A Shanghai, le traumatisme du zéro covid

A Shanghai, la situation sanitaire s’est nettement améliorée. Pour le troisième jour consécutif, l’objectif de zéro contamination en dehors des zones de quarantaine est atteint. Pourtant, le confinement reste toujours en vigueur dans la capitale économique chinoise.

Alors que beaucoup de pays du monde commencent à assouplir les restrictions sanitaires et cherchent des stratégies pour apprendre à vivre avec le Covid-19, la Chine reste sur sa lancée et continue à imposer sa stratégie inutile du zéro Covid sur sa population. Si le nombre de cas d’infections a beaucoup diminué ces derniers jours, les autorités chinoises continuent à serrer la vis et renforcent les mesures drastiques aux millions de Shanghaiens. De plus, ce confinement généralisé porte préjudice à la production et aux activités économiques du pays, et menace considérablement la chaîne d’approvisionnement mondiale dans tous les secteurs. Malgré les nombreuses critiques, et face au mécontentement généralisé des Chinois, le « Grand leader » Xi Jiping monte au créneau pour défendre à tout prix sa politique du zéro Covid. 

Pression sanitaire toujours en vigueur

Mardi 17 mai , l’étape de trois jours consécutifs sans nouveaux cas d’infection au Covid-19 est finalement atteinte à Shanghai. Face à cette situation, les autorités auraient dû procéder à la levée des restrictions. Malheureusement, le confinement reste en vigueur dans la ville.

Pour les 26 millions de Shanghai, la « normalité est très loin ». En effet, la plupart d’entre eux sont confinés depuis près de sept semaines. Néanmoins dans certains quartiers, quelques joggeurs et promeneurs de chiens ont eu l’autorisation de sortir de chez eux.

Dans plusieurs quartiers résidentiels, la quarantaine se prolonge. Les hautes clôtures sont toujours érigées. Les rues sont quasiment désertes, toute circulation est interdite. Tandis que dans certains quartiers, les habitants continuent de subir des tests de dépistage de masse. Les autorités indiquent que le retour à la normalité serait prévu au mois de juin, mais les habitants  restent sceptiques.

Reprise des activités accompagnées de mesures draconiennes

Les autorités de la ville ont autorisé depuis le lundi 16 mai la réouverture progressive des commerces, notamment des centres commerciaux, des supermarchés, des marchés aux légumes et des coiffures ainsi que la reprise des activités pour les professionnels dans le secteur transport public.

Même si les autorisations d’ouverture cette semaine semblent encore floues pour les nombreux commerces, les applications mobiles de livraison sont toutefois de nouveau opérationnelles pour les commandes.

Par ailleurs, face au maintien de la stratégie de zéro Covid en Chine, la Chambre de commerce américaine de Shanghai, AMCHAM, a annoncé que les restrictions drastiques dans le pays pourraient entraver les investissements étrangers. Nombreux investisseurs craignent qu’avec la poursuite du zéro covid et leurs activités en arrêt, ils risquent de devoir fermer leurs entreprises. Selon l’AMCHAM Shanghai, nombreuses entreprises recherchent actuellement des sources alternatives pour les chaînes d’approvisionnement.

De leur côté, les conseillers sanitaires chinois ont mis en garde sur les conséquences de l’abandon du zéro Covid. Ils ont indiqué que cette approche est essentielle pour vaincre le virus. S’appuyant sur une modélisation établie par des scientifiques chinois et américains publiée dans Nature Medicine, l’étude a indiqué que l’abandon de la stratégie zéro covid pourrait entrainer plus de 1,55 million de décès en Chine entre mai et juillet.

Pour le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, la Chine ferait fausse route avec cette politique, et fustige même que la stratégie du zéro Covid n’était « pas soutenable ».

Mais le président Xi Jinping n’est pas de cet avis, il a déclaré « nous devons toujours mettre au premier plan les gens et leur vie, nous en tenir […] à la politique du zéro covid, et enrayer au plus vite la propagation de l’épidémie ». Ce dernier refuse surtout de reconnaître l’échec de sa politique du zéro Covid, un aveu d’échec inconcevable pour le Parti communiste. Xi Jinping  prépare sa réélection au XXe Congrès du parti communiste, qui se tiendrait en novembre, une élection qu’il ne peut pas se permettre de perdre

Les dossiers d'Aventin

Retrouvez les dossiers de référence de Laurent Aventin sur le COVID et la vaccination, pour enfin être informé clairement et avec rigueur sur la situation
ESSENTIEL
2 Shares:
1 commentaire
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous pouvez également aimer