Le toxique Remdesivir autorisé pour les enfants

La FDA (Food and Drug Administration) a décidé d’élargir l’utilisation du remdesivir. Lundi, elle a annoncé qu’on peut désormais traiter les jeunes enfants âgés de 28 jours et pesant environ 3 kilos avec ce médicament qui a été reconnu toxique par l'OMS en début de pandémie.

Prescrit pour soigner les malades du virus Ebola, le remdesivir est un traitement antiviral issu des laboratoires Gilead. Durant la première vague du Covid-19 en 2020, ce médicament administré par intraveineuse a été le premier traitement à avoir obtenu une autorisation de mise sur le marché (AMM) au niveau de l’Union européenne. Mais à l’époque, l’OMS avait déjà déconseillé son utilisation en évoquant “la possibilité d’importants effets secondaires” du traitement. Malgré sa toxicité, la Commission européenne avait signé un contrat pour l’achat d’un demi-million de doses de ce médicament dangereux.

Le premier traitement Covid approuvé pour les jeunes enfants

Fabriqué par Gilead Sciences, le remdesivir est déjà approuvé pour traiter les patients âgés de 12 ans et plus, pesant au moins 40 kg. Le médicament est commercialisé sous le nom de Veklury et il est administré sous forme d’injection.

Dans un communiqué de presse publié lundi, la FDA a annoncé que son usage chez les jeunes enfants âgés de 28 jours et pesant environ 3 kilos est aussi approuvé. Il s’agit donc du premier traitement Covid destiné aux patients de moins de 12 ans.

Selon la directrice du Centre d’évaluation des médicaments et de recherche de la FDA, le Dr Patrizia Cavazzoni, le Covid-19 peut provoquer une maladie grave chez les enfants, dont certains n’ont actuellement aucune option de vaccination.

Dans un communiqué, elle déclare “qu’il existe toujours un besoin d’options de traitement sûr et efficace du COVID-19 pour cette population”. Ainsi, il est nécessaire de trouver des options de traitement efficace pour eux. L’approbation du remdesivir “démontre l’engagement de l’agence à répondre à ce besoin”.

Un traitement inefficace et aux nombreux effets secondaires selon l’OMS

Le Dr Daniel Griffin, instructeur en médecine clinique et chercheur associé au département de biochimie et de biophysique moléculaire de l’université Columbia, pense que cette décision de la FDA  est « formidable ».

En se basant sur les résultats de l’étude qui ont été publiés dans le New England Journal of Medicine, ce médecin a déclaré que le remdesivir est un antiviral efficace qui permet de réduire le risque de maladie grave, d’hospitalisation et de décès lorsqu’il est administré au début de l’infection. Il a déclaré que “le remdesivir peut être un antiviral très efficace si vous l’administrez au bon moment chez le patient”.

La FDA recommande uniquement l’usage de ce médicament chez les enfants déjà hospitalisés suite à une infection au Covid-19 ou les enfants non hospitalisés qui présentent un risque élevé de développer une forme grave de la maladie.

A noter qu’au début de la pandémie, l’OMS avait déconseillé l’utilisation du Remdesivir à cause des nombreux effets secondaires recensés. En effet, son comité d’experts, après analyse des données portant sur 7000 patients étudiés dans le cadre de quatre études publiées dans la revue médicale BMJ, a conclu que les preuves d’efficacité ne sont pas suffisantes. Les scientifiques ont même évoqué le “coût relativement important et les implications logistiques” d’un médicament “administré par intraveineuse”.

En France, faisant suite à l’avis favorable de l’Agence européenne des médicaments (EMA), et en dépit des réserves de l’OMS, l’ANSM avait octroyé une autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) à ce médicament.

Mais après avoir eu connaissance des conclusions provisoires de la commission de la transparence de la HAS, le laboratoire Giléad a préféré retirer sa demande de remboursement en septembre 2020. La HAS considérait en effet que le service médical rendu (SMR) était faible. C’est un aveu d’échec pour le laboratoire américain sur l’inefficacité de son traitement.

Toute la question est de savoir pourquoi les autorités sanitaires mondiales continuent toujours à autoriser l’usage de cette molécule aussi toxique qu’inefficace? En interdisant les autres comme l’hydroxychloroquine et l’ivermectine, qui sont pourtant efficaces contre le Covid et ont été utilisés dans de nombreux pays du monde. 

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
284 Shares:
4 commentaires
  1. “Toute la question est de savoir pourquoi les autorités sanitaires mondiales continuent toujours à autoriser l’usage de cette molécule aussi toxique qu’inefficace? ”
    Tout simplement pour suivre la “prescription génocidaire” du grand reset qui doit se dérouler comme une feuille de papier à musique. Le but étant d’éradiquer les 3/4 de la population mondiale afin de sauver le dieu dollar. Quand la guerre ne marche plus (voir l’Ukraine en train de sombrer), il ne reste plus que la coercition, la prise d’otage et le lessivage des cerveaux.
    Il est particulièrement étrange que juste au moment où l’Ukraine est en train de tomber aux mains des russes, la soi-disante “pandémie” du Covid reparte subrepticement en Chine…
    De quoi se poser des questions sur les intentions réelles du pouvoir chinois dans le grand reset de Klaus Schwab : ennemi ou ami ? A moins que ce ne soit ni l’un, ni l’autre et juste une menace de modération vis à vis de la Russie quand aux conséquences d’un conflit mondial dont tout le monde, y compris les chinois, auront à subir les conséquences économiques et financières…

  2. Et il y a des gens qui doutent encore du programme de dépopulation massive en cours depuis plusieurs décennies (pesticides, OGM, surexposition aux ondes électromagnétiques, perturbateurs endocriniens, métaux lourds, survaccination toxique etc.) ?!

    L’objectif affiché par les oligarchies mondialistes de “zéro émission carbone à horizon 2050” semble de plus en plus réaliste.

    Répondre moderated
  3. La Chine s’est mise volontairement en mode zéro covid afin de gérer elle même la situation.
    Aucun great reset ni davos n’influencent ses décisions ,l’inde est dans le même cas même si elle ne gère pas la situation à l’identique. poutine a dit niet!Les usa contrôle les états européens par la peur de l’écroulement bancaire et les menaces de rétorsions financières .Les dirigeants choisis doivent allégeance à cette doctrine sectaire, il y va de leur avenir pour ne pas dire autre chose .Les usa prédateur ont fait la guerre partout dans le monde pour pérenniser leur mode de vie et tans pis pour les peuples des autres états qu’ils tiennent au bout de leur canne à pêche ! Pour opérer cela ,il utilisent la peur de la mort et les médias .Oon peut en plus supposer que les produits utilisés actuellement sur les peuples ont le même but que ceux utilisés dans les camps lors de la dernière guerre : Pendant ce temps, le temps de cerveau disponible est utilisé par certains pour se conforter dans le bien fondé de leurs actions pour la planète comme le “zéro émission de carbone” mais sans lui, il n’y aurait ni fleurs ni arbres, et encore moins d’humains et animaux, dont les organismes sont constitués à 20 % de carbone. Qui aurait intérêt à réduire et modifier génétiquement les futurs humains sans leur consentement ( “vaccins”) et qui prétendrait gérer le climat , tout cela comme on gère un portefeuille d’actions ? avez trouvé?

  4. C’était pas la pire de tout les thérapies géniques expérimentalea ça ?

    Depuis le 2nd mandat de Macon j’ai l’impression que le NWO accélère ses plans là…

    Hier Trudeau tout excité d’empoisonner les enfants de 5 ans :
    https://planetes360.fr/trudeau-excite-telle-une-collegienne-devant-beyonce-appelle-a-vacciner-les-enfants-de-plus-de-5-ans/

    Aujourd’hui ça.

    Il serait peut être temps qu’on se réveille là…

    Élodie sinon dans votre commentaire ça pourrait paraître crédible concernant les USA, mais là il s’agit de donner cette saloperie à des bébés américains de 28 jours. Donc pour expier leurs péchés de suicider tous les autres pays du monde, ils suicideraient maintenant leurs propres bébés ?

    Je sais pas si c’est le monde qui devient de plus en plus fou ou si c’est moi, mais ça commence à aller beaucoup trop loins toutes ces conneries là !!!

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer