La HAS favorable au remboursement du traitement Paxlovid

La Haute Autorité de Santé (HAS) s’est prononcée en faveur de l’inscription du médicament Paxlovid au remboursement afin de faciliter l’accès au traitement. Pour rappel, c’est un antiviral conçu pour traiter la forme grave du Covid-19.

Après avoir imposé son vaccin, Pfizer vise un monopole des moyens de lutte contre le COVID. Le géant américain affirme que son traitement oral serait efficace contre le variant Omicron, et peut réduire le risque d’hospitalisation et de décès. Mais peut-on croire toutes ces informations ? Avec ces vaccins, Pfizer nous avait promis monts et merveilles, un vaccin dont les effets secondaires commencent à être signalés peu à peu.

Un traitement pour les patients à risque

Le Paxlovid de Pfizer est composé de nirmatrelvir et de ritonavir est un médicament conçu pour compléter le vaccin anti-Covid. Ce traitement a été conçu pour réduire l’évolution de la maladie vers une forme sévère.

Dans un avis publié le 21 janvier, la HAS recommande la prescription de ce traitement par voie orale aux patients immunodéprimés ou atteints d’une pathologie à très haut risque et ce, peu importe leur âge et leur statut vaccinal. Les personnes âgées de 65 ans ou plus qui pourraient développer la forme sévère du Covid-19 sont aussi éligibles à ce traitement.

Dans un communiqué publié le 25 avril 2022, la HAS s’est également prononcée en faveur de l’inscription du Paxlovid au remboursement de droit commun. Notons qu’elle a été aussi chargée d’évaluer le médicament et son efficacité.

Un médicament à SMR important

La HAS estime que le service médical rendu (SMR) par le traitement Paxlovid est important pour la santé publique. Le médicament antiviral permet d’améliorer les soins médicaux. Voilà pourquoi, elle recommande le remboursement du traitement. Cette décision est censée faciliter la « prescription du Paxlovid en médecine de ville » et de simplifier l’accès au traitement par les patients qui en ont besoin.

La commission recommande aussi la mise en place des essais cliniques concernant l’usage de ce médicament avec d’autres traitements. Il est à noter que la prise de Paxlovid est recommandée 5 jours après l’apparition des premiers symptômes.

Si depuis février, 3500 doses de Paxlovid ont été délivrées, la France a déjà passé commande de 500.000 doses pour 2022. À noter que cet antiviral de Pfizer pourrait être prescrit en téléconsultation dès qu’il sera entré dans le droit commun.

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
16 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer