Le Covid sera-t-il déclaré endémique le 1er juillet en Thaïlande ?

En Thaïlande, deux informations contradictoires sont apparues dans le journal local TNA Mcot le 18 avril et le Bangkok post le 19 avril. Elles concernent le passage en phase endémique du Covid-19. Si le passage à l'état endémique est en bonne voie, le covid sera-t-il déclaré endémique le 1er juillet en Thaïlande ?

Selon les données officielles, le nombre de contaminations au covid a baissé depuis le début de l’année. Selon l’agence VNA , les autorités sanitaires prévoient de déclarer le COVID-19 comme une maladie endémique d’ici la fin de 2022, en se basant sur ses propres critères et avec ou sans confirmation de l’Organisation mondiale de la santé. Le pays espère un retour à la vie normale d’ici trois mois, que la pandémie pourrait passer enfin au stade d’endémie.

La position du ministère de la Santé publique

Le 18 avril, le journal TNA Mcot a annoncé dans un article que le Covid-19 ne sera pas déclaré endémique le 1er juillet prochain. Le lendemain, le Bangkok post a annoncé que cette date de déclaration officielle était maintenue. Qu’en est-il réellement ?

Selon le ministère de la Santé publique Anutin Charnvirakul, une déclaration officielle affirmant le passage du Covid-19 en maladie endémique est effectivement prévue pour le 1er juillet.

Mais cela dépendra évidemment de l’évolution de la situation sanitaire dans le pays.

Si deux semaines après le festival de Songkran ou fête du Nouvel An thaïlandais, le nombre de nouveaux cas baisse, le passage à l’état endémique se fera comme prévu.

Selon le ministre, “actuellement, nous constatons une baisse du nombre d’infections quotidiennes, qui est passé d’environ 30 000 cas (tests RT-PCR) par jour avant le festival de Songkran à seulement 16 000 cas par jour”.

Le DDC recommande la vaccination

Le gouvernement thaïlandais a décidé d’assouplir les mesures sanitaires en vue de soutenir la reprise économique. Selon le directeur de la division épidémiologie du département de contrôle des maladies (DDC), le Dr Chakkarat Pitayowonganon, le risque que les participants au festival aient transmis le virus aux personnes âgées existent.

Cette situation pourrait accroître les cas d’infection. Le DDC estime que le ministère de la Santé publique devrait convaincre les personnes de plus de 60 ans à se faire vacciner avant toute chose.

D’après une étude du ministère, le vaccin à 2 doses offre une protection élevée contre le décès. Cela dit, le gouvernement s’est également préparé à une éventuelle hausse des cas d’infections après le festival.

Si 73 % de la population thaïlandaise est complètement vaccinée, M. Anutin a déclaré qu’une bonne préparation est toujours requise en toute circonstance. « Si nous étions tous vaccinés, la perspective ne serait pas aussi inquiétante » a-t-il ajouté.

Actuellement, le ministère  recense 107 décès au covid  par jour, dont 90 % de personnes âgées.

Selon les experts de l’OMS, porte-parole de la peur,  « pour traiter le covid comme endémique, les cas devraient se stabiliser et montrer des schémas plus prévisibles, ce qui ne s’est pas produit pour le moment. ».

Le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, appréhende même  que de nouvelles variantes du virus naissent et réduisent en cendres les efforts déployés jusqu’à maintenant.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
4 Shares:
3 commentaires
  1. Celui qui suit régulièrement les infos arrivant de Thaïlande, constate le même processus qu’en Europe, savamment mixé avec quelques ingrédients Chinois, le tout utilisant, à l’image des USA, ce Covidcorcus pour enrichir toujours plus le noyau des déjà très riches aux dépends des PME et de la population qui s’est appauvrit et s’est endetté à un niveau jamais atteint.
    Les infos contradictoires sont la règle depuis plus de 6 mois dans le même but de sidération qu’il en a été chez nous.
    La seule constance depuis la pseudo réouverture est le racket éhonté exercé sur les inconscients qui se risquent à braver les pièges grossiers qui leur sont tendus : Faux positifs à l’arrivée par l’utilisation d’un CT supérieur à celui pratiqué en Europe, refus si demande de 2 ème test de contrôle, cas contact si un seul détecté positif dans l’avion ou le taxi d’aéroport que l’on vous a imposé, même sanction d’enfermement pour tous, à vos frais, à un tarif exorbitant vous faisant, par la même occasion perdre les réservations, voire le vol de retour que vous avez déjà payé, factures exorbitantes présentées dès l’arrivée dans les hôtels d’isolement enfermés une chambre ou pseudo hôpitaux (cliniques privées) dans lesquels on vous impose d’aller, même si vous n’avez aucun symptôme, assurance obligatoire initialement de 50.000$, mais qui ne couvre rien si vous n’êtes que cas contact. etc. etc. etc.
    Récemment 5% des arrivants à Phuket étaient déclarés positifs, quand négatifs avant le vol ! Ajoutez les cas contacts et vous aurez une idée de l’étendue du problème.
    Les témoignages sont légion sur le net de familles qui, au pays du sourire, en lieu et place des vacances espérées ont été délestées pour beaucoup de 10 000€ voire plus pour avoir du passer 10 jours en enfer.

  2. Marrant comme la stratégie Covid est devenu un aspirateur d’entreprises et intérêts privés. Faut dire que le fric coule à flot. Ça me rappelle les « Chicago boys », cette école d’économistes qui prôna une « stratégie du choc » dans divers pays d’Amérique du Sud, dont le fameux Chili (Pinochet) et l’argentine pour ne parler que d’eux. Inonder le pays de lobbys, intérêts, disséquer les ressources naturelles comme des porcs, se goinfrer pour ensuite transférer la manne hors du pays, tout en veillant à réduire les dépenses d’état, supprimer les aides, déréguler les prix, et veiller à ce que la populace ne se soulève en la tyrannisant, autre axe du programme. C’est un peu ce qui s’est passé en le rapportant au Covid : exclusion du corps soignant de proximité (medecins villes – familles), choc des français masques et confinements, consignes du « cachet Doliprane », guerre des protocoles prophylactiques, exclusion des professeurs « sachants » sans conflits d’intérêts, pilotage de la campagne avec intelligence américaine (Mckinsey), signature secrète des contrats avec Pfizer-europe, « conseil de défense » sans fondement juridique, matracage publicitaires et mainstream, vote des pass liberticides, rappels ou « boosters » inter-âges sans distinctions, traque des « tricheurs« = « mauvais citoyens » et surtout : 200 milliards de hold-up qui nous diront dans 50 ans quel furent les circuits empruntés par cet argent magique. (700 milliards en 5 ans rien que pour la mandature Macron). Attendons le plan « vert » du gouvernement Macropéen. Ça promet quelques similitudes !

  3. Visiblement, le Covi-terrorisme intellectuel est florissant – peut-être que le fait que les thérapies géniques expérimentales mortelles aient pour unique but d’éradiquer autant de personnes que possible n’y est pas étranger…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer