici les laboratoires pharmaceutiques qui poussent à la consommation de traitements médicamenteux sont sous la pression financières des dites sociétés . Il faut savoir que les traitements qu’ils imposent sont horriblement chers , comme le cancer pour exemple qui coûte plusieurs smics mensuellement sans échappatoire si ce n’est la mort pour seule issue . Ce ne sont pas les seules . Le numérique , la fabrication des puces , les dossiers médicaux expédiés dans les hubs comme annoncé par le président en personne , c à d stockés dans les mémoires des ordinateurs des USA à des fins pécuniaires y compris en détruisant la santé . Les “oligarques” de la “finance” et des “affaires” les plus repoussantes n’ont aucun sentiment pour l’espèce humaine , les comptes cachés , oui . En parallèle une gouvernance mondiale est convoitée par des esprits pour le moins limités. Il est probable que ce nouvel ordre mondial dont les USA seront les maîtres selon les déclarations de fin mars 2022 de leur président soit accepté par d’autres pays , bien au contraire et c’est certain .

    1. Oui moi je rêvais d’une météorite géante qui pète tout. Allez hop on éradique cette espèce humaine qui est bien trop avancée technologiquement pour son degré de maturité. On est jamais que des singes un peu évolués.

      Il y a un moment où leurs restrictions seront elles qu’il sera impossible de vivre sans être vaxx.

      Le vaccin ou la mort. J’espère ne pas en arriver là, mais si ça arrive que je serai assez fort.

      Monde de merde.

      1. “Il y a un moment où leurs restrictions seront elles qu’il sera impossible de vivre sans être vaxx.”
        Absolument pas ! Sauf si vous voulez vivre comme avant, dans ce confort auquel beaucoup trop s’accroche. C’est là le nœud du problème d’une société “droguée” au confort, plaisirs, divertissements et sans aucune résilience. Une société molle, sans vitalité, sans force et sans intelligence.

    2. On dit non ! On ne se fait pas vacciner, on dit non et on n’accepte pas le pass mondial vaccinal et cela quoique cela nous coûte. Et surtout on n’a pas peur et on n’attend pas de sauveur. C’est la peur d’ailleurs qui vous fait poser cette question. On refuse à tout prix ce monde abjecte qu’on veux nous imposer. Il n’y a pas de lutte, on refuse pacifiquement quitte à perdre une grande partie de notre confort. Tout ce la ne se fera pas sans en payer un prix…

  1. C’est aussi et surtout au-delà du désormais éculé 666 apocalyptique un comble d’arrogance technocratique et de stupidité intellectuelle ; une simple envie de nuire. Relire Cipolla : https://nicolasbonnal.wordpress.com/2022/03/25/une-personne-stupide-est-une-personne-qui-cree-des-problemes-a-une-autre-personne-ou-a-un-groupe-de-personnes-sans-en-tirer-elle-meme-le-moindre-benefice-les-5-lois-de-cipolla-sur-la-stupidi/

  2. Les dictateurs ont ils besoin d’une justification pour expliquer leurs actes ?. Non ce sont des fous psychopathes qui sont prêts à transformer notre monde en enfer simplement pour valoriser leur égo. Tant qu’une majorité de gens obéira celà continuera. Ce qu’il faut c’est un réveil massif de la majorité des gens. Mais là c’est pas gagné pour le moment quand je vois le niveau de désinformation des gens. Nous sommes pourtant des milliards donc la force est avec nous car en face il y a une toute petite minorité de quelques milliers de personnes à des postes clés. Si plus personne n’obéit y compris les forces de l’ordre que pourront ils faire ?. Rien. Mais il faut que le peuple comprenne sa force et l’applique.

    1. Entièrement d’accord. Sauf que les peuples ne comprennent jamais leur force. Il suffit de regarder dans le rétroviseur pour voir que ceux-ci sont incapables de se délivrer de la tyrannie par eux-mêmes. Seules quelques élites éclairées ont le pouvoir de le faire. (Churchill, De Gaulle, Poutine…) On reconnaît facilement ces personnages historiques exceptionnels à leur capacité à défendre leur peuple passionnément. Nous autres avons juste la capacité de les faire émerger du chaos. Et ce n’est déjà pas si mal. Leur temps viendra à nouveau chez nous, et plus tôt qu’on l’imagine. En attendant, notre devoir à tous est de désobéir systématiquement à tous les ordres de cette caste mondialiste, ordres aussi absurdes et insensés qu’elle se sait condamnée à court terme économiquement, financièrement et politiquement.

    2. Eh bien on n’est pas rendu, tellement d’innocents, je reste poli, sont satisfaits d’eux-mêmes d’avoir fait la 3ᵉ dose, qui est devenue la première du rappel, oui, révisons nos “éléments de langage”, m’enfin !
      c’est désespérant, je pense qu’il faut faire péter, Colonel, les antennes relais TV de mmmmmm

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer